Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Les placements pour préparer sa retraite

Les placements pour préparer sa retraite

Le conseil d’orientation des retraites a indiqué fin juin, quelques semaines après la publication des décrets d’application de la réforme des retraites, que les mesures prises ne suffiraient pas à atteindre l’équilibre financier du système en 2030. La question du financement des retraites reste donc entier. Les Français faisaient déjà le même constat puisque selon l’Enquête 2022 Cercle de l’Épargne/Amphitéa « Les Français, l’Épargne et la Retraite », 66 % d’entre eux estimaient que leur pension de retraite était ou serait insuffisante pour vivre correctement. Résultat : plus des 2/3 des Français épargnent en vue de leur retraite et ne comptent donc pas sur leur seule pension de retraite pour conserver leur niveau de vie à la fin de leur vie active.

Mais comment préparer efficacement sa retraite ? Vers quels placements se tourner ? Découvrez dans cet article, en partenariat avec DISTINGO Bank, marque de Banque Stellantis France, les enveloppes à privilégier selon votre profil d’investisseur.

Les livrets bancaires pour sécuriser ses gains quand la retraite approche


pub

On pense souvent aux placements de très long terme quand on aborde la question du financement de la retraite. Mais les livrets bancaires ont aussi toute leur place dans la préparation de la retraite. En effet, il est essentiel, au fur et à mesure que la retraite approche, de conserver sur des placements à capital garanti les gains engrangés pendant les dizaines d’années d’épargne de la vie active. Il sera de fait judicieux de peu à peu basculer ses avoirs sur des placements à capital garanti pour sécuriser ses plus-values. Et quoi de mieux qu’un livret épargne comme par exemple le livret Distingo, particulièrement accessible et très liquide pour mettre de côté les sommes investies en Bourse ou dans l’immobilier ? Il est aussi possible de rapatrier ses gains sur le fonds euros de l’assurance-vie pour sécuriser ses plus-values. Cela sera notamment plus simple si vous possédez déjà un contrat d’assurance-vie et que les fonds transférés depuis les supports en unités de compte vers le fonds euros restent sur le même contrat. Attention tout de même : le fonds euros est souvent moins liquide qu’un livret bancaire. Un rachat sur un fonds euros peut prendre quelques jours à quelques semaines quand un virement depuis un livret vers votre compte courant est lui bien plus rapide puisqu’il pourra être instantané ou s’effectuer en quelques jours.

Consulter également notre dossier Comment bien préparer sa retraite en 2023

L’assurance-vie

Avant de penser à sécuriser ses plus-values pour profiter à la retraite du pécule mis de côté durant sa vie active, il est bien sûr essentiel d’épargner régulièrement depuis son entrée dans le monde du travail jusqu’à sa retraite, et de placer ces sommes sur les marchés actions, mais aussi obligataire et immobilier. L’assurance-vie constitue une enveloppe de choix pour investir un capital destiné à être valorisé dans la durée. On pourra notamment investir sur le marché actions depuis les supports en unités de compte via des titres vifs mais aussi des OPCVM et des trackers ou encore des produits structurés, ainsi que sur le marché immobilier via des SCI et SCPI, voire des OPCI. Pour les plus averses au risque qui voudraient aussi investir sur le marché obligataire, le fonds euros est recommandé.

Notez que l’assurance-vie est également un placement avantageux fiscalement. Ainsi, les gains sur vos retraits sont taxés à 24,7 % (7,5 % d’impôt sur les plus-values + les cotisations sociales de 17,2 %) et non à la flat tax à 30 % au-delà de 8 ans de détention du contrat, à condition toutefois que les encours tous contrats confondus n’excèdent pas 150 000 pour une personne seule et 300 000 euros pour un couple. Sachez également qu’au-delà des 8 ans de détention, un abattement de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple est appliqué chaque année sur les gains des rachats. Enfin, soulignons aussi que l’assurance-vie comporte en plus de nombreux avantages fiscaux au moment de la succession, variables selon l’âge auquel l’assuré a effectué ses versements.

Si l’assurance-vie est un placement qui permet de préparer sa retraite, il s’agit avant tout d’un placement polyvalent qui sert à faire grossir un pécule sur les marchés financiers et immobilier dans un cadre fiscal avantageux. Il n’est pas destiné exclusivement au financement de la retraite et de ce fait, les fonds restent accessibles à tout moment. Il ne s’agit pas d’un placement tunnel comme le PER.

