Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Action bioMérieux : est-ce le moment d’investir ?

Action bioMérieux : est-ce le moment d’investir ?

L’entreprise bioMérieux, leader dans le domaine du diagnostic in vitro, a fait état d’un chiffre d’affaires supérieur aux attentes, mais le résultat opérationnel a baissé alors que les impacts négatifs liés au change sont plus importants que ce qui était attendu.

L’action bioMérieux (BIM) perd 1,75 % le 14 mars 2024 en Bourse après la publication de ses résultats. Faut-il investir en Bourse dans l’action bioMérieux en 2024 ? ActivTrades s’est penché sur la question et vous propose l’analyse détaillée de l’action bioMérieux éligible au PEA dans cet article.

Qui est bioMérieux ?

bioMérieux est une entreprise française à la portée mondiale puisque plus de 90 % de ses ventes se font à l’étranger, qui propose des solutions de diagnostic pour aider les professionnels de santé du monde entier. Son objectif est de leur offrir des solutions pertinentes et professionnelles leur permettant d’identifier plus facilement et plus rapidement les maladies et les sources de contamination.

L’entreprise a deux domaines principaux d’expertise : bioMérieux Diagnostic et BioFire, qui se concentrent sur les applications cliniques pour le diagnostic des maladies chez l’homme (les applications cliniques représentent le plus gros de son chiffre d’affaires et près de 84 % de ses ventes en 2023), et bioMérieux Industry, qui propose des solutions pour le contrôle microbiologique dans l’industrie (16 % du total des ventes en 2023).

Pour lutter contre les ennemis invisibles, l’entreprise bioMérieux s’engage dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques, ainsi que le diagnostic du sepsis et d’autres pathologies aiguës. Elle développe également des solutions pour le contrôle microbiologique dans l’industrie alimentaire et pharmaceutique. Pour cela, cet acteur majeur du diagnostic in vitro innove constamment autour de 3 technologies principales, à savoir la microbiologie, l’immunoessais et la biologie moléculaire.

Cours bioMérieux : cours de l’action bioMérieux en Bourse

L’entreprise bioMérieux enregistre une performance solide dans un environnement post-COVID

Comme toute entreprise biotechnologique, bioMérieux a bénéficié de la pandémie qui a engendré un contexte d’urgence où la recherche de traitements et de vaccins est devenue une priorité absolue.

La gamme BioFire de la branche biologie moléculaire de son activité clinique a par exemple connu une demande croissante pendant la pandémie, car ces produits étaient capables de détecter près de 20 virus responsables d’infections respiratoires, y compris le SARS-CoV-2.

Le niveau de référence et de comparaison pour 2023 est donc élevé !

Malgré cela, l’entreprise bioMérieux continue d’afficher des chiffres en progression, car d’après d’Alexandre Mérieux, PDG de bioMérieux depuis 2014, « la reconnaissance de la valeur du diagnostic et des solutions moléculaires » a été confirmée pendant la pandémie de Covid-19.

En 2023, bioMérieux enregistre une augmentation de son chiffre d’affaires de 6,6 % à 3 675 millions d’euros en données comparables (ou +2,4 % en données publiées), mais son résultat net, part du Groupe, diminue de 7,4 % à taux de change et périmètre constants (-21 % en données publiées) à 358 millions d’euros.

Cette baisse est principalement attribuée à la dépréciation comptabilisée sur le goodwill, à des résultats moins importants de la société chinoise Hybiome acquise en 2018 et à l’impact des effets de change plus importants que prévu.

L’année 2024 s’annonce prometteuse pour l’entreprise bioMérieux qui anticipe une croissance du chiffre d’affaires attendue entre + 6 % et + 8 % à taux de change et périmètre constants et un résultat opérationnel contributif avant éléments non récurrents qui devrait croître d’au moins + 10 % à taux de change constants.

Comprendre la pertinence du diagnostic in vitro dans le secteur de la santé et ses perspectives de croissance

Le domaine du diagnostic in vitro joue un rôle crucial dans le secteur de la santé en permettant l’utilisation de prélèvements biologiques (sang, urine, tissus, sécrétions nasales, liquide amniotique…) dans des analyses poussées permettant de faire un diagnostic sur des maladies, d’évaluer un quelconque risque ou encore de s’assurer de l’efficacité de certains traitements.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « plus de 40 000 produits sont aujourd’hui disponibles pour les tests de diagnostic in vitro […]. Il s’agit de tests traditionnels en laboratoire, les échantillons étant envoyés à un laboratoire central pour analyse, et de tests sur le lieu de soins, qui peuvent être réalisés à proximité ou sur le lieu de soins du patient ».

