Comment investir en cas de stagflation en 2022 ?

Comment investir en cas de stagflation en 2022 ?

Situation rare lors de ces 60 dernières années, la hausse récente et rapide de l’inflation couplée à la faiblesse de la croissance pourrait faire passer l’économie en phase de stagflation. Cette situation très exceptionnelle n’a eu lieu qu’à trois reprises depuis 1960 : en 1973/1975, en 1979/1981, ainsi que de façon moins marquée en 2008/2009.

Café de la Bourse vous explique les mécanismes de la stagflation et ses conséquences économiques et boursières. Nous nous pencherons ensuite sur l’étude graphique historique des différentes phases de stagflation avant de nous intéresser aux placements à privilégier en période de stagflation.

Qu’est ce que la stagflation ?

Économie : les mécanismes de la stagflation

Pouvant être compris comme une stagnation de l’évolution des prix à la consommation à mi-chemin entre l’inflation (augmentation des prix) et la déflation (diminution des prix), le mot stagflation est un « faux ami » car il n’indique pas une situation de stagnation des prix. Voici la définition du terme stagflation :

« La stagflation est la situation d’une économie qui souffre simultanément d’une croissance économique faible ou nulle et d’une forte inflation (c’est-à-dire une croissance rapide des prix). Cette situation est souvent accompagnée d’un taux de chômage élevé, contredisant ainsi les conclusions du keynésianisme et de son carré magique de Kaldor » (source : Wikipedia).

Souvent induite par un choc des prix de l’énergie au même titre que l’inflation, les conjonctures de stagflation combinent un facteur de faible croissance, voire de récession économique, avec une phase d’inflation rapide. Cette situation, si elle se voit prolongée, est mauvaise pour l’économie en général, surtout si les salaires ne suivent pas. En effet, la hausse généralisée des prix freine la consommation et incite à l’épargne des ménages. Un « dangereux » cocktail pour la croissance déjà atone en phase de stagflation. Pour contrer l’inflation récente sur notre continent, la Banque Centrale Européenne a acté l’accélération de la hausse des taux directeurs.

Bourse : conséquences de la stagflation

En Bourse, le retour de l’inflation combinée à la hausse des taux laisse apparaître un nouveau contexte depuis plus de 10 ans : la résilience notable du segment Value face au franc repli du segment Growth, comme en témoignent les indicateurs MSCI Value et MSCI Growth depuis le début de l’année.

Graphiques des indicateurs MSCI Value et Growth depuis 2010

(Base 100)

Stagflation graphique indicateurs MSCI Value Growth depuis 2010

Source : Msci.com

Au cours des 10 dernières années, on remarque un net avantage du segment Growth (courbe orange), jusqu’à fin 2021. L’écart se creuse à compter de 2018 pour atteindre + 342 % en faveur du segment Growth fin 2021, tandis que le segment Value* (courbe verte) enregistre seulement + 147 % sur la même période.

Graphiques des indicateurs MSCI Value et Growth depuis 2021

(Base 100)

Stagflation graphique indicateurs MSCI Value Growth depuis 2021

Source : Msci.com

Lorsque l’on observe la situation depuis janvier 2021, on note un rattrapage du segment Value (courbe verte) entre mars 2021 et septembre 2021. Ensuite, à compter du début de cette année, on retrouve un repli modéré du segment Value (- 8,1 %) face à une chute davantage marquée (- 25,8 %) pour le segment Growth (courbe orange). Cette situation est donc inédite depuis au moins 10 ans.

Consulter également notre dossier Retour de la Value, dans quelles actions investir ?

Stagflation : comparatif 2022 avec 1973 et 2008

Graphique du taux de croissance et de l’inflation depuis 1958 en France

Stagflation graphique taux croissance et inflation France depuis 1958

Source : Tradingview

Il est assez simple d’identifier les phases de stagflation en lecture graphique, il suffit de repérer les phases marquées de divergences entre la courbe de l’inflation (orange) avec celle de la croissance (bleue).

On relève 3 phases de stagflation au cours des 60 dernières années :

  • septembre 73 à septembre 75 : très marquée ;
  • décembre 79 à mars 81 : assez marquée ;
  • décembre 2007 à juin 2008 : plutôt modérée.

Le pic baissier suivi du pic haussier de la courbe de la croissance entre décembre 2019 et juin 2021 correspond à la période de récession liée au Covid-19, suivie d’une forte reprise. On peut également noter un réveil de l’inflation depuis fin 2020.

En lecture graphique, nous ne sommes pas encore en conjoncture de stagflation mais la tendance des courbes semble en prendre le chemin.

De plus, l’OCDE a revu récemment la croissance de la France en baisse pour 2022 à 2,4 %. Dans le même temps, l’inflation accélère encore avec une anticipation à 5,4 % en juin selon l’Insee.

Comment investir en cas de stagflation ?

Quels secteurs privilégier en Bourse lors de période de stagflation ?

L’énergie

Souvent précurseur à l’inflation, la hausse des prix de l’énergie y est constatée en amont. Ces conjonctures où les prix du pétrole et du gaz sont élevés représentent d’excellentes périodes pour les compagnies du secteur de l’énergie grâce à leurs « milliards » de profits. Il conviendra tout de même de bien garder à l’esprit que les prix de l’énergie sont très cycliques (le prix du Brent était encore à 25 $ début mars 2020 et s’échange actuellement à 110 $).

Les produits et services de base

Les secteurs liés aux industries agro-alimentaire, aux utilities, et à la grande distribution en produits de base sont de bons candidats « anti-stagflation » pour une raison simple : les populations gardent la nécessité de s’approvisionner en nourriture, eau, hygiène, électricité, et en gestion des déchets peu importe la conjoncture économique. Cependant, les produits alimentaires, boissons et cosmétiques plus haut de gamme peuvent voir leur dynamique ralentir en cas d’inflation.

Découvrir aussi notre article Quels investissements faire mi-2022 ?

Le secteur pharmaceutique

Les besoins en médicaments étant inhérents à la santé, les groupes pharmaceutiques gardent leurs niveaux de demande constants dans le temps. Néanmoins, l’investisseur souhaitant se défendre face à la stagflation évitera le segment biopharmaceutique axé principalement sur la R&D (Recherche & Développement).

Quels sont les placements anti stagflation ?



L’immobilier

L’immobilier peut jouer le rôle de placement anti stagflation. D’une part, les actifs immobiliers sont tangibles, et d’autre part, les loyers encaissés sont généralement indexés sur l’inflation. Il pourra être judicieux de privilégier l’immobilier résidentiel aux normes ISR et les thématiques d’immobilier de santé et de logistique.

Les matières premières

Privilégier les matières premières indispensables à l’économie, qui conservent leur valeur d’usage ou qui sont à la base de la fabrication des biens comme le blé, le soja (huile notamment) ou le nickel (batteries des véhicules électriques notamment). L’offre de produits financiers du type trackers (ETP, ETF), qui s’est beaucoup développée ces dernières années, permettent aux investisseurs particuliers de se positionner facilement sur une matière première ou un panier de matières premières.

Le Private Equity

Autre placement qui peut être envisagé pour les personnes les moins averses au risque, le private equity et les Fonds Communs de Placement à Risques (FCPR) qui permettent d’investir au capital de sociétés non cotées. La thématique des fonds infrastructures qui sont disponibles pour l’investisseurs particuliers via des FCPR peut être un placement à considérer avec un horizon d’investissant à long terme.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.