Wirecard : analyse Bourse de l’ex fleuron de la technologie financière

Le 25 juin 2020

wirecard-analyse-bourse-fintech

Découvrez l’histoire du groupe Wirecard, de la success-story au scandale financier. Retrouvez aussi les produits et les principaux actionnaires de la société ainsi que les conséquences de son dépôt de bilan, notre analyse financière de ses comptes et de sa valorisation boursière ainsi que l’analyse graphique du cours de l’action Wirecard en Bourse.

La fintech allemande Wirecard a bénéficié d’une forte croissance ces dernières années, se positionnant parmi les leaders mondiaux des solutions de paiements. Cotée sur le principal indice allemand, le Dax 30, la capitalisation boursière de Wirecard a dépassé les 20 milliards d’€ courant 2018. Wirecard a traité 672 milliards de transactions financières courant 2019.

Mais le groupe vient de voir son cours de Bourse divisé par plus de 15 depuis ses plus hauts de 2018. Une situation liée au contexte de l’épidémie de Covid-19, mais surtout en lien avec une suspicion de fraude comptable portant sur 1,9 milliard d’€ de soldes de comptes bancaires inexistants.

L’action Wirecard a de nouveau enregistré une baisse de son cours de Bourse de – 71 % durant la séance du 25 juin 2020 à la suite de l’annonce de son dépôt de bilan.

Chiffres clés de Wirecard en infographie

wirecard-infographie

Cours de l’action Wirecard en Bourse

Lire aussi notre dossier complet 12 conseils pour investir et débuter en Bourse

Histoire de Wirecard : de la success story au scandale

Le groupe allemand Wirecard naît en 1999, avant d’entrer en Bourse, six ans plus tard, sur la place de Francfort, avec un certain succès. En effet, l’année de son introduction en Bourse, Wirecard a génère un chiffre d’affaires de 49 millions d’€ pour un bénéfice de 8 millions d’€.

En 2007, Wirecard bénéficie d’une croissance réussie au sein des pays des grandes régions d’Asie-Pacifique. Puis en 2009, le groupe annonce son opération de fusion/acquisition avec la société E-Credit Plus (Singapour).

En 2009, le chiffre d’affaires de la société est établi à 228 millions d’€ pour un bénéfice de 45 millions d’€.

Dès 2012, Wirecard lance ses solutions de paiements mobiles M-pos. Le groupe poursuit son expansion l’année suivante en Asie du Sud-Est et développe de nouvelles technologies et services de paiements mobiles.

Wirecard est alors considéré comme l’un des leaders mondiaux des technologies de paiements électroniques.

À compter de 2014, le groupe parvient à conquérir de nouveaux marchés en Europe ainsi qu’à l’international. Son chiffre d’affaires franchit le seuil des 600 millions d’€ et son bénéfice net celui des 100 millions d’€.

C’est en 2015, que Wirecard développe « Boon », une solution novatrice pour les paiements par smartphones. Cette même année, un partenariat est signé avec le géant chinois Alipay. Wirecard améliore également ses technologies de paiements POS (Point Of Sales, terminaux de paiements numériques).

Courant 2016, Wirecard accélère sa croissance en Amérique du Nord et du Sud par l’intermédiaire des acquisitions des sociétés « Citi Prepaid Card Services » (Philadelphie) et « Moip » au Brésil. Le groupe passe le cap du milliard d’euros de chiffre d’affaires, pour un bénéfice net de 267 millions d’euros.

En 2017, Wirecard obtient de nouveaux marchés auprès des clients de la grande banque américaine Citigroup et acquiert « MyGate » en Afrique du Sud, leader des paiements numériques.

L’application ePOS est créée par Wirecard en 2018. Parallèlement à cette création, le groupe franchit le seuil des 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour un bénéfice avoisinant les 350 millions d’euros.