Grâce aux diagnostics, les systèmes de santé disposent d’informations cruciales pour améliorer la prise en charge des patients via une identification plus rapide et plus fiable des maladies, permettant entre autres une réduction du temps d’hospitalisation, mais aussi une adaptation des traitements aux caractéristiques individuelles des patients pour une meilleure efficacité et une réduction des effets secondaires.

D’après Grand View Research, la taille du marché mondial des diagnostics in vitro a atteint 77,92 milliards de dollars en 2023 et devrait atteindre 78,42 milliards de dollars en 2024. Il devrait progresser à un taux de croissance annuel composé de 4,4 % entre 2024 et 2030 pour atteindre un total de 101,58 milliards de dollars en 2030.

La progression de dispositifs de détection précoce des maladies dotés de technologies avancées, l’évolution des systèmes de diagnostic in vitro automatisés et décentralisés, l’augmentation de la fréquence des maladies et le vieillissement de la population sont autant de moteurs de croissance qui devraient favoriser le secteur dans les années à venir d’après le cabinet de conseil.

Analyse technique de l’action bioMérieux en 2024

L’action bioMérieux a perdu plus de 2 % depuis janvier, a gagné plus de 3,30 % depuis 1 an et a pris plus de 36 % depuis 5 ans. Après avoir perdu presque 4,50 % par rapport au cours de clôture d’hier le 14 mars, l’action bioMérieux, cotée sur la Bourse de Paris, regagne du terrain et ne perd plus que 1,78 % au moment de l’écriture à 98,66 euros.

Les cours de l’action bioMérieux évoluent sous le nuage Ichimoku avec un RSI en baisse et sous le niveau neutre des 50. La configuration technique est donc plutôt baissière tant que les cours de Bourse de bioMérieux se trouvent sous le nuage de l’indicateur japonais avec des zones de support autour des 97,32 euros, des 96,21 euros, des 95,193 euros et des 94,083 euros à surveiller.

D’un autre côté, le nuage d’Ichimoku est relativement petit, ce qui signifie qu’il serait simple pour l’action bioMérieux de le franchir. Dans ce cas, les autres lignes de l’indicateur comme la Tenkan Sen (courbe bleue sur le graphique) et la Kijun Sen (courbe rouge sur le graphique) seront à dépasser. Les traders auront également à surveiller les zones de résistance autour des niveaux des 100,09 euros, des 101,112 euros et des 102,685 euros.

Analyse graphique de l’action bioMérieux en Bourse

Graphique Evolution Action bioMérieux Mars 2024Source : Plateforme de trading d’ActivTrades 100 % en ligne (ActivTrader)

Faut-il investir dans l’action bioMérieux en 2024 ? Avis ActivTrades

Investir dans l’action bioMérieux en 2024 peut être intéressant au vu du secteur dans lequel l’entreprise évolue et des perspectives de croissance de l’industrie de la santé. Cependant, malgré les prévisions optimistes de l’entreprise pour l’année 2024, l’évolution du cours de Bourse de l’action bioMérieux risque d’être limitée autour des 100 euros sans innovation majeure.

L’action bioMérieux n’est pas vraiment une option pour les investisseurs de croissance (gestion growth), ni pour ceux qui investissent en Bourse en se basant sur les dividendes, car ces derniers n’ont pas augmenté cette année (ils sont cependant passés de 0,35 euro par action bioMérieux en 2018 à 0,85 euro en 2023). Certains concurrents comme Abbott pourraient offrir de meilleures opportunités de trading en fonction de votre profil.

3 raisons d’acheter l’action bioMérieux en 2024

  1. Le marché du diagnostic in vitro est en pleine croissance, porté par le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques et l’essor des technologies de diagnostic.
  2. Il s’agit d’un acteur international bien positionné pour maximiser l’utilisation de l’évolution technologique dans son offre pour s’adapter aux nouveaux modèles de santé et enjeux sanitaires mondiaux.
  3. L’entreprise bioMérieux pourrait profiter d’un nouveau potentiel de croissance avec un segment relativement nouveau pour elle : celui des tests de diagnostics décentralisés (hors hôpital).
Consulter également notre article 3 actions prometteuses en Bourse pour 2024

3 raisons d’éviter l’action bioMérieux en 2024

  1. L’entreprise a voté pour un dividende bioMérieux stable de 0,85 euro par action.
  2. Le secteur du diagnostic in vitro est très concurrentiel.
  3. Les résultats de l’entreprise bioMérieux sont fortement soumis aux fluctuations des devises et aux risques réglementaires.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une  prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de  CafedelaBourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de CafedelaBourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.