Terra : comprendre la chute de la blockchain Terra « Luna »

Terra : comprendre la chute de la blockchain Terra « Luna »

Depuis le 9 mai 2022, le marché des crypto monnaies connaît une situation critique, marquée par la panique de nombreux investisseurs. La crise du Terra s’est manifestée avec une rapidité et une intensité qui devrait durablement marquer l’histoire des crypto monnaies. En l’espace de seulement quelques jours, la crypto monnaie LUNA a perdu près de 99,9 % de sa valeur après que le stablecoin UST ait perdu sa parité avec le dollar.

Cette crise d’ampleur a provoqué des pertes considérables chez de nombreux investisseurs, ainsi qu’une crise de confiance envers toute un segment du marché des crypto monnaies. Cette panique, d’une brutalité rare devrait durablement marquer le marché des crypto monnaies. Décryptage de la crise Terra et des impacts sur le marché des monnaies virtuelles.

Qu’est-ce que Terra ?

Advertisementetoro monnaie virtuelle
Terra regroupe plusieurs crypto-monnaies, dont le stablecoin TerraUSD (UST), qui garantissait la parité 1 pour 1 avec le dollar, et la crypto monnaie LUNA, qui est la cryptomonnaie de la Blockchain Terra. À son lancement en avril 2019, Terra se présentait comme « cherchant à bouleverser le système financier traditionnel en reconstruisant le système de paiement sur la blockchain et en alimentant toutes les transactions numériques avec notre stablecoin ». De son côté, le stablecoin UST, un stable coin algorithmique, a été lancé en septembre 2020. La présentation du lancement décrivait l’UST comme « un stablecoin algorithmique, où le coût de frappe est égal à la valeur nominale des stablecoins frappés – pour frapper 1 TerraUSD, seulement 1 $ de l’actif de réserve ($ LUNA) doit être brûlé. La politique monétaire de TerraUSD est évolutive à l’infini […] ».

Début 2022, la crypto monnaie de Terra (LUNA) était encore la 9ème crypto monnaie mondiale avec une capitalisation de plus de 30 milliards de dollars. De son côté, le stablecoin UST avait atteint une capitalisation allant jusqu’à 19 milliards de dollars quelques semaines avant la crise. Désormais, la cryptomonnaie LUNA est classée 206ème le 15 mai 2022, et le stable coin UST est classé 35ème.

Paradoxalement, le projet UST a été lancé en prétendant notamment répondre aux problèmes de parité du Dai, un stablecoin reproduisant la parité 1 pour 1 avec le dollar (1$=1UST). En effet, le Dai avait connu des problèmes de parité dès 2020. Le Dai est apparu avec un système d’offre et de demande similaire à celui du Terra USD. En effet, l’offre du Dai est assurée par la détention de diverses crypto-monnaies (Ethereum notamment) qui garantissent la parité avec le dollar. Pour autant, malgré la plus grand scalabilité de l’UST, le problème du maintien de la parité semble manifestement ne pas avoir été résolue.

Terra USD et LUNA : quels liens ?

TerraUSD (aussi abrégée UST) et la crypto monnaie de la Blockchain Terra (abrégée LUNA), sont deux crypto monnaies fortement liées entre elles. La présence d’une forte dépendance entre les deux crypto monnaies est une des principales causes de l’effondrement rapide de l’ensemble de l’écosystème Terra. En effet, la parité avec le dollar du stablecoin UST était assurée principalement à travers la manipulation du LUNA. Lorsque l’UST valait plus que 1$, des tokens LUNA étaient détruits pour augmenter l’offre d’UST. À l’inverse, lorsque l’UST valait moins de 1$, des tokens LUNA étaient achetés grâce à la réduction de l’offre d’UST.

Ce système d’interdépendance augmentait nécessairement le risque d’emballement en cas de crise. En outre, la présence d’une gestion algorithmique du stable coin pouvait traduire la présence de risques de perte de contrôle.

Par ailleurs, le stable coin TerraUSD (UST) a fait l’objet d’un grand engouement spéculatif. En effet, Terra a lancé à l’été 2021 un protocole de rendement nommé Anchor. Ce programme visait essentiellement à fournir des rendements en échange du stockage de stablecoin USDT sur la plateforme. Les rendements proposés étaient proches de 20 %.

Enfin, on insistera sur l’importance de l’Ethereum dans ce mécanisme spéculatif. La présentation de l’UST en 2020 précisait que « lorsque la demande d’emprunt pour l’Ethereum est élevée, le taux d’intérêt augmente et lorsque la demande est faible, les intérêts diminuent ».

Terra : comment la crise s’est déclenchée ?

Ainsi, la diminution progressive du cours des crypto monnaies début mai, et en particulier la réduction de la demande pour l’Ethreum, a probablement amplifié les risques de crise. Le cours de l’ANC d’Anchor, qui représente l’intérêt des investisseurs pour les rendements de l’UST, avait atteint un maximum à 5,2 UST le 5 mars 2022, contre 1,2 UST le 15 mai. Le déclin préalable du cours de l’ANC, qui nous indique aussi l’intérêt pour les rendements associés à l’UST, pouvait constituer un premier signal d’affaiblissement de l’écosystème.

