Comment miner du Bitcoin ?

Comment miner du Bitcoin ?

Alors que le cours des crypto monnaies est en expansion continue, un nombre croissant de mineurs sur crypto monnaies font leur arrivée sur le marché. À ce jour, on compterait plus d’un million de mineurs de Bitcoins individuels (si l’on se réfère aux chiffres de plusieurs communautés crypto). À la suite de l’interdiction du minage en Chine, les États-Unis sont devenus récemment le leader mondial du minage.

Notre focus sur une activité qui reste très répandue, pratiquée par des sociétés spécialisées et des réseaux de mineurs, en passant par les particuliers à leur domicile. Voici donc nos conseils pour miner des crypto monnaies.

Comment fonctionne le minage d’une crypto monnaie ?

Le minage est le fondement de l’industrie de la crypto monnaie. Il est en effet nécessaire de sécuriser le réseau en validant les transactions et en archivant les opérations. Ainsi, lorsque deux utilisateurs de monnaie virtuelle échangent entre eux, la transaction est vérifiée et la donnée qui retrace l’échange doit être ajoutée à ce que l’on nomme un bloc qui vient s’ajouter à la chaîne de blocs déjà existante. C’est ce que l’on appelle la technologie Blockchain.

Au cours, du temps, le nombre de blocs validés grandit : fin 2021, on compte près de 380 000 blocs validés sur le Bitcoin, contre 150 000 en janvier 2018. Le graphique ci-dessous, tiré de blockchain.com, représente le nombre de blocs existants depuis 2009, on observe que la croissance s’accélère au-delà d’une logique linéaire. La taille des blocs est ainsi corrélée à la consommation d’électricité des mineurs selon l’étude de Cambridge. La consommation d’électricité pour le seul minage du Bitcoin est équivalente à celle des Pays-Bas.
Advertisementetoro monnaie virtuelle

Taille de la Blockchain du Bitcoin

taille-blockchain-Bitcoin

Ainsi, l’autre paramètre que les mineurs doivent prendre en compte est la taille du bloc. En effet, chaque bloc à une taille de stockage de données limitée. Cette taille de bloc est d’environ 1,5 Mégabit fin 2021. Lorsque chaque bloc est validé, il y a un « hash », c’est-à-dire l’ajout d’un en-tête au nouveau bloc à partir du précédent. Le premier des mineurs qui trouve le hash remporte la récompense en Bitcoin ou autre pour les diverses monnaies virtuelles. Comme le stockage des données nécessaire à la validation d’un bloc tend à stagner ces dernières années, le nombre de blocs validés augmente plus rapidement et la difficulté de minage augmente de manière similaire.

Taille moyenne des blocs de la Blockchain du Bitcoin

taille-moyenne-blocs-blockchain-Bitcoin

À l’heure actuelle, les mineurs mettent entre 7 et 9 minutes pour confirmer un bloc. De plus, le nombre de transactions par seconde sur Bitcoin est d’environ 3,5 transactions par seconde en moyenne, part qui reste globalement assez stable depuis plusieurs années. Mais en parallèle, le nombre total de transactions validées par les mineurs augmente de manière plus forte encore. Les mineurs assurent ainsi une efficacité minimale du système. Début 2021, le minage était essentiellement le fait de l’Asie et de l’Amérique du Nord. Mais avec les volontés de restriction de la Chine envers les crypto monnaies, la contribution au minage de la Chine s’est effondrée, ce qui a conduit les États-Unis à devenir le principal acteur du minage.

Pour faciliter le minage, il est courant de voir apparaitre des communautés de mineurs, que l’on nomme des « pools ». Fin 2021, les trois pools dominantes dans le minage du Bitcoin étaient AntPool, F2Pool, ViaBTC. On peut aussi citer Slushpool. Ils pèsent à eux seuls près de 40 % de l’ensemble des hachages recensés sur le Bitcoin. Sur Ethereum, les principaux pools sont F2Pool, Ethermine, et Ethfans. Ces pools sont globalement accessibles à de nombreuses personnes.

Le minage peut s’effectuer avec son propre matériel à l’aide d’un logiciel en participant à un pool de mineurs. L’objectif des pools de mineurs est de mutualiser les capacités de traitement des données pour augmenter les chances d’avoir des récompenses et une fluidité suffisante du réseau. Il est aussi possible de miner seul à l’aide de logiciels à télécharger sur son ordinateur comme BFG miner ou CG miner qui permettent d’accéder à divers pools. Pour recevoir les récompenses, il est important de créer ou d’associer son adresses Bitcoin ou autre au logiciel.

Quels coûts pour miner du Bitcoin ?

