Acheter des actions à partir de 10€ et sans commission. Risque de perte en capital*
Automobile français : quelles perspectives pour les constructeurs et équipementiers en 2024 ?

Automobile français : quelles perspectives pour les constructeurs et équipementiers en 2024 ?

Café de la Bourse se penche sur le secteur automobile français en cette année 2024. Après des années marquées par des défis sans précédent comme la crise du Covid et la crise inflationniste, le secteur automobile français montre des signes de dynamisme, porté par l’innovation et une reprise économique graduelle. Les constructeurs et équipementiers auto français s’adaptent et se réinventent pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs et aux impératifs écologiques. Focus sur l’action Stellantis et sur l’action Forvia (ex action Faurecia) en Bourse.

Présentation du secteur automobile en France

Le secteur automobile français est un secteur important de l’économie française, représentant environ 4 % du PIB et 2 millions d’emplois. Le marché automobile français est le 12ème plus grand marché automobile au monde. L’année 2023 a été marquée par une reprise dynamique du secteur automobile français, avec une croissance notable des ventes de véhicules neufs, portée en grande partie par l’augmentation des ventes de véhicules électriques et hybrides. La transition vers l’électrification continue d’être un moteur clé de croissance pour l’industrie, avec des perspectives optimistes pour les années à venir, bien que les défis liés à la chaîne d’approvisionnement et à l’incertitude économique générale demeurent.

L’industrie automobile française a connu une hausse significative en 2023, avec une croissance de 16,07 % par rapport à l’année précédente. Au total, 1 774 729 voitures particulières neuves ont été immatriculées en France en 2023, marquant une reprise notable par rapport aux années précédentes. Cette croissance est attribuée à la reprise économique, à la résolution des pénuries de composants électroniques, et à l’augmentation des ventes de véhicules électriques et hybrides​​​​.

En 2023, les véhicules électriques ont représenté 16,8 % des immatriculations, avec près de 300 000 unités vendues, tandis que les hybrides rechargeables et les hybrides simples ont ensemble compté pour 23,8 % des immatriculations. Ainsi, les véhicules dotés d’une forme d’électrification ont constitué plus de 40 % des ventes, avec une mention spéciale pour le Tesla Model Y, devenu le modèle électrique le plus vendu en France avec 37 127 unités écoulées​​.

Renault a repris la tête des ventes parmi les constructeurs en 2023, avec 277 914 unités vendues, suivi de Peugeot et Dacia. Tesla a connu une croissance remarquable, avec 63 041 véhicules immatriculés en France en 2023, enregistrant une augmentation de 115 % par rapport à l’année précédente, ce qui lui a permis de dépasser des marques établies comme BMW, Mercedes, et Ford​.

Analyse Porter du secteur automobile

Analyse porter - Automobile

Consulter également notre article Avantages concurrentiels : les 5 forces de Porter

Quelles sont les principales évolutions et perspectives du secteur auto français ?

La poursuite de la transition énergétique

Le gouvernement français a annoncé son objectif d’interdire la vente de véhicules thermiques neufs en 2035.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement a mis en place une série de mesures, notamment une augmentation de la prime à la conversion pour les véhicules électriques, une baisse des taxes sur les véhicules électriques, une obligation pour les constructeurs automobiles de proposer une gamme de véhicules électriques.

La montée en puissance du véhicule autonome

Les constructeurs automobiles français investissent massivement dans le développement du véhicule autonome. Renault, Stellantis et Valeo souhaitent se positionner comme des leaders mondiaux dans le domaine dans les prochaines années.

Renault s’est allié avec l’entreprise Waymo, une filiale d’Alphabet (maison mère de Google), pour explorer les opportunités de services de mobilité autonome en France et au Japon. Le groupe Renault avait également présenté le concept de véhicule autonome EZ-GO, une sorte de navette partagée, au Salon de l’automobile de Genève en 2018. Stellantis a, de son côté, lancé l’initiative PAE. Cela a abouti à la démonstration de la conduite autonome de niveau 3 sur les autoroutes françaises, où les conducteurs pouvaient lâcher le volant et laisser la voiture gérer certaines tâches de conduite.

