3 produits agricoles de base dont le cours flambe

Le 15 avril 2011

La stabilité des prix dans l’agriculture est l’exception plutôt que la règle. En cela, elles ont un comportement similaire au pétrole ou aux devises.

Après une hausse brutale en 2007 et 2008, puis une chute tout aussi rapide en 2009, les cours des produits agricoles de base sont de nouveau devenus fous.

Quels sont les produits agricoles qui flambent ? Qu’est-ce qui fait bouger les cours ?

Note : Les hausses de cours, exprimées en % dans les intertitres ci-après, sont entre avril 2010 et avril 2011.

Le maïs : +116%

Extrêmes depuis le 13 avril 2010 (en cents / boisseau à Chicago)

  • plus haut : 774
  • plus bas : 327

 

3 produits agricoles de base dont le cours flambe
 

La palme de la volatilité revient sans conteste au maïs. Le cours du maïs sur le Chicago Board of Trade (CBOT) a fait du yoyo, variant entre un plus bas de 3,27 dollars par boisseau et un sommet de 7,74 dollars le 11 avril 2011.

Le cours du maïs a plus que doublé en l’espace de 10 mois, entre juillet 2010 et avril 2011, et cela affecte, directement et indirectement, le prix d’autres produits alimentaires, comme la viande et le lait. Et pour cause : le maïs sert de nourriture pour le bétail.

Le blé : +59%

Extrêmes depuis le 13 avril 2010 (en cents / boisseau à Chicago)

  • plus haut : 888,50
  • plus bas : 430,50

 

3 produits agricoles de base dont le cours flambe
 

Le prix du blé a doublé depuis la sécheresse catastrophique survenue l‘été dernier en Russie. Les émeutes de la faim de la fin de l’année dernière ont conduit certains pays à se constituer d‘énormes stocks de blé. Dans certains pays, le cours du blé a triplé depuis 2008, et la hausse devrait se poursuivre à cause d’une demande croissante.

Les principaux pays producteurs de blé dans le monde, à savoir la Chine, les Etats-Unis et la Russie, ont tous subi de graves sécheresses et une mauvaise météo ces dernières années, réduisant les rendements.

Le sucre : +46%

Extrêmes depuis le 13 avril 2010 (en cents / livre à New York)

  • plus haut : 35,68
  • plus bas : 13,36

 

3 produits agricoles de base dont le cours flambe
 

Le sucre est une des matières agricoles les plus volatiles.

Une série d’événements climatiques exceptionnels ont contribué à faire flamber les cours, jusqu’à un sommet de presque 36 cents. Du jamais vu depuis 1980. En cause : la canicule en Russie, les inondations au Pakistan et la sécheresse au Brésil.

Plus récemment, le cyclone qui s’est abattu sur l’Australie, troisième producteur de sucre au monde, est venu couronner la série noire, propulsant en février les cours à leur somment historique.

Les causes de la volatilité

L’évolution de la demande de produits agricoles de base est assez prévisible mais celle de l’offre est très fluctuante. L’offre est affectée par les taux de change, les aléas de la politique et de la réglementation agricole, alimentaire et commerciale, et par les chocs provenant d’autres marchés, comme celui du pétrole.

Les aléas climatiques jouent bien sûr un rôle clé dans la volatilité des cours, et ils sont plus fréquents qu’auparavant. “On en dénombre six fois plus qu’il y a cinquante ans”, note Michel Portier, directeur de la société de conseil Agritel. “Parmi les huit principaux pays exportateurs de blé, cinq ont connu un incident climatique cette année”.

S’ajoute à cela un arbitrage en faveur des biocarburants lorsque le cours du pétrole flambe. “Dès que le prix du baril de pétrole dépasse les 80 dollars, les biocarburants deviennent attractifs et réduisent les disponibilités alimentaires en céréales, oléagineux et sucre”, rappelle l’ancien ministre de l’Agriculture Henri Nallet.

Les conflits locaux ou internationaux amènent parfois certains pays à limiter leurs exportations, comme cela s’est vu avec le cacao en Côte d’Ivoire en janvier 2011, ou à accélérer leurs importations par peur de pénurie. C’est ce qu’on fait les pays du Moyen-Orient début février en achetant de plus grosses quantités de blé suite aux émeutes de la faim en Egypte.

Michel Portier

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

Michel-Portier

Michel Portier

Fondateur et Directeur Général - - Site internet

Michel Portier est fondateur et directeur général de la société AGRITEL.

Agritel est une société de conseil indépendante, experte sur les marchés de l’agri-industrie : les secteurs agricole, agro-alimentaire et agro-industriel. Agritel fournit les outils, les connaissances et le savoir-faire utilisés depuis plusieurs décennies dans le monde de la finance en matière de gestion des risques et de couverture pour accompagner les agri-industriels. Créée en 2001, Agritel décline aujourd’hui son expertise sur trois métiers : la formation, l’information et le conseil. Elle a des bureaux en France, en Ukraine et en Chine.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading groupes-pharmaceutiques-fortes-marges-beneficiaires
Bourse et Trading compte-titres-bourse-avantage-inconvenients
Bourse et Trading
Bourse et Trading societes-francaises-les-plus-riches