Afin de pouvoir miner efficacement, il est important de disposer d’un matériel suffisamment puissant. En effet, c’est la puissance de calcul et de traitement du mineur qui va déterminer sa performance sur le réseau. Ainsi, votre ordinateur doit disposer de trois éléments fondamentaux : un disque dur performant pour stocker le logiciel, une carte mère qui permet d’améliorer les performances de hachage, et enfin une carte graphique qui permet d’améliorer la puissance de calcul (typiquement les cartes AMD Vega ou bien encore Nvidia RTX 2080).

Quoiqu’il en soit, le minage reste une activité encore difficilement accessible à tous. En effet, il est souvent recommandé pour un minage individuel de se procurer ce que l’on nomme un rig de minage (un système ASIC).  Par précaution, on rappellera en effet que la difficulté de minage n’a jamais été aussi importante sur le Bitcoin, ce qui le rend difficile d’accès et pose des problèmes de rentabilité pour le minage réalisé par des particuliers. Le taux de hachage par seconde s’est considérablement accru ces dernières années, tandis que la plupart de ces hachages sont le fait de quelques plateformes (pools) seulement.

Bien que le modèle de pools soit globalement valorisé par les particuliers, il est toujours possible de se procurer des rigs spécialisés (Antminer S9 ou encore WhatsminerM3X pour le Bitcoin).

Le mining de Bitcoin est-il rentable ?

Une fois le mécanisme de minage établi, se pose la question du gain. Sur Bitcoin, les volumes traités par les mineurs sont relativement variables d’une période sur l’autre. Comme le montre le graphique ci-dessous, le volume traité par le réseau suit des logiques d’ordre plutôt cycliques. Les vagues de transactions font varier la difficulté de minage, c’est-à-dire le temps de validation des transactions, les frais pratiqués, etc. À ce jour, il y a environ 2 000 transactions traitées par bloc sur le Bitcoin. La rémunération des mineurs par transaction se situe entre 0,5 % et 1 % par bloc.

Volume des transactions de Bitcoin en US dollars

volume-transactions-Bitcoin-US-Dollars

Effectivement, la récompense par bloc est de 6,25 BTC, c’est-à-dire l’équivalent de 300 000 euros en décembre 2021. On rappellera en outre que le nombre de blocs validés par jour est de quasiment 100 blocs fin 2021, c’est-à-dire près de 625 nouveaux Bitcoins par jour et l’équivalent de 115 000 Bitcoins versés aux mineurs tous les 6 mois dans l’état actuel du marché. La rémunération annuelle partagée par les mineurs équivaut à 11,5Mds€ au prix de 50 000€ le Bitcoin. Le gain pour le mineur est donc de plus en plus important au fur et à mesure que le volume correspondant aux transactions grandit, que la puissance de calcul augmente, et que le nombre de transactions à traiter est grand. C’est la raison pour laquelle la plus grande popularité d’une crypto monnaie tend à augmenter sa rentabilité pour les mineurs.

Néanmoins, en termes de rentabilité pour les mineurs particuliers, l’Ethereum peut être une bonne alternative. En effet, contrairement au Bitcoin qui nécessite souvent des ASIC (matériel informatique très spécialisé qui désigne un « circuit intégré propre à une application »), le minage de l’Ethereum est globalement suffisant avec du matériel traditionnel et notamment des cartes graphiques. Le même constat est applicable au minage du Litecoin ou encore du dash.

Découvrir aussi notre article Les 8 monnaies virtuelles à suivre en 2021

Nos conseils pour miner les cryptos


banniere Raisin

Pour miner des monnaies virtuelles, il est donc nécessaire de disposer d’un matériel suffisamment performant. Comme indiqué plus haut, il est possible avec des logiciels comme BFG miner ou CG miner de rejoindre des pools de mineurs qui partagent les récompenses. Ce modèle s’est imposé ces dernières années comme le modèle de référence de minage, avec de grands pools de minages qui dominent majoritairement l’activité observable à ce jour. Il existe également des logiciels pour miner d’autres crypto monnaies comme Easyminer destiné au Litecoin ou encore Claymore pour l’Ethereum.

En définitive, le minage de crypto monnaies demeure une activité à part entière dont la valeur peut être estimée pour le seul Bitcoin à plus de 10 milliards d’euros par an. La solution la plus efficace pour les mineurs particuliers est en général l’utilisation de logiciels et de plateformes dédiées, en particulier via l’utilisation de pools. Néanmoins, il est toujours possible d’utiliser des systèmes traditionnels dédiés et plus efficaces (ASIC ou matériel classique). L’investissement nécessaire est souvent de plusieurs milliers d’euros tandis que les récompenses associées se situent autour actuellement de 0,8 % des transactions traitées. Bien que complexe, le minage demeure la condition d’existence de la Blockchain et assure le bon fonctionnement de l’ensemble des crypto actifs à travers le monde.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.