Action énergie verte française : quelle performance au premier semestre 2022 ?

Action énergie verte française : quelle performance au premier semestre 2022 ?

Cette semaine, Café de la Bourse s’est intéressé aux valeurs boursières tricolores spécialistes des énergies renouvelables. Albioma, Neoen, McPhy Energy ou encore le nouveau fraichement entré en bourse Lhyfe… Les performances boursières en 2022 de ces stars des énergies alternatives sont contrastées dans l’environnement macroéconomique actuelle. On s’intéresse dans cet article au parcours boursier de ces entreprises au premier semestre 2022.

Action Lhyfe et Action McPhy : l’hydrogène vert dans la tourmente

Les valeurs spécialistes de l’hydrogène vert se sont confrontées à des vents contraires sur ce premier semestre 2022 : l’environnement économique actuel défavorise les valeurs de croissance, dont les promesses d’un avenir radieux ne parviennent plus à convaincre les investisseurs qui craignent une récession à court terme.

Action McPhy

McPhy Energy est une entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation d’équipements de production et de stockage d’hydrogène à l’état solide grâce à l’électrolyse de l’eau. La société vend des électrolyseurs et des conteneurs de stockage pour les secteurs de l’énergie, de l’industrie et du transport.

Malgré les espoirs des investisseurs sur ce “pure player” de l’hydrogène vert, l’entreprise ne cesse de décevoir en bourse depuis l’année 2021, et a accentué sa chute en 2022. Depuis son plus haut historique en janvier 2021, l’action McPhy Energy est en chute libre de 67,2 %, avec notamment –40,8 % depuis le début de l’année 2022.

AdvertisementToutes les actions à 0 % de commission sur etoro*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro action en Bourse

Action Lhyfe

Lhyfe est un leader européen de la production d’hydrogène 100 % vert pour la mobilité et l’industrie, qui a courageusement entrepris une introduction en Bourse au mois de mai 2022, fixant cependant le prix de l’action à 8,45 euros, dans le bas de la fourchette de 8,75 à 11,75 euros. La capitalisation boursière de Lhyfe s’élève alors à 411 millions d’euros. Depuis son introduction en bourse, l’action Lhyfe a perdu 16 % en bourse et cote à 7,06 euros au 6 juillet.

L’action Albioma visée par une OPA, s’envole

Albioma est un producteur d’énergie renouvelable, utilisant en majorité la Biomasse et le Photovoltaïque. Le groupe est implanté principalement dans les DOM-TOM, en métropole, au Brésil et à l’Île Maurice. C’est le premier producteur d’énergie renouvelable d’Outre-mer.

Albioma utilise la bagasse, résidu fibreux de la canne à sucre, pour produire son énergie.

Albioma a attiré les regards en publiant des résultats solides et des perspectives séduisantes. En effet, pour 2022, Albioma vise un EBITDA compris entre 210 et 220 millions d’euros, et un résultat net part du groupe allant de 52 à 60 millions d’euros.

En 2021, le résultat net du groupe est ressorti à 71,3 millions d’euros, contre 64,4 millions d’euros en 2020. Le résultat net part du groupe a atteint 59 millions d’euros, après 55,3 millions d’euros en 2020.

Le cours de l’action Albioma s’est envolé le 7 mars après l’annonce d’une offre publique d’achat (OPA) portant sur ses actions initiée par le fond d’investissement KKR. Le prix de l’OPA de 50 euros par action (dividende de 0,84 euro détaché) reflète une prime de 51,6 % par rapport au dernier cours de clôture. Cette offre valorise l’entreprise à 2,7 milliards d’euros.

L’action Neoen résiste bien

Neoen est le premier producteur d’énergie renouvelable français, utilisant principalement la source solaire et éolienne. C’est aussi un acteur important du stockage d’énergie. Neoen est surtout présent en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, en Australie et dans la zone Amérique (notamment au Salvador, au Mexique, en Jamaïque, en Argentine et aux États-Unis).

L’action Neoen est en baisse de 0,47 % depuis le début de l’année, faisant preuve d’une résilience forte dans un marché baissier (l’indice CAC 40 est en baisse de 18 % depuis le début de l’année 2022).

Neoen a fait part de bonnes perspectives d’activité et de bonnes anticipations de résultats financiers lors de sa dernière communication. Le groupe confirme sa guidance d’EBITDA (marge opérationnelle avant amortissements) 2022 comprise entre 360 et 375 millions d’euros, ce qui témoigne de l’expertise de Neoen en termes de gestion de projet d’infrastructure d’énergie renouvelables. Peu à peu, Neoen devient une référence en termes de réalisations.

Neoen ambitionne 5 gigawatts (GW) de puissance installée en service à la fin de l’année 2023 et plus 10 GW en service et en construction à l’horizon 2025 En outre, Neoen table sur une croissance organique d’ici à 2025 à deux chiffres.

Découvrir aussi notre guide Investir en Bourse avec un PEA en 2022

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.