L’énergie renouvelable : une opportunité d’investissement en Bourse ?

Le 01 octobre 2020

energie-renouvelable-analyse

Café de la Bourse a analysé le secteur de la production d’énergie renouvelable. Les énergies renouvelables sont au cœur des enjeux climatiques et de développement durable dont le monde a pris conscience du caractère critique. Qu’est-ce qu’une énergie renouvelable ? Quelles sont les sources de production ? Quelles sont les tendances du secteur ? Mieux vaut investir en Bourse dans l’action Neoen ou l’action McPhy ? Découvrez notre analyse !

Présentation du marché de la production d’énergie renouvelable

energie-renouvelable-production-analyse-porter

Qu’est-ce qu’une énergie renouvelable ?

banniere IG 300x250Une énergie est dite renouvelable lorsqu’elle provient de sources que la nature renouvelle en permanence, par opposition à une énergie non renouvelable dont les stocks s’épuisent. Surnommées « énergies propres » ou « énergies vertes », leur exploitation engendre très peu de déchets et d’émissions polluantes mais leur pouvoir énergétique est en général beaucoup plus faible que celui des énergies non renouvelables.

Quelles sont les sources utiles pour produire des énergies renouvelables ?

L’énergie solaire

L’énergie solaire est une source d’énergie qui, comme son nom l’indique, dépend du soleil. Cette énergie permet de fabriquer de l’électricité à partir de panneaux solaires ou des centrales solaires thermiques, grâce à la lumière du soleil captée par des cellules photovoltaïques la transformant en courant électrique.

L’éolien

L’énergie éolienne est une source d’énergie qui dépend du vent. Le soleil chauffe inégalement la Terre, ce qui crée des zones de températures et de pression atmosphérique différentes tout autour du globe. De ces différences de pression naissent des mouvements d’air, que l’on connaît plus communément sous le nom de « vents ». Cette énergie permet de fabriquer de l’électricité dans des éoliennes – appelées aussi aérogénérateurs – grâce à la force du vent qui actionne les pales du rotor mettant en mouvement un alternateur.

L’hydrogène

L’hydrogène bénéficie d’une attention particulière car il peut être utilisé comme matière première, combustible ou pour le stockage d’énergie. Il a de nombreuses applications possibles dans l’industrie, les transports, et les bâtiments. Plus important encore, il n’émet pas de CO2 et presque pas de pollution atmosphérique lorsqu’il est utilisé. Il offre ainsi une solution pour décarboniser les processus industriels et les transports. À titre d’exemple, Airbus a dévoilé récemment son projet d’avion à hydrogène.

L’hydraulique

L’énergie hydraulique permet de fabriquer de l’électricité, dans les centrales hydroélectriques, grâce à la force de l’eau. Cette force dépend soit de la hauteur de la chute d’eau (centrales de haute ou moyenne chute), soit du débit des fleuves et des rivières (centrales au fil de l’eau).

La biomasse

L’énergie biomasse est la forme d’énergie la plus ancienne utilisée par l’homme depuis la découverte du feu à la préhistoire. Cette énergie permet de fabriquer de l’électricité grâce à la chaleur dégagée par la combustion de ces matières (bois, végétaux, déchets agricoles, ordures ménagères organiques) ou du biogaz issu de la fermentation de ces matières, dans des centrales.

Énergie renouvelable : quelles sont les tendances du marché ?

energie-renouvelable-investissement-bourse

Au cœur des enjeux climatiques et de la protection de la planète, le marché de la production d’énergie renouvelable est très attractif et dynamique avec de grands investissements publics et privés.

Les technologies solaires de plus en plus compétitives

Compte tenu de la baisse de ses coûts, et de la possibilité d’envisager une production diffuse, proche des lieux de consommation, les investissements internationaux vont se focaliser sur cette énergie, qui deviendra la plus utilisée au niveau mondial dans le mix énergétique, au détriment du charbon et du gaz, dont le déclin est engagé. Notamment, le solaire pourra s’appuyer sur des mini réseaux nommés « Mini Grids » : des petites unités de production locale d’électricité indépendantes des autres réseaux électriques.

L’éolien offshore a de belles promesses

En mer, posée sur le fond ou flottante, une éolienne bénéficie de vents plus fréquents, plus forts et plus réguliers qu’à terre. Sa puissance se trouve ainsi décuplée. La France semble bien placée en la matière : l’Hexagone affiche le deuxième gisement d’éolien en mer en Europe. L’éolien offshore a de beaux jours devant lui et s’offre des objectifs ambitieux. Il s’agit en effet d’atteindre une capacité installée d’éolien en mer de 2,4 GW en 2023 et d’environ 5 GW en 2028 (selon Le Parisien).