Les véhicules autonomes sont encore à un stade précoce de développement, mais ils ont le potentiel de révolutionner le secteur automobile. Ils pourraient permettre de réduire le nombre d’accidents de la route, de fluidifier la circulation et de rendre la mobilité plus accessible aux personnes à mobilité réduite.

La transformation digitale du secteur auto

Le secteur automobile français est en pleine transformation numérique. Les constructeurs automobiles investissent massivement dans le développement de services de mobilité en ligne, tels que les services de covoiturage ou de location numérisée de voitures.

Stellantis est par exemple propriétaire de Free2move : une plateforme de mobilité globale offrant une gamme de services pour satisfaire les multiples besoins de déplacement de ses clients, d’une minute à plusieurs jours ou mois, avec un service de covoiturage, de location à court, moyen ou long terme. Renault a lui lancé Mobilize Share, un service d’autopartage de véhicules du constructeur.

Les services de mobilité en ligne sont en plein essor. Ils offrent aux consommateurs une nouvelle façon de se déplacer, plus flexible et plus économique. Ils pourraient également contribuer à réduire la pollution et la congestion automobile.

Quels sont les principaux acteurs du marché auto français ?

Le secteur de l’automobile se segmente de la façon suivante :

Les équipementiers automobiles

Les équipementiers automobiles sont des entreprises qui fournissent des composants et des pièces détachées aux constructeurs automobiles.

Ils interviennent à toutes les étapes de la chaîne de valeur, de la conception à la production. Les principaux équipementiers français sont Valeo, Forvia (ex Faurecia), Michelin et Plastic Omnium.

Les constructeurs automobiles

Les constructeurs automobiles sont des entreprises qui conçoivent, fabriquent et commercialisent des véhicules. Ils sont au cœur de la chaîne de valeur et sont responsables de la conception et de la production des véhicules. Les principaux constructeurs automobiles français sont Stellantis et Renault. Les véhicules se segmentent ensuite selon la taille (citadines, compactes, familiales, SUV) et l’utilité (particulière ou professionnelle). Stellantis et Renault regroupent plusieurs marques originellement françaises comme Peugeot, Citroën, Renault ou Dacia.

Les services automobiles

Les services automobiles sont des entreprises qui proposent des services aux propriétaires de véhicules. Ces services peuvent inclure la vente de véhicules, l’entretien et la réparation, la location et la gestion de flottes, etc. Les principaux acteurs des services automobiles français sont : PSA Retail et Renault Retail Group.

Action Forvia (ex action Faurecia) : un des leaders français de l’équipement automobile



Faurecia, qui opère désormais sous le nom d’entité combinée Forvia à la suite de sa fusion avec Hella, est un leader mondial dans le secteur de la technologie automobile. La mission de l’entreprise Faurecia se concentre sur le développement de technologies pour une mobilité sûre, durable, technologiquement avancée et personnalisée. Avec un effectif de 113 000 salariés répartis dans 33 pays, Faurecia se classe parmi les dix premiers équipementiers automobiles mondiaux. Ses opérations s’étendent sur quatre activités majeures : sièges, intérieurs, mobilité propre et électronique, répondant aux défis de mobilité futurs tout en garantissant la compétitivité des coûts et l’excellence du cycle de vie des produits pour satisfaire ses clients.

L’approche globale de l’entreprise Faurecia face aux défis actuels et futurs de l’industrie automobile est encore renforcée par sa fusion avec Hella. Opérant avec 291 sites industriels et 76 centres de R&D, employant plus de 157 000 personnes, dont plus de 15 000 ingénieurs dans plus de 40 pays, Forvia (Faurecia et Hella) a pour objectif d’être le partenaire privilégié d’innovation et d’intégration des constructeurs automobiles mondiaux. Il se compose de 6 activités et 24 lignes de produits, visant à accompagner le changement et à mettre en œuvre la transformation de la mobilité.

