Livret Rentabilis de Monabanq sans risque à 5% pendant 3 mois*
Argent : 7 bonnes résolutions pour 2023

Argent : 7 bonnes résolutions pour 2023

2023 débute et il est temps de réfléchir à prendre de bonnes résolutions financières pour son argent en 2023. Dans un contexte d’inflation, de baisse du pouvoir d’achat et de récession, les bonnes résolutions 2023 auront tout intérêt à ne pas se limiter à la reprise du sport ou à l’augmentation de son temps de lecture. Quelques mesures simples pourront en effet vous permettre de reprendre en main votre argent et de retrouver des finances saines.

Découvrez 7 idées concrètes et faciles à mettre en place qui vous permettront de faire des économies, d’améliorer vos finances personnelles, et de commencer à vous bâtir un patrimoine.

Épargner suffisamment

Il est absolument indispensable d’épargner tous les mois une partie de son revenu. On recommande souvent de mettre de côté 15 % de son revenu. Mais selon vos revenus, ce pourcentage pourra légèrement varier. Ainsi, si l’on gagne moins de 1 800 euros par mois, on pourra mettre de côté environ 10 % par exemple. Si on gagne plus de 10 000 euros par mois, on pourra mettre de côté au moins 25 % de son revenu.

Il est primordial, dès ses premiers revenus, de prendre l’habitude d’épargner une partie de l’argent gagné chaque mois. Cette épargne ne doit bien évidemment pas rester sur votre compte courant. L’argent mis de côté doit être placé sur différents placements selon l’usage que vous en ferez.

Prévoir l’imprévisible

Une partie de votre épargne doit être transférée vers un placement à capital garanti afin de se constituer une épargne de précaution qui servira à payer toutes les dépenses imprévues. Il n’est certes pas possible de tout anticiper, et de nombreuses dépenses sont forcément imprévues (garagiste, plombier, serrurier, etc.), mais il est possible de prévoir une enveloppe destinée à les payer.

Si ce n’est pas déjà fait, mettre en place un fonds d’urgence en 2023 devrait figurer dans votre liste des bonnes résolutions. Vous pourrez par exemple placer l’équivalent de 3 à 6 mois de dépenses sur un livret A ou un LDDS, ces deux livrets de l’épargne réglementée dont le taux a été augmenté en 2022 devrait encore voir leur rendement de nouveau boosté en février 2023.

Consulter également notre guide Top 10 les des meilleurs livrets du moment

Ne rien acheter à crédit

Si les dépenses imprévues doivent être anticipées, il en est de même bien sûr pour les dépenses courantes ou plus exceptionnelles mais prévisibles. Les livrets épargne pourront aussi servir à mettre des sous de côté pour être en mesure de financer l’ensemble de ses dépenses sans avoir jamais recours au crédit sauf bien sûr en cas d’achat immobilier. Le crédit conso est l’un des pires ennemis de votre portefeuille. Si possible, vous aurez toujours intérêt à épargner sur un placement à capital garanti les sommes destinées à financer votre achat et à attendre d’avoir rassemblé le montant nécessaire pour vous offrir votre nouvel ordinateur ou votre nouvelle voiture par exemple. Faites donc une croix sur le crédit conso et privilégiez le livret A dont le taux a été doublé en 2022 et devrait encore remonter en 2023.

Fermer ses comptes dormants

Il est fréquent de posséder plusieurs comptes courants ou compte joint dans des banques différentes pour profiter des avantages de plusieurs établissements bancaires. On pourra par exemple avoir un compte dans la banque dans laquelle on possède ses placements (assurance-vie, PEA, compte-titres, etc.) ainsi qu’un compte dans la banque auprès de laquelle vous avez souscrit votre crédit immobilier.

Mais attention à ne pas multiplier inutilement les comptes. Il sera souvent bien plus avantageux de ne garder qu’un ou deux comptes courant maximum car la détention de nombreux comptes pourra s’avérer trop compliqué à gérer et particulièrement onéreuse avec un mille-feuille de frais composé des frais de tenue de compte, des frais liés aux moyens de paiement, etc.

Clôturer ses mauvais placements



Vous avez un placement qui vous a coûté de l’argent ou a délivré un rendement très en dessous de ce à quoi vous pouviez prétendre ? Il est peut-être temps de le fermer. Si vous possédez une assurance-vie exclusivement investie en fonds euros aux rendements anémiques, peut-être est-il temps de s’en débarrasser. Idem pour les parts d’OPCVM qui n’ont pas été à la hauteur de vos espérances. De manière générale, dès lors que le rendement moyen du placement est bien supérieur à ce que vous gagnez avec votre investissement, il est sans doute temps de changer. Si par exemple vous possédez un fonds euros qui a affiché un rendement 2021 inférieur à 1,3 % (la moyenne constatée pour l’ensemble des fonds euros), ou si par exemple votre SCPI de rendement vous a offert en 2021 un rendement de 3 % alors que la moyenne se situe légèrement au-dessus de 4 %, si un fonds affiche une performance en-dessous de celle de son indice de référence depuis plusieurs années, vendez-le ! Vous pourrez ainsi récupérer des liquidités pour vous positionner sur de nouveaux investissements plus rémunérateurs.

Consulter également notre guide Comment devenir rentier ?

Mettre en place un plan d’investissement

Pour investir avec succès sur les marchés financiers et valoriser un capital dans la durée, le mieux est encore d’investir sur le long terme en entrant très progressivement sur les marchés. D’une part, vous pourrez ainsi placer tous les mois une partie de votre épargne, de manière automatisée, sans même avoir à y penser et de façon indolore. D’autre part, en investissant très régulièrement sur une longue durée, vous lissez le risque et évitez d’investir sur un plus haut comme cela peut être le cas si vous investissez en une seule fois. De plus, en investissant sur le long terme, vous pourrez profiter à plein de l’attractivité du marché actions. Selon la dernière étude de l’Institut d’Epargne Foncière et Immobilière, à fin 2020, les actions ont en moyenne et chaque année rapporté 7,9 % sur 10 ans et 9 % sur 30 ans.

Attention à mettre en place un plan d’investissement clair et cohérent au moment de la mise en place de vos versements programmés. Vous devrez non seulement définir quelle somme vous allez investir et à quelle fréquence mais aussi les actifs sur lesquels vous souhaitez investir (ETF, actions, OPCVM, etc.) en respectant les règles essentielles de diversification (notamment numéraire, sectorielle et géographique).

Tenter de nouveaux placements



Vous souhaitez ouvrir un compte-titres pour investir en direct sur les actions US ? Vous voulez investir dans les cryptos et pensez que le bear market actuel représente une bonne opportunité ? Vous aimeriez investir dans la pierre-papier et lorgnez du côté des SCPI ? Vous pensez au PER pour préparer votre retraite en réduisant vos impôts ?

Et si vous profitiez de la nouvelle année pour sauter le pas et oser ? Et si l’ultime bonne résolution pour son argent en 2023 était de ne pas remettre à demain l’ouverture d’un placement qui semble intéressant et que l’on voudrait essayer, quitte à sortir de sa zone de confort. Tout est possible du moment que l’on respecte son profil d’investisseur ! Vous hésitez et ne savez pas trop ? Faites-vous accompagner par un conseiller en gestion de patrimoine.

Consulter également notre guide Les meilleurs placements et investissements

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.