L’autoconsommation

Le modèle d’électricité français, extrêmement centralisé, est en train d’évoluer au fur et à mesure de l’émergence des énergies renouvelables. C’est particulièrement le cas via l’énergie solaire thermique et/ou photovoltaïque qui permet de développer l’autoconsommation, c’est à dire le fait d’utiliser sa propre production : l’Etat français propose régulièrement des aides à l’investissement pour encourager ces initiatives, comme des primes à l’installation.

Les investissements dans l’énergie en hausse dans les pays en développement

Les pays développés ont longtemps été les leaders en termes d’investissements dans les énergies renouvelables et la tendance s’est inversée depuis 2015. Désormais, les pays en voie de développement concentrent plus de 70 % des investissements dédiés aux énergies renouvelables, dont la majorité en Chine, Inde et Brésil.

Action McPhy : spécialiste des équipements de production et de distribution d’hydrogène

Présentation et activités de McPhy

McPhy accompagne la transition énergétique des entreprises en développant des solutions hydrogène zéro-carbone pour l’approvisionnement en matière première industrielle, la recharge de véhicules électriques à pile à combustible ou encore le stockage et la valorisation des surplus d’électricité d’origine renouvelable.

Spécialisé dans le design, la fabrication et l’intégration d’électrolyseurs alcalins sous pression et de stations hydrogène, le groupe compte plus d’une centaine de collaborateurs sur cinq centres de développement, ingénierie et production, implantés en France, en Italie et en Allemagne pour assurer le déploiement à grande échelle de l’hydrogène comme maillon essentiel dans la trajectoire mondiale vers la neutralité carbone.

KPIs et ratios financiers de McPhy

Les données suivantes concernent le premier semestre 2020, exceptée la capitalisation boursière (au 28/09/2020).

  • Capitalisation boursière : 384 millions d’euros
  • Chiffre d’affaires : 5,4 millions d’euros
  • Résultat opérationnel : 4,1 millions d’euros
  • Résultat net : 4,3 millions d’euros
  • Trésorerie : 24 millions d’euros

Action Neoen : la pépite française de la production d’énergie renouvelable

Présentation et activités de Neoen

Fondé en 2008, Neoen est le premier Français producteur indépendant d’énergie renouvelable et un acteur majeur sur la scène mondiale. Neoen fonde sa stratégie sur la production d’énergie renouvelable à prix compétitif, durable et à grande échelle.

Le groupe mise principalement sur le solaire, l’éolien, mais aussi le stockage par batteries lithium-ion. La capacité totale en exploitation et en construction est actuellement supérieure à 3 GW avec un objectif de 5 GW d’ici 2021. Neoen est principalement présent sur trois zones géographiques, à savoir la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique (notamment en France, au Portugal et en Irlande), l’Australie, et la zone Amérique (notamment au Salvador, au Mexique, en Jamaïque, en Argentine et aux États-Unis).

KPIs et ratios financiers de Neoen

Les données suivantes concernent le premier semestre 2020, exceptée la capitalisation boursière (au 28/09/2020).

  • Capitalisation boursière : 3,9 milliards d’euros
  • Chiffre d’affaires : 157 millions d’euros
  • EBITDA : 148 millions d’euros
  • Résultat net : 22 millions d’euros
  • Trésorerie : 590 millions d’euros

Découvrez toutes nos analyses dans notre section trading avec IG

Faut-il investir en Bourse dans l’action McPhy ou l’action Neoen ?

Les résultats semestriels de Neoen sont en forte augmentation avec un chiffre d’affaires et un EBITDA en hausse respective de 33 % et 58 % par rapport au premier semestre 2019, et ce malgré le décalage de la mise en service de quelques projets. Cette performance témoigne du profil de croissance du Groupe, alimenté par le développement soutenu du portefeuille de projets. Au premier semestre, le nombre d’actifs en opération ou en construction a encore progressé de 600 MW pour atteindre 3,6 GW, illustrant sa capacité à proposer des projets compétitifs et conforter ses perspectives de croissance.

Neoen dispose surtout d’une situation financière saine et de liquidités robustes avec près de 600 millions d’euros de trésorerie à fin juin 2020. Nous donnons donc l’avantage à Neoen par rapport à McPhy pour des perspectives de croissance déjà prouvées et une situation financière plus stable.

Consulter aussi notre dossier Trading : comment devenir un trader Bourse ?

Produits dérivés secteur de l’énergie renouvelable

Dans cette crise où les marchés sont volatils, choisissez votre stratégie pour trader à la hausse ou à la baisse le secteur de l’énergie renouvelable, via par exemple les produits dérivés d’IG du type CFD ou produit barrière.

Découvrez l’offre de trading d’IG

banniere IG 728x90

Source image : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Toute activité de trading comporte des risques. Le service d’exécution d’ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.

76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur Bourse sur BFM et co-fondateur de Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading couvre-feu-epargne-finances-francais
Bourse et Trading xtb-courtier-jose-mourinho-ambassadeur
Bourse et Trading indices-boursiers-classement-secteur-bourse
ISR fonds-thematique-aviva-investors