Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Retour des foncières cotées : comment investir en 2024 ?

Retour des foncières cotées : comment investir en 2024 ?

Alors que la rapide hausse des taux d’intérêt avait fortement impacté les sociétés foncières depuis deux ans, ces dernières ont connu un important rebond de leurs cours de Bourse avec le rallye de fin d’année de 2023. Faut-il y voir un retour des foncières cotées en Bourse pour cette nouvelle année ? Quels sont les avantages et les risques de ce secteur ? Comment investir en Bourse dans les foncières cotées en 2024 ?

Bilan du secteur des foncières cotées

Alors que les sociétés immobilières cotées dépendent des revenus générés par la location de leur portefeuille immobilier à leurs clients, elles ont été confrontées à une augmentation de l’inflation et des taux d’intérêt depuis 2022. Cette dernière a non seulement eu un impact négatif sur le pouvoir d’achat de la population, mais aussi sur la capacité de financement des foncières et le coût de ce financement.

Malgré la chute de leurs cours de Bourse, les perspectives d’un arrêt de la hausse des taux de la part de nombreuses banques centrales et des perspectives économiques moins pessimistes que précédemment anticipé ont soutenu le marché des foncières cotées qui a fortement rebondi pendant le dernier trimestre 2023.

Peut-on anticiper une continuation de la hausse des sociétés foncières en Bourse en 2024 ?

Potentiels facteurs de hausse

Une partie des investisseurs estime que la fin du cycle de hausse des taux est proche, voire qu’une baisse des taux pourrait se produire en 2024, ce qui devrait permettre aux foncières de mieux anticiper leurs projets de développement et aux ménages de bénéficier de conditions de crédit moins lourdes.

Ainsi, beaucoup estiment que le potentiel de baisse des valeurs foncières cotées en Bourse est limité, surtout après la forte chute qu’elles ont connue en 2022 et début 2023.

La décote sur leurs valeurs d’actifs a d’ailleurs été considérée comme démesurée en fin d’année dernière (plus de 30 % en Europe et plus de 40 % aux États-Unis), puisqu’elle a atteint des niveaux inédits depuis la crise économique de 2008. Cela a ainsi attiré de nombreux investisseurs et soutenu leurs cours de Bourse qui a fortement rebondi dès octobre 2023.

Potentiels facteurs de risque

D’un autre côté, cette récente hausse des valeurs foncières peut simplement être perçue comme un rattrapage après une chute si importante, et non comme un rebond, car le contexte reste toujours compliqué et​ incertain.

Alors que la Réserve Fédérale américaine (la Fed) anticipe 3 baisses de taux en 2024, la Banque Centrale Européenne (BCE) et la Bank of England (BoE) en Angleterre n’ont toujours pas parlé de baisse de taux en 2024. Elles considèrent même qu’il y a encore « beaucoup » de travail à faire et donc qu’il serait prématuré de parler de baisse des taux.

Les taux pourraient ainsi rester élevés encore un moment, voire même augmenter si l’inflation venait à repartir à la hausse durablement, ce qui impacterait négativement de nouveau la valeur des foncières cotées.

De plus, toutes les foncières ne sont pas logées à la même enseigne, car certaines sont plus risquées que d’autres en fonction du type d’immobilier qu’elles ciblent, comme celles qui se concentrent sur les centres commerciaux par exemple.

Comment investir dans les foncières cotées ?



Si vous souhaitez profiter de ces potentielles opportunités d’investissement en Bourse, vous pouvez investir dans les foncières cotées de différentes manières en fonction de votre stratégie d’investissement, de votre niveau de risque et de votre horizon de placement.

Actions de foncières cotées en Bourse

L’une des premières manières est d’ajouter à votre portefeuille d’investissement des actions physiques comme Klépierre, Unibail-Rodamco-Westfield, Gecina, Mercialys, Altarea ou Covivio sur le marché français par exemple.

Cela vous permettra non seulement de profiter de la remontée de leurs cours de bourse dans le temps, mais aussi de percevoir des dividendes.

Consulter également notre article Les 3 meilleures foncières cotées françaises

OPCVM et ETF

L’autre façon est de s’exposer au secteur des foncières dans son ensemble (bien que vous puissiez profiter d’un focus géographique ou d’un focus par type d’immobilier ciblé par les foncières). Pour cela, vous pouvez utiliser des fonds immobiliers cotés en Bourse.

Les OPCVM ou les ETF immobiliers qui traquent les indices ou certaines entreprises du secteur, comme le FTSE EPRA Nareit Eurozone Index qui se concentre sur les REITs en Europe, peuvent être intéressants. Les ETF sont généralement faciles à utiliser, proposent des frais réduits et permettent une certaine diversification.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.