Découvrez le livret Distingo Bank

Le PEA

Le PEA est aussi une enveloppe qui permet d’investir sur les marchés actions dans un cadre fiscal avantageux. En effet, au-delà de 5 ans de détention du plan, les gains sont exonérés d’impôt sur les plus-values. Seuls les prélèvements sociaux de 17,2 % restent dus. La fiscalité est donc bien plus avantageuse que les 30 % de flat tax d’ordinaire appliquée aux gains liés aux valeurs mobilières.

En revanche, les titres éligibles au PEA font l’objet de fortes restrictions. Sont autorisés dans cette enveloppe seulement les titres de sociétés dont le siège social est situé en Union européenne ou dans un autre État faisant partie de l’Espace économique européen (EEE) et ayant conclu avec la France une convention fiscale. Il est donc possible d’investir en Bourse uniquement dans des actions françaises et européennes ou bien dans des fonds (OPCVM gérés activement mais aussi ETF ou trackers) à condition que 75 % du fonds soit investi dans des actions d’entreprises éligibles au PEA. Notez qu’il est donc tout de même possible d’investir sur les marchés actions étrangers via des trackers grâce aux montages que font certains émetteurs sur le mode de réplication des ETF. Ainsi, il existe des ETF sur le Nasdaq ou le Nikkei éligibles au PEA par exemple.

Bon à savoir : pour investir sans aucune restrictions sur l’ensemble des marchés du globe, il est nécessaire d’opter pour le compte-titres qui pourra aussi servir à mettre en place des stratégies d’investissement sophistiqués via des produits de bourse ou le SRD par exemple pour se positionner sur les marchés haussiers ou baissiers, voire sans tendance, et pour couvrir son portefeuille. Attention tout de même : si en théorie l’accès aux titres et produits financiers est illimité avec un compte-titres, en réalité, vous serez limité à l’offre de votre courtier Bourse. Il est donc important de le choisir avec soin. De plus, le compte-titres ne comporte aucun avantage fiscal et vous verrez donc vos gains taxés à la flat tax à 30 % ou bien, si cela est plus avantageux pour vous, au barème de l’impôt sur le revenu + 17,2 % de prélèvements sociaux.

Là encore, il ne s’agit pas d’enveloppes spécifiquement destinées à financer la retraite et vous pourrez donc à tout moment récupérer les sommes investies (mais mieux vaut attendre au moins 5 ans pour toucher aux fonds placés sur son PEA afin de bénéficier de l’avantage fiscal). 


pub

Le PER

Le PER, comme l’assurance-vie, est constitué d’un fonds euros et de supports en unités de compte, et à ce titre permet d’investir sur l’ensemble des marchés financiers via des titres vifs, des fonds, et même certains produits de Bourse comme les ETF et les produits structurés.

Ce placement qui remplace tous les produits d’épargne retraite existants depuis la loi Pacte est spécifiquement destiné à financer sa retraite. Ainsi, les sommes placées ne pourront être récupérées qu’à la retraite, avec une sortie en rentes ou en capital. Ce « placement tunnel » prévoit cependant des conditions de sortie anticipée, à savoir chômage, invalidité, surendettement, décès du conjoint, achat de la résidence principale (mais alors il faudra payer l’impôt sur le revenu sur les sommes retirées).

Le PER présente des avantages fiscaux non négligeables, qui interviennent soit lors du versement des fonds sur le PER (il est possible de les déduire de son impôt sur le revenu dans la limite d’un certain plafond, variable selon le statut), soit à la sortie du plan (la part de la rente correspondant aux versements volontaires ou provenant de revenus exonérés est imposée suivant les règles applicables aux rentes viagères à titre onéreux ; si sortie en capital, seules les plus-values seront fiscalisées à la flat tax à 30 pourcent ou bien barème progressif de l’impôt sur le revenu + prélèvements sociaux si cela est plus avantageux pour vous).

Pour bien préparer sa retraite, il est ainsi essentiel d’abonder les placements suivants : livret épargne, PEA, assurance-vie ou PER tout au long de sa vie en fonction de son profil investisseur.


pub

Article sponsorisé

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.