Le parcours « sans fautes » de Wirecard, plébiscité pour sa croissance remarquable au cours des 20 dernières années, vient d’être entaché par un scandale de fraude comptable. Mardi 23 juin 2020, l’ex-PDG de Wirecard Markus Braun est inculpé dans cette affaire de comptes bancaires fictifs, censés être domiciliés aux Philippines.

Le cours de Bourse de l’action Wirecard, encore supérieur à 95 € début juin, vient de perdre plus de 85 % de sa valeur en seulement quelques séances boursières.
AdvertisementToutes les actions à 0 % de commission sur etoro*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro action en Bourse

La suspicion de fraude de Wirecard par EY

Ce « maquillage » des comptes, effectué par Wirecard, aurait eu pour rôle de présenter une situation financière avantageuse dans le but d’attirer de nouveaux investisseurs et clients.

Cette affaire de fraude comptable, si elle est avérée, est d’une telle ampleur qu’elle prend une tournure politique en Allemagne. L’ex-PDG du groupe Markus Braun sera entendu par les autorités, notamment la Bafin (équivalent de l’AMF en Allemagne) afin de faire la lumière sur ces éléments.

Le groupe Wirecard a d’ailleurs confirmé le 22 juin ne pas être en possibilité de justifier son trou de trésorerie à hauteur de 1,9 milliard d’euros.

Pour ne rien arranger, ces sommes censées être domiciliées aux Philippines peuvent laisser penser à des tentatives d’évasion fiscale. En effet, les Philippines font partie des cinq paradis fiscaux sur la liste noire de l’Union Européenne.

Ces événements ont de lourdes conséquences sur la valorisation boursière de Wirecard qui a récemment perdu plus de 85 % de sa valeur depuis le 8 juin 2020. Sans oublier les conséquences en termes d’image de gouvernance.

Dépôt de bilan de Wirecard

Le scandale financier touchant cette grande société cotée au DAX 30 est certainement le plus grand de la décennie. Il a conduit l’ex-fleuron de la fintech à se déclarer, le 25 juin 2020, en situation d’insolvabilité, auprès du tribunal d’instance de Munich.

À la suite de ce dépôt de bilan, le cours de Bourse de Wirecard a encore chuté de plus de 70 % durant la séance boursière du 25 juin. Il perd 40 % en ouverture de la séance boursière du vendredi 26 juin pour avoisiner un cours de 2 € par action.

Même si les profits passés de Wirecard ont été maquillés, il est possible que l’activité de Wirecard reste fiable économiquement et soit rentable. Mais cette fraude comptable a déclenché l’exigibilité des créanciers de Wirecard au regard de sa dette de financement initialement prévue pour être remboursée sur le long terme. Le groupe Wirecard n’étant pas en mesure d’y faire face, il a donc été contraint déposer son bilan.

Les situations de faillites de sociétés entraînent dans la majorité des cas une perte majeure pour les actionnaires et les créanciers. La faillite de Wirecard va donc entraîner des pertes massives chiffrées en centaines de millions d’€, voire de l’ordre de quelques milliards d’€, pour les banques ayant accompagné le financement de Wirecard et pour ses actionnaires (grands ou petits) dont le fonds d’investissement allemand DWS, pour ses créanciers obligataires, ainsi que pour de nombreuses parties prenantes.

Qui sont les principaux actionnaires de Wirecard ?




Selon les données de CNN Business en date du 23 juin 2020,  les principaux institutionnels actionnaires de Wirecard sont :

  • DWS (filiale de DeutscheBank) par l’intermédiaire des 3 fonds (DWS Deutschland, DWS Investa, et DWS Aktien Strategie Deutshland) pour un total de 6,15 % du capital, soit 7,6 millions d’actions Wirecard ;
  • Artisan International Fund avec 1,69 % du capital et 2,08 millions d’actions ;
  • Vanguard avec 1,61 % du capital et 1,99 million d’actions.

