Casino : analyse Bourse d’un mastodonte de la grande distribution

Le 01 octobre 2019

anticiper-marche-analyse-technique-300250

casino-analyse-bourse

Retrouvez notre analyse en Bourse de Casino, acteur majeur de la distribution alimentaire en France. Ambition, stratégie, performances financières et analyse technique du cours de Bourse… ainsi que la présentation du Turbo et du warrant pour trader.

Casino : ambition et stratégie du groupe alimentaire

Acteur historique de la grande distribution en France, le groupe Casino est aussi l’un des leaders mondiaux du commerce alimentaire. Partout où il est implanté, il décline son modèle multiformat et multi-enseigne.

forces-faiblesses-groupe-casino

Casino souhaite adapter la distribution alimentaire aux modes de consommation locaux

Le groupe Casino défend une vision du commerce axée sur deux piliers : d’une part la proximité qu’il entretient avec ses clients grâce à ses 227 000 collaborateurs dans le monde, d’autre part, sa capacité à s’adapter à des réalités locales extrêmement variées avec l’ambition de « nourrir un monde diversifié ».

Le groupe Casino opte pour un développement national et à l’étranger

Le développement du groupe Casino a pris, depuis une dizaine d’années, un nouvel élan. Sa stratégie consiste à accroître la part des pays à fort potentiel de croissance et de rentabilité, tout en se focalisant en France sur les formats les plus porteurs. Dans chaque pays où il est présent, le groupe a su anticiper les évolutions des modes de consommation et s’y adapter rapidement afin d’y constituer des positions solides.

Casino compte plus de 12 960 points de vente en France et à l’international, en Argentine (Libertad, Mini Libertad), au Brésil (Pão de Açúcar, Extra, Assaí), en Colombie (Éxito), dans l’Océan Indien (Jumbo, Score), en Uruguay (Disco, Devoto) et dans une dizaine de pays en Afrique.

Aujourd’hui, la stratégie du groupe se déploie autour d’axes structurants :

Le groupe Casino choisit le développement de magasins de proximité

Côté distribution, un développement international sélectif, privilégiant les marchés à fort potentiel : Brésil, Colombie, où le Groupe occupe des positions de leader et une structure multiformat, orientée sur le développement des magasins de proximité, premium et discount, via un réseau d’enseignes différenciées et complémentaires.

Casino et le multicanal : digital et ecommerce développés

Le groupe développe également sa pratique e-commerce sous le prisme de la « précision locale » : du modèle leader de Cdiscount en France jusqu’aux stratégies digitales spécifiques de chaque enseigne pour développer le commerce multicanal.

Immobilier et commerce : deux activités spécifiques du groupe Casino

Enfin, le différenciateur de Casino est l’association des activités de commerce et d’immobilier, une spécificité du groupe Casino. Développée en France et à l’international, cette expertise constitue un des leviers de valorisation du groupe.

Casino se sépare de ses actifs à hauteur de 2,5 milliards d’euros

Dans sa logique de spécificité, Casino se sépare de ses actifs et enseignes non stratégiques, principalement pour rembourser sa dette nette très élevée en France (4,019 milliards d’euros fin 2018) qui met l’entreprise en danger financièrement.

En outre, la maison mère du groupe Casino, Rallye, attaquée par des fonds spéculatifs américains en raison du poids trop élevé de sa dette, a été placée en procédure de sauvegarde au mois de mai dernier. Le groupe prévoit de réduire sa dette nette à 1,5 milliard d’euros d’ici fin 2020, grâce à son plan de cession et l’absence de dividendes en 2020. Casino a déjà cédé plus de 2,1 milliards d’euros de magasin et est à la recherche d’un acheteur pour Leader Price, sa filiale discount.

