Pourquoi l’action Alstom baisse-t-elle autant en Bourse ?

Le 20 septembre 2021

Pourquoi l’action Alstom enchaîne-t-elle les séances dans le rouge à la Bourse de Paris ? Nous analysons le cours de bourse d’Alstom et tentons de fournir quelques éléments pour expliquer le désamour des investisseurs pour le champion ferroviaire national.

Analyse du cours de Bourse et de la baisse de l’action Alstom

Graphique du cours de Bourse d’Alstom

evolution-cours-Bourse-action-ALSTOM
AdvertisementToutes les actions à 0 % de commission sur etoro*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro action en Bourse

Analyse de la baisse de l’action Alstom

Revenu dans l’indice CAC 40 en septembre 2020, l’action Alstom avait atteint en janvier 2021, après l’annonce de l’acquisition de Bombardier Transport, un plus-haut depuis 10 ans en flirtant avec les 50 euros.

Pourtant, Alstom est à la peine à la Bourse de Paris depuis plusieurs semaines. L’action Alstom a connu 50 clôtures en baisse depuis le premier juin 2021 contre 30 clôtures en hausse sur la même période. Au total, le titre Alstom a perdu près de 30 % de sa valeur entre 1er juin 2021 et le 17 septembre 2021.

La baisse a été marquée par deux principales chutes du titre. D’une part, une chute de 8 % le 6 juillet, jour de la conférence annuelle des investisseurs (Capital Market Day) où Alstom présentait l’avancée de son plan « Alstom in Motion 2025 ».

D’autre part, entre le 30 août et le 13 septembre, l’action Alstom a subi une chute peu souvent observée sur les marchés avec 15 clôtures consécutives en baisse (rectangle violet sur le graphique) ! Cet enchaînement ramène le titre Alstom à ses plus bas niveaux depuis mars 2020. Dans le même temps, l’entreprise annonçait paradoxalement la signature de contrats importants comme un contrat de 500 millions d’euros pour des trains de banlieue en Allemagne, un autre de 115 millions d’euros pour des tramways à Lyon et la première sortie de son train à hydrogène Coradia Lint.

Comment peut-on expliquer ce désamour pour le champion français du train ?

Quels sont les principaux facteurs de la baisse de l’action Alstom en Bourse ?

facteurs-explication-baisse-cours-action-Alstom

Une intégration de Bombardier plus coûteuse que prévue

C’est l’événement qui a provoqué la chute en Bourse de l’action Alstom. Lors du Capital Market Day, alors qu’Alstom dévoilait l’avancée de son plan stratégique de moyen terme “Alstom in Motion 2025”, les investisseurs se sont affolés. Non pas sur les objectifs de moyen terme, mais sur les perspectives à court terme et en particulier l’annonce d’un free cash-flow qui devrait être considérablement négatif en 2021-2022. Les frais engendrés par l’acquisition de Bombardier sont plus élevés que prévus : le free cash-flow est prévu entre -1,6 et -1,9 milliards d’euros sur les six premiers mois de l’exercice, avant de redevenir positif sur le reste de l’année. Alstom a pris le marché par surprise avec cette annonce et a été sanctionné : -8 % le jour même.

Des retards dans les cessions prévues




Le groupe Alstom éprouve également quelques difficultés à concrétiser la vente des deux sites – Reichshoffen en France et des installations du site de Hennigsdorf en Allemagne. Rappelons que Alstom s’est engagé à les céder auprès de la Commission européenne, en contrepartie de l’acceptation de l’acquisition de Bombardier. Ainsi est-il possible que les investisseurs craignent une remise en question par la Commission de l’acquisition coûteuse de Bombardier, même si cela est peu probable.

Un délaissement global des valeurs « défensives »

Le groupe Alstom a beau annoncer de très beaux nouveaux contrats et disposer de belles perspectives, il est délaissé par les investisseurs qui lui font enchaîner les séances consécutives dans le rouge. Pourtant, entre mobilité non polluante, émergence de l’hydrogène, croissance des transports collectifs urbains, volonté de relocaliser l’industrie, le groupe a bel et bien de beaux jours devant lui. En outre, son carnet de commandes est bien garni (6,4 Mds en juin 2021). Alstom n’est pas la seule entreprise à subir ce phénomène. Dans un contexte de politique monétaire accommodante qui devrait perdurer, les investisseurs misent sur les valeurs de croissance, en privilégiant le secteur des technologies. Les valeurs défensives sont, en revanche, laissées de côté. Ainsi l’action Alstom est-elle elle aussi victime de cet effet de mode.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet - Twitter

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur sur BFM et sur B Smart ainsi que co-fondateur du Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading investir en bourse conseil
Crypto monnaie NFT-investissement-avenir

Les NFT : un investissement d’avenir ?

Alors que la popularité des jetons non fongibles (NFT) explose, de nombreux régulateurs cherchent à encadrer ce nouvel actif à la mode. Récemment, le député […]

Bourse et Trading societes-americaines-bourse-forts-dividendes
Produits Financiers