À la suite des allégations de fraude comptable, certains institutionnels ont porté plainte contre le groupe Wirecard, à l’image de DWS, la filiale de DeutscheBank spécialisée dans les activités de gestion d’actifs.

Produits et services de Wirecard

Wirecard figure parmi les leaders mondiaux des services de paiements électroniques grâce à ses 200 méthodes de paiements et ses 313 000 clients internationaux. Ses principaux concurrents sont Visa, Mastercard et American Express.

Voici les principales activités de Wirecard :

Acquirer / acquiring bank (traitement des paiements par cartes bancaires) : d’un point de vue schématique, Wirecard permet de faire le lien en quelques millisecondes entre les banques de commerçants et celles de consommateurs pour les traitements de leur paiement par carte bancaire.

wirecard-traitement-paiements-carte-bleue

Source : https ://www.wirecard.com

E-commerce solutions (paiements en ligne) : Wirecard propose des solutions tout-en-un d’intégration de paiements destinées aux sites e-commerce.

Electronic shelf labels (étiquettes électroniques) : aussi nommés paiements ESL, ils permettent de scanner une étiquette sur un produit avec son smartphone et d’en effectuer directement son paiement mobile.

Mobile Card Reader (paiements sans contact) : Wirecard propose des terminaux de paiements sans contact par cartes bancaires ou smartphones. Ils peuvent être intégrés sur tous types de points de ventes.

wirecard-paiement-sans-contact

Sources des images : https ://www.wirecard.com

Mobile payment (paiements mobiles) : Différentes technologies y sont liées telles que les QR codes, HCE (Host Card Emulation) ou NFC (Near Field Communication), et BLE (Bluetooth Low Energy). Il existe également des portefeuilles de type « e-wallets ».

POS (Point Of Sales, points de ventes) : Wirecard propose à ses clients des terminaux des paiements fiables, rapides et sécurisés.

Partenaires de Wirecard : Alipay, Apple Pay, Google Pay, WeChat Pay et China Payment Gateway sont d’importants acteurs du paiement mobile partenaires de Wirecard.

Autres services : Call centers pour l’assistance 24h/24, programmes de fidélité, analyses des données, sont également des exemples de services proposés par Wirecard.

Payout Cards (cartes prépayées) : Wirecard offres des solutions de paiements prépayées avec ses gammes « Incentive Card », « Corporate Card », « Passenger Compensation Card », « Employee Benefit Card » et « Payroll Card ».

Supplier and Commission Payments (cartes de crédit virtuelles) : Wirecard offre la possibilité d’utiliser des cartes de crédit virtuelles afin d’améliorer la sécurité et la rapidité des transactions financières. L’utilisateur peut générer des cartes virtuelles à tout moment. Elles sont à usage unique.

Multi-Currency Travel Card : les cartes multi-devises proposées par Wirecard, sont très pratiques pour les voyageurs particuliers ou professionnels. Elles permettent les paiements internationaux sans se soucier des problématiques de devises.

Autres produits : Wirecard propose également de nombreux autres types de cartes telles que les « Co-Branded card » (cartes à marques associées en collaboration avec les banques). Il s’agit de cartes de crédit partenaires entre Wirecard, les banques et d’autres sociétés telles que les aéroports, les hôtels, les distributeurs, etc.

Analyse financière des comptes et valorisation boursière de Wirecard




Chiffres de l’analyse avant fraude et après fraude (si elle est avérée).

Analyse du dernier bilan de Wirecard clos le 30 septembre 2019

À l’actif de son bilan, Wirecard totalise 7 001 millions d’€ dont 1 440 millions d’€ d’actifs intangibles. En outre, il est indiqué une position de trésorerie à hauteur de 3 287 millions d’€ ainsi que des créances clients à hauteur de 1 163 millions d’€.

Le reste de l’actif du bilan de Wirecard est principalement composé d’actifs financiers.

Le passif du bilan du groupe totalise 4 687 millions d’€. Wirecard y indique une position de 1 719 millions d’€ au titre des dépôts clients relatifs aux opérations bancaires, ainsi que sa dette de financement court et long terme totalisant 1 785 millions d’€.

Par différence entre les actifs et les passifs (7 001 millions d’€ – 4 687 millions d’€), les capitaux propres de Wirecard s’élèvent à 2 314 millions d’€ au 30 septembre 2019.

Impact de la fraude comptable de Wirecard si elle est avérée

À la suite des suspicions de fraude comptable au titre de soldes de comptes bancaires inexistants à hauteur de 1,9 milliard d’€ (1 900 millions d’€), il est donc possible d’amputer cette somme de la position de trésorerie du groupe Wirecard, ce qui porterait l’actif du bilan à 5 101 millions d’€ et les capitaux propres à 414 millions d’€.

Sur une base tangible (après déduction des actifs intangibles), les capitaux propres passeraient alors en négatif à hauteur de – 1 026 millions d’euros.

Selon cette approche des capitaux propres tangibles, Wirecard aurait davantage de dettes (passifs) que d’actifs. Cette situation peut être considérée comme précaire au regard de l’analyse bilancielle.

Évolution du chiffre d’affaires de Wirecard depuis 2010 (en millions d’€)

wirecard-chiffre-affaires

Le chiffre d’affaires de Wirecard a été multiplié par plus de 7 au titre des 9 dernières années. Sur 5 ans, il a été multiplié par 3,35.

Évolution du bénéfice net de Wirecard depuis 2010 (en millions d’€)

wirecard-benefice-net

Les bénéfices de Wirecard ont été multipliés par plus de 6 au titre des 9 dernières années. Sur 5 ans, ils ont été multipliés par 3,21.

Étude de la valorisation boursière de Wirecard

De telles croissances du chiffre d’affaires et des bénéfices font de Wirecard une société dite de croissance.

C’est principalement cette croissance des résultats qui a permis d’attirer l’intérêt des investisseurs pour cette société, portant le cours de Bourse de l’action Wirecard à un plus haut de 192 € début septembre 2018, soit une capitalisation boursière de l’ordre des 24 milliards d’€.

Un montant bien loin de sa capitalisation actuelle de 1,52 milliard d’€ pour un cours de Bourse de 12,30 € l’action en clôture du 24 juin 2020 !

Le contexte lié à la pandémie de Covid-19 et surtout les suspicions de fraude comptable, a priori avérées selon les dires de la société confirmant la non-existence de cette somme d’ 1,9 milliard d’€ manquante, ont contribué à littéralement « plomber » le cours de Bourse de l’action Wirecard. Celui-ci a chuté de 94 % depuis son plus haut de septembre 2018 et de 85 % depuis le 8 juin 2020.

Cours Wirecard : analyse de l’action Wirecard en Bourse

Étude du cours de l’action Wirecard depuis 2010

action-wirecard-etude-cours-bourse

Source : Tradingview (hors tracés)

L’évolution du cours de l’action Wirecard peut être analysée en deux tendances majeures :

Une phase de croissance soutenue entre début 2010 et son plus haut de 192 € début septembre 2018, avec une multiplication de son cours de Bourse de plus de 19.

Une phase de repli marqué (- 94 %) initiée à compter de septembre 2018 et fortement amplifiée lors des journées allant du 18 au 22 juin 2020 avec des chutes de 62 % ; 35 % et 44 %.

Le cours de Bourse de l’action Wirecard était fixé à 12,30 € au 24 juin 2020 mais a de nouveau fortement chuté suite à l’annonce du dépôt de bilan de la société le 25 juin 2020.

Inscrivez-vous gratuitement et recevez nos idées d’investissement + en cadeau nos 5 ebooks

Source image : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading groupes-pharmaceutiques-fortes-marges-beneficiaires
Bourse et Trading compte-titres-bourse-avantage-inconvenients
Bourse et Trading
Bourse et Trading societes-francaises-les-plus-riches