Les différentes activités de Casino

analyse-bourse-casino-grande-distribution

Le groupe Casino est aujourd’hui un acteur majeur de la distribution alimentaire en France et en Amérique latine. Multiformat, multi-enseigne et multicanal, il gère un parc de plus de 12 000 magasins. Le groupe communique ses résultats autour de trois segments :

La grande distribution en France avec des magasins tels que Monoprix ou Leader Price

Les enseignes Casino, Monoprix, Franprix-Leader Price et Vindémia, représentent 52 % du chiffre d’affaires et 48 % du résultat opérationnel courant du groupe. À fin 2018, Casino gère en France un parc de 8 962 magasins qui couvre l’ensemble des formats du commerce alimentaire. Il exploite 117 hypermarchés Géant, 423 Supermarchés Casino, 689 magasins Monoprix, 894 magasins Franprix, 726 magasins discount Leader Price, 5 153 magasins de proximité et 239 magasins dans l’Océan Indien (Vindémia). Le groupe dispose d’environ 11 % de parts de marché.

Le secteur ecommerce avec Cdiscount

Casino est propriétaire du distributeur e-commerce Cdiscount. Cdiscount propose à ses 9 millions de clients actifs plus de 48 millions de références. Son programme de fidélité, Cdiscount à volonté, a vu son parc d’abonnés croître de +23 % cette année et a fortement enrichi son offre et ses services proposés.

La grande distribution en Amérique latine

Avec les enseignes alimentaires des groupes Éxito, GPA, Disco Uruguay et Libertad, le groupe Casino est présent au Brésil, en Colombie, en Argentine et en Uruguay à travers 3 147 magasins. Dans ces derniers, il occupe des positions de leadership ou de co-leadership grâce à des enseignes bénéficiant d’une présence historique et d’une relation de proximité avec leurs clients. Les activités sud-américaines représentent 43 % du chiffre d’affaires et 53 % du résultat opérationnel courant en 2018.

Analyse fondamentale de Casino, l’un des leaders mondiaux de la grande distribution

Ventes Casino en hausse de +3,5 % au 1er semestre 2019

Croissance organique de + 3,5 % du chiffre d’affaires du groupe à 17,8 milliards d’euros au premier semestre 2019. En France, accélération de la croissance comparable au deuxième trimestre à + 0,7 % (+ 0,7 pt vs T1) et à + 2,5 % sur deux ans (+ 1,2 pt vs T1).

Forte accélération de la croissance du volume d’affaires de Cdiscount de +13,0 % au T2 2019 (vs + 9,2 % au T1 2019). En Amérique latine, maintien d’une croissance forte (10,1 %) tirée par Assaí, au Brésil.

Résultat opérationnel en hausse et poursuite de la politique d’économies

Le Résultat Opérationnel Courant (ROC) du groupe hors crédits fiscaux, s’élève à 347 millions d’€, en hausse de + 12,9 %. Le ROC France s’élève à 151 millions d’€. La marge d’EBITDA Cdiscount progresse de + 96 bp. Casino poursuit son plan d’économies de coûts de 200 millions d’€ d’ici fin 2020, avec déjà 60 millions d’euros économisés au premier semestre.

Accélération de la réduction de la dette

Accélération du désendettement : nouvelle cible de dette nette France à moins de 1,5 milliard d’€ avec l’absence du dividende en 2020 ainsi que le plan de cession de 2,5 milliards d’euros d’actifs pour financer le remboursement.

Malgré une réduction de 1 117 millions d’euros de sa dette française, la dette nette s’élève toujours à 4,738 milliards d’€, ce qui représente environ 15 fois le résultat opérationnel du groupe. Un endettement dangereux qu’il convient de diminuer au plus vite pour retrouver une souplesse financière.

Pertes financières du groupe Casino au 1er semestre 2019

Le distributeur a accusé une perte nette de 16 millions d’euros au premier semestre, contre un bénéfice net de 46 millions d’euros au cours de la période correspondante de 2018.

Casino confirme ses objectifs de croissance

Le groupe confirme ses objectifs de + 10 % de croissance du ROC de la distribution (hors immobilier), d’au moins 2,5 milliards d’€ de plan de cession d’ici le T1 2020, et de réduction de la dette, ainsi que de 500 millions d’€ de cash-flow libre en dehors des cessions.

Analyse technique de Casino, société cotée à la Bourse de Paris

Bourse : évolution du cours de l’action Casino

Graphique du cours Casino

analyse-action-casino

Le groupe Casino est soumis à de fortes spéculations dues au poids de sa dette. L’agence de notation Moody’s a dégradé sa notation à « spéculative » en avril 2019, jugeant que les flux de trésorerie de Casino ne seraient pas suffisants pour rembourser sa dette, malgré les importantes cessions d’actifs.