L’offre de produits de Forvia englobe les sièges automobiles, les intérieurs et les technologies de contrôle des émissions. Elle fournit des services de conception et de fabrication de sous-systèmes automobiles à de grands constructeurs automobiles tels que le groupe Volkswagen, Stellantis, l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, Ford, General Motors, BMW, Daimler, Toyota, Hyundai-Kia, BYD et autres. La portée et la contribution significatives de l’entreprise Forvia à l’industrie automobile sont mises en évidence par son chiffre d’affaires impressionnant de 27,25 milliards d’euros en 2023 et un résultat d’exploitation de 1,22 milliard d’euros.

Principaux KPIs de l’action Forvia (ex action Faurecia)

Les données suivantes concernent l’année 2023, exceptée la capitalisation boursière (15/03/2024).

Capitalisation boursière : 2,61 milliards d’euros

Chiffre d’affaires : 27,25 milliards d’euros

Marge brute : 3,66 milliards d’euros

Résultat opérationnel : 1,22 millions d’euros

Résultat net : 222 millions d’euros

Dette nette : 6,99 milliards d’euros

Action Stellantis : un des premiers constructeurs automobiles mondiaux



Stellantis, créée lors de la fusion entre Fiat Chrysler Automobiles et le Groupe PSA, est une multinationale de construction automobile. Elle conçoit, fabrique et vend des véhicules sous 14 marques, dont Abarth, Alfa Romeo, Chrysler, Citroën, et Jeep. Opérant mondialement, Stellantis se positionne comme le quatrième plus grand constructeur automobile en termes de ventes. Ses activités couvrent un large éventail de segments automobiles, offrant une variété de modèles allant des véhicules économiques aux voitures de luxe et aux véhicules utilitaires.

Stellantis se distingue également par son engagement envers la mobilité électrique et la durabilité, avec des investissements significatifs dans la recherche et le développement de véhicules électriques et hybrides. La fusion a permis à Stellantis de bénéficier d’une vaste présence internationale, avec des sites de production et de R&D répartis dans le monde entier, ce qui facilite l’innovation et la réponse aux différentes demandes du marché automobile global.

En 2023, Stellantis a produit environ 6 millions de véhicules et a enregistré des résultats financiers impressionnants : un chiffre d’affaires de 189,5 milliards d’euros, un résultat d’exploitation de 24,3 milliards d’euros et un résultat net de 18,6 milliards d’euros, reflétant sa position solide dans l’industrie automobile.

Principaux KPIs de l’action Stellantis

Les données suivantes concernent l’année 2023, exceptée la capitalisation boursière (15/03/2024).

Capitalisation boursière : 82,2 milliards d’euros

Chiffre d’affaires : 189,5 milliards d’euros

Marge Brute : 38,2 milliards d’euros

Résultat opérationnel : 22,9 milliards d’euros

Résultat net : 18,6 milliards d’euros

Trésorerie nette : 23,6 milliards d’euros

Faut-il investir en Bourse dans l’action Forvia (ex Faurecia) ou dans l’action Stellantis ?



L’action Forvia et l’action Stellantis sont deux valeurs classiques françaises, notamment pour les investisseurs de type value. Stellantis, en tant que quatrième constructeur automobile mondial, offre une diversité de marques et s’engage fortement dans l’électrification, ciblant une croissance durable à long terme. Les résultats financiers de Stellantis en 2023 montrent une performance robuste. Forvia dispose de nombreuses opportunités de croissance pour les années à venir : l’entreprise est bien positionnée pour bénéficier de la demande croissante de véhicules électriques, et elle développe également sa présence à l’international. Nous donnons un léger avantage à l’action Stellantis car l’entreprise Stellantis a une situation au bilan plus saine, moins endettée que Forvia.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.