Nouveau plan stratégique de Carrefour : une raison d’acheter l’action en Bourse ?

Nouveau plan stratégique de Carrefour : une raison d’acheter l’action en Bourse ?

Café de la Bourse s’est intéressé à Carrefour, un leader français de la distribution alimentaire qui a récemment publié les grandes lignes de son plan stratégique « Carrefour 2026 ». En quoi consiste ce plan ? Comment le marché a-t-il réagi ? Est-ce le moment d’acheter l’action Carrefour en Bourse ? Nos explications.

« Carrefour 2026 » : que retenir du nouveau plan stratégique de Carrefour ?

Le leader européen de la distribution a dévoilé au début du mois de novembre 2022 son plan stratégique « Carrefour 2026 ». Le groupe espère ainsi renforcer l’attractivité de ses enseignes de distribution et de discount pour relever le défi du pouvoir d’achat qui s’annonce dans les prochaines années. La nouvelle feuille de route comprend également une initiative de consommation responsable et d’importants plans d’investissements et d’économies de coûts.

Une accélération du discount pour combattre l’inflation alimentaire

La nouvelle feuille de route dévoilée par Alexandre Bompard (le PDG de Carrefour) pour lutter contre l’inflation alimentaire comprend plusieurs initiatives.

D’une part, les enseignes cherchent à assurer l’accessibilité de leurs produits en mettant en avant la marque Carrefour avec un objectif de réaliser 40 % des ventes à partir des marques propres à Carrefour et de Reflets de France d’ici à 2026 (contre 33 % aujourd’hui). Les produits de la marque Carrefour sont considérés comme un moyen stratégique de différenciation et de compétitivité, qui assurent un bon niveau de qualité tout en conservant des prix compétitifs.

Le groupe Carrefour va par ailleurs renforcer et accélérer l’adoption du format discount sur deux marchés majeurs : la France et le Brésil.

Carrefour prévoit d’accélérer l’expansion de la chaîne brésilienne de discount Atacadão, visant 20 à 30 nouvelles ouvertures de magasins par an d’ici à 2026. L’enseigne compte importer le succès de cette chaîne de cash-and-carry en France avec l’ouverture de son premier magasin en Ile-de-France à l’automne 2023. La différence est que les consommateurs n’ont pas besoin de s’abonner pour y faire leurs achats. Le développement de Supeco est également prévu, notamment en Espagne, où il atteindra 200 magasins d’ici à 2026 (contre 120 magasins jusqu’à présent).

Carrefour veut aussi diminuer ses rayons : l’entreprise compte réduire son assortiment alimentaire de 20 % et ses articles non alimentaires de 40 %. La société prévoit de plus de soutenir l’agriculture durable et les tendances de consommation plus responsables.

Le plan « Carrefour 2026 » prévoit de porter le nombre de producteurs partenaires à 50 000, soit 11 000 de plus qu’auparavant, ou de multiplier par cinq les ventes en volume pour atteindre 150 millions d’euros. En France, le distributeur lance « Potager City », une marque de « produits frais près de chez moi ».

Avec ces initiatives, Carrefour vise à atteindre 8 milliards d’euros de ventes de produits certifiés durables en 2026, soit une augmentation de 40 % par rapport à 2022.

Une augmentation des investissements et une réduction des coûts

Pour mettre en œuvre ce plan stratégique, Carrefour portera son investissement annuel de 1,7 milliard d’euros en 2022 à 2 milliards d’euros. Cette somme financera, entre autres, l’accélération de l’expansion d’Atacadão au Brésil. 600 millions d’euros sont également inclus pour la transformation digitale du groupe annoncée lors du Digital Day fin novembre 2021. Selon cette feuille de route, l’activité e-commerce du groupe sur les marchés alimentaires et non alimentaires devrait représenter 10 milliards d’euros en taille d’entreprise en 2026.

Le plan présenté par Alexandre Bompard comprend également un plan de réduction des coûts de 4 milliards d’euros et un objectif de cash-flow libre net supérieur à 1,7 milliard d’euros d’ici à 2026. La trésorerie générée permettra le versement de dividendes annuels en numéraire avec une croissance annuelle d’au moins 5 %.

Parallèlement, le groupe poursuit sa politique de rachat d’actions lancée en 2021 et met en place un programme annuel. Carrefour entend saisir « sélectivement » des « opportunités de croissance externe moyennes » sur son marché.

Comment le marché a-t-il réagi aux annonces de Carrefour ?

Le jour de l’annonce, l’action Carrefour a marqué un repli de 1,75 % à 16,27 euros, l’une des plus fortes baisses du CAC 40.

Le marché ne s’est pas montré emballé par le nouveau plan stratégique, celui-ci étant jugé trop centré sur l’expansion sans prendre les mesures nécessaires pour simplifier plus radicalement les activités du groupe. On pensera notamment à des cessions de certains marchés, à une réduction des espaces commerciaux et à la compétitivité des prix dans les hypermarchés.

En outre, le groupe Carrefour n’a rien annoncé quant à la bonne santé des flux de trésorerie à court terme dans un contexte de pression sur les prix. Cela était attendu en contrepartie des annonces d’investissements importants qui auront lieues d’ici à 2026. Cependant, les investissements et cette nouvelle stratégie devraient porter leurs fruits sur les flux de trésoreries en 2026.

Est-ce le moment d’acheter l’action Carrefour en Bourse ?



Le groupe Carrefour a manqué le coche lors de son « Capital Market Day ». Bien entendu, les investisseurs apprécient les plans visant à améliorer le rendement des actionnaires. Néanmoins, la direction a fourni peu d’informations sur les perspectives de bénéfices de Carrefour à moyen terme, jetant des doutes sur la bonne santé des flux de trésorerie alors que les craintes d’une récession assombrissent la visibilité.

D’un autre côté, la distribution alimentaire fait partie des biens de consommation essentiels qui font preuve de résilience pendant les périodes de récessions économiques. L’action Carrefour peut donc être un investissement défensif intéressant.

Aujourd’hui, le titre Carrefour se paie 11,8x ses bénéfices, relativement peu chers par rapport à ses concurrents outre atlantique : Walmart se paie en effet 28x les bénéfices attendus en 2022, soit plus du double.

Action Carrefour : Cours Carrefour en Bourse


AdvertisementToutes les actions, 0 % commission*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro


Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.