Cette notation a fait chuter le cours de Casino. Elle fait écho notamment aux accusations que le groupe mentionne, qui sont liées aux attaques spéculatives qui lui sont adressées.

Malgré tout, son action se reprend (+ 50 % depuis la publication semestrielle), avec notamment une accélération depuis l’entrée au capital du célèbre homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky (4,6 % du capital). Casino est également sujet à des rumeurs de rachat… En résumé, beaucoup de mouvements autour du titre !

Techniquement, le titre est sur un schéma haussier à moyen terme avec une moyenne mobile à 50 jours (en orange) au-dessus de la moyenne mobile à 100 jours (en noir), même si les courbes semblent commencer un rapprochement. Le cours est venu aux abords de sa résistance long terme à 46 € la semaine dernière.

Sur le court terme, la MACD est sous sa ligne de signal et le cours est passé sous ses moyennes mobiles. Le RSI stochastique est en zone de survente. Il faudra attendre son retour en zone neutre pour confirmer la configuration baissière.

Le titre est très sensible aux rumeurs et aux opinions des analystes. Un pari sur la hausse ou la baisse comprend donc une grand part de risque. Comme commenté précédemment, le cours de Bourse de Casino a été alimenté à la hausse récemment. Un accord trouvé avec Aldi pour la cession de Leader Price, ou bien une autre rumeur de rachat par un industriel pourraient faire monter le cours à nouveau. Sinon, la configuration technique ou encore d’autres attaques de fonds de pension étrangers pourraient ramener le titre à la baisse.

Analyse Turbo et Warrant Casino

Agressé par la spéculation liée à son endettement massif, Casino est dans une position délicate. Le groupe est pressé par le temps pour d’une part terminer son plan de cession d’actifs et se recentrer sur ses activités de proximité performantes, et d’autre part accomplir sa stratégie multimarque et multicanale.

Les coups se rendent dans cette guerre sur le marché boursier. Après des attaques à la baisse de fonds provenant de la City, l’entrée au capital de Daniel Kretinsky et les rumeurs d’acquisition par Carrefour ont fait remonter le titre à son plus haut niveau depuis mars.

À la lumière du cas Thomas Cook de la semaine dernière, les parieurs à la baisse auront-ils le dernier mot ? Si vous optez pour ce positionnement, choisissez le warrant PUT 9795S Société Générale au prix d’exercice de 36 € et de levier 4,78. Si vous pariez sur le succès des cessions et du désendettement du groupe, optez pour le turbo infini CALL 6594S de barrière désactivante 34,58 € et de levier 3,48.
Découvrez toutes nos analyses de turbos et d’actions en Bourse du moment

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Le présent document est un document à caractère promotionnel ; il ne constitue pas une sollicitation en vue de l’achat ou de la vente des produits qui y sont décrits. Certaines informations fournies dans ce document peuvent provenir de sources externes à Société Générale. Dans cette hypothèse, l’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence des informations fournies ne sont pas garanties bien que ces informations aient été établies à partir de sources sérieuses, réputées fiables. Certains éléments du présent document sont fournis sur la base des données de marché constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier. Les informations et analyses produites par CafeDeLaBourse© ne constituent qu’une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de CafeDeLaBourse© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. CafeDeLaBourse© est un bureau de recherche indépendant. CafeDeLaBourse© et Société Générale ont conclu un accord commercial visant à rémunérer le(s) prestataire (s) pour le fait de donner des recommandations générales d’investissement. CafeDeLaBourse© ou ses représentants sont susceptibles d’avoir une exposition directe ou indirecte sur le(s) titre(s) mentionné(s) ci-dessus. Le lecteur est informé que CafeDeLaBourse© n’a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l’objectivité de son analyse. Les chiffres relatifs à des performances futures sont des prévisions qui ne constituent pas un indicateur fiable quant aux performances futures. Tous droits de reproduction et de représentation réservés par Société Générale, CafeDeLaBourse©.

#

Derniers Dossiers


classement-actions-pea
crypto-trader-bourse
analyse-bourse-atos
fonds-activiste