Analyse du marché de la grande distribution en France et aux États-Unis

Le 09 juin 2020

analyse-bourse-secteur-grande-distribution

Cette semaine, on a analysé le marché de la grande distribution. Déjà en forte hausse depuis quelques mois, le secteur, en particulier sa branche e-commerce, s’est vu pousser des ailes au premier trimestre 2020, boosté par la pandémie de Covid-19.

Présentation du secteur de la grande distribution : quelles sont les grandes tendances du secteur ? Faut-il investir en Bourse dans les actions Carrefour ou Walmart ? Découvrez notre analyse et la présentation des produits dérivés d’IG pour trader le secteur de la grande distribution.

Présentation du marché de la grande distribution

Grande distribution et arrivée de la grande surface en France et aux États-Unis

banniere IG 300x250 C’est en pleine « trente glorieuses » que la grande distribution fait ses premiers pas en France. À cette époque, ce sont les commerçants isolés qui détiennent plus de 80 % du chiffre d’affaires du commerce de détail.

Dans les années 1960, la consommation croît considérablement, et les revenus sont suffisants pour permettre l’avènement de la consommation de masse. En s’inspirant du modèle américain du libre-service, en 1948, ouvre à Paris la première épicerie. À cette époque, les américains font déjà leurs courses dans des sortes de hangars, situés en périphérie des villes avec, à leur disposition, chariots, parkings et même pompe à essence.

Le concept faisant des émules en France, en 1957, le premier supermarché ouvre ses portes à Paris. En 1963, le premier hypermarché est inauguré par Carrefour à Sainte-Geneviève-des-Bois. Le commerce se réduit de plus en plus à une fonction logistique pour écouler des produits. On peut alors abandonner le terme « commerce » pour parler de