Les explications avancées par l’entreprise sur la chute de Terra montrent que le processus d’effondrement de l’écosystème a été très rapide. Dès le 9 mai, les réserves de liquidités se seraient d’abord vidées après que l’UST ait commencé à se négocier légèrement sous la parité avec le dollar. Dans le même temps, la présence de vente à découvert sur le jeton LUNA a fait baisser le cours de LUNA, et ainsi les garanties de stabilité de l’UST. Pour retrouver la parité, Terra a tenté d’émettre encore plus de LUNA pour éviter l’effondrement de l’UST. Pour autant, ces mesures sont restées insuffisantes, malgré le fait que l’entreprise ait même vendu ses 1,5 milliard de dollars du Trésor de Terra. La panique Terra est similaire à un bank run 3.0, amplifié par des mécanismes d’interdépendance informatiques puissants.

Découvrir aussi notre article Baisse du Bitcoin : que faire ?

Terra Luna : l’effondrement de la crypto en 24h !

La rapidité de l’effondrement de la crypto monnaie LUNA et du stablecoin UST mérite d’être analysée. D’une part, le stablecoin UST est passé de 1$ le 9 mai 2022 à 0,13$ le 13 mai 2022 (-87 %). D’autre part, la crypto-monnaie LUNA est passée de son plus haut à 118$ le 4 avril, à 63$ le 9 mai 2022, avant de terminer sous 0,1$ le 13 mai 2022 (-99,9 % !). Cela représente l’évaporation de l’équivalent de 39 milliards de dollars de capitalisation sur LUNA et de 16 milliards de dollars de capitalisation sur l’UST (soit une perte de plus de 50 milliards de capitalisation dans l’écosystème).

Un mouvement d’une telle ampleur a suscité un mouvement de panique chez de nombreux investisseurs et internautes.  À l’image du youtubeur KSI crypto qui affirme avoir perdu près de 3 millions de dollars en seulement 24 heures, les témoignages de centaines d’investisseurs ayant perdu des dizaines voire des centaines de milliers de dollars ou plus sont nombreux. L’écosystème crypto est durablement marqué par cette crise. Il est rare de trouver un membre actif du marché des crypto monnaies qui ne connaisse pas au moins une personne impactée par cet effondrement.

Face à un tel mouvement, les suspicions des internautes se sont multipliées. Le fondateur de la crypto-monnaie Cardano, Charles Hoskinson, a même supposé une manipulation du marché de la part des géants financiers BlackRock et Citadel. Ces rumeurs ont rapidement été démenties par les principaux concernés. De leur côté, les plateformes d’échange comme Binance ont cessé le trading des crypto monnaies UST et LUNA.

Lire aussi notre article 8 crypto monnaies à suivre en 2022

Les stablecoins sont-ils si sûrs ?



Nous devons ici distinguer désormais deux grandes catégories de crypto monnaies qui reposent sur des garanties fondamentalement différentes. D’une part, on recense les stablecoins classiques garantis en théorie par leur équivalent sous forme de devises sonnantes et trébuchantes ou d’obligations. Il s’agit principalement des stablecoins USDC (USD Coin), USDT (Tether USD), ou le BUSD (Binance USD). Ces stablecoins n’ont connu aucun signal de décorrélation au cours de la crise et ont montré une meilleure résistance.

D’autre part, on recense les stablecoins algorithmiques garantis par un ensemble d’autres crypto-monnaies. Il s’agit principalement du Dai et de l’UST. Ces stablecoins ont montré des signes de faiblesses plus grands. L’effondrement de la parité entre l’UST et le dollar a confirmé le risque de perte de parité au dollar. Dans tous les cas, les deux catégories de stable coins ont profité d’un certain mouvement spéculatif. Plusieurs protocoles sont accessibles pour les utilisateurs afin de profiter de rendements sur ses stablecoins. Certains internautes n’ont pas hésité à critiquer ce système comme un schéma de « Ponzi », qui consiste à payer les intérêts des investisseurs avec les fonds de nouveaux investisseurs.

Pour rappel, les stablecoins représentent environ 10 % de l’ensemble du marché des crypto monnaies et pèsent une grande partie des échanges réalisés. Il est aujourd’hui difficile d’imaginer le marché des crypto-monnaies sans les stablecoins. Outre leurs qualités de stabilité, les stable coins avaient un aspect purement utilitaire entre particuliers ou institutionnels. Désormais, les stablecoins posent la question de leur sécurité face aux crises et surtout de leur fiabilité et leur sincérité quant aux garanties présentées. À ce jour, la plupart des stable coins semblent maintenir leur parité, mais cette crise a montré que le risque d’effondrement total et rapide n’est pas à exclure.

Consulter également notre dossier Stablecoin : pourquoi et comment investir ?

Terra Luna : une remise en question des stablecoins et de la crypto monnaie en général ?



Plusieurs jours après l’effondrement du LUNA, le cours ne semble montrer aucun signe de rebond effectif. Pour autant, l’UST est remonté au niveau de 0,2$ le 15 mai, mais la parité à 1$ paraît encore loin. Il est peu probable d’assister à une résurgence de l’écosystème Terra, et le retour sur les seuils d’avant crise, en particulier sur LUNA, ne semble pas réaliste dans le contexte actuel du marché et du sentiment du marché.

Par ailleurs, plusieurs écosystèmes sont impactés, comme l’entreprise Just Mining de l’entrepreneur Owen Simonin qui est exposée à l’UST. Au-delà de cet exemple, cela pose la question de la propagation de telles crises à l’ensemble du marché des crypto monnaies. Dans tous les cas, l’absence de liquidités sur les marchés boursiers depuis plusieurs mois, sous l’impulsion des banques centrales et du contexte macroéconomique, a révélé des faiblesses inhérentes aux crypto monnaies. La crise Terra restera une crise historique du marché des crypto monnaies, qui a perdu dans son ensemble l’équivalent de 350 milliards de dollars de capitalisation en l’espace de 4 jours (-23 %).

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.