Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft : quelles actions privilégier ?
Actualités

Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft : quelles actions privilégier ?




Les 5 géants américains de la technologie vont publier leurs résultats du 3ème trimestre 2021. Au 2ème trimestre, les résultats publiés par Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft (GAFAM) étaient impressionnants, avec des taux de croissance supérieurs à 50 % par rapport au deuxième trimestre de 2021. Il est vrai que, de manière globale, la pandémie a profité aux secteurs du digital, du commerce électronique ou encore de la publicité en ligne. La reprise économique est accompagnée cependant de son lot de pressions avec des coûts à la hausse et des pénuries.

Qu’attendre des publications des GAFAM dans ce contexte ? On vous en dit plus dans cet article.

Facebook profitera d’une hausse de ses revenus publicitaires

GAFAM-analyse-resultats-T3-2021-avis-actions-Google-Facebook-Amazon-Apple-Microsoft

Le lundi 25 octobre, Facebook a publié ses résultats pour le troisième trimestre de l’exercice 2021. Les estimations du consensus pour les revenus et les bénéfices ont été battus, comme c’est souvent le cas pour le géant des réseaux sociaux. L’entreprise a en effet publié des chiffres de revenus et de bénéfices supérieurs aux attentes au cours de chacun des quatre derniers trimestres. Au premier semestre, l’entreprise a connu une croissance du chiffre d’affaires de la publicité en ligne grâce à l’augmentation de ses utilisateurs actifs quotidiens. Le même phénomène devrait se poursuivre au troisième trimestre et influer positivement sur les résultats. Facebook devrait atteindre des revenus de 30 milliards de dollars – soit une augmentation de 40 % d’une année sur l’autre – et un bénéfice par action de 3,38 dollars.

Une publication record pour Google ?

Advertisementetoro action en Bourse
Google publie ses résultats du troisième trimestre le 26 octobre, après la clôture du marché. La croissance du chiffre d’affaires du géant des moteurs de recherche devrait être de 37 %, à 63 milliards de dollars. Quant au bénéfice par action, il devrait augmenter de 43 % pour atteindre 23,4 dollars. Il n’est pas difficile de comprendre d’où cela vient. Google détient près de 30 % des dépenses publicitaires numériques dans le monde, devant les 25 % de Facebook. Les revenus de Google Cloud augmentent également : grâce à l’apport financier de la publicité, Google peut se permettre de donner à sa division « cloud » les ressources nécessaires pour exploiter le marché florissant et en expansion du cloud.

Consulter également notre article Comment investir en Bourse avec un petit budget

Microsoft attendue en hausse également




Microsoft publiera ses résultats trimestriels le mardi 26 octobre après la clôture du marché. Le titre a bien progressé cette année, grimpant de près de 40 % grâce à une série de résultats supérieurs aux attentes. La pandémie a largement accéléré un grand nombre des thèmes qui animent la croissance de Microsoft, notamment la transition en cours vers les services cloud et la demande d’outils de bureautique. Le consensus actuel sur le BPA est de 2,07 dollars, soit une augmentation de 14 % par rapport à la période de l’année précédente. De même, l’estimation du chiffre d’affaires est de 44 milliards de dollars, soit une hausse de 18 % d’une année sur l’autre.

L’une des parties les plus importantes de l’activité est le cloud commercial Azure qui génère environ 42 % des revenus totaux au cours du dernier trimestre. Cette tendance devrait se poursuivre comme en attestera très vraisemblablement la publication de cette semaine.

Découvrir aussi notre article Comment trader le Nasdaq ?

Apple est confronté à des problèmes de chaîne d’approvisionnement, quel impact sur les bénéfices ?




L’entreprise américaine Apple est confrontée aux mêmes problèmes que les autres fabricants de matériel informatique, mais son statut pourrait l’aider à mieux résister que les autres. Apple publiera ses résultats jeudi 28 octobre. La société a prévenu il y a trois mois qu’elle s’attendait à ce que les problèmes de chaîne d’approvisionnement aient un impact plus important au cours du 3ème trimestre qu’au cours du 2ème trimestre, mais la crise mondiale semble s’être intensifiée depuis la dernière fois qu’Apple a rencontré les investisseurs – un récent rapport de Bloomberg News indiquait qu’Apple prévoyait de réduire ses objectifs de production de l’iPhone 13 pour l’année en raison de pénuries de composants. Même si l’impact pourrait être important, Apple fera mieux que les autres constructeurs, car l’entreprise bénéficie d’un « traitement préférentiel » de la part de ses fournisseurs dans les situations de pénurie. Apple en profitera pour gagner des parts de marchés. Les analystes attendent un chiffre d’affaires de 85 milliards de dollars pour le 3ème trimestre contre 64,7 milliards de dollars l’année précédente et un bénéfice par action de 1,24 dollar par action contre 73 centimes de dollar par action au cours de l’exercice précédent.

L’action Amazon pourrait chuter après les résultats du troisième trimestre




Les analystes ont déjà revu leurs attentes au deuxième semestre vis-à-vis de l’action Amazon. Le plafonnement des ventes au détail et la faiblesse des prévisions fournies par la société lors de l’annonce du deuxième trimestre les ont poussés à revoir à la baisse leurs estimations de ventes pour Amazon au cours des trois derniers mois de 6 %, à 111,5 milliards de dollars.

L’unité commerciale la plus rentable d’Amazon, AWS, pourrait également décevoir les investisseurs lorsque la société publiera ses résultats plus tard cette semaine. Selon les données de Refinitiv, le consensus des analystes prévoit que la croissance de AWS ralentira à 32,7 % ou 15,4 milliards de dollars au troisième trimestre, contre un taux de croissance de 37,1 % au deuxième trimestre.

Même avec cette baisse des attentes, certains analystes prévoient qu’Amazon pourrait surprendre négativement avec la hausse des coûts liés à la reprise inflationniste qui sont susceptibles d’affecter ses bénéfices.

Consulter également notre article L’e-commerce, une bonne affaire en Bourse ?

Conclusion : privilégiez la publicité en ligne et le Software au Hardware

Google, Facebook et Microsoft sont susceptibles de moins souffrir de pénuries et de la hausse des coûts que Amazon et Apple. Elles sont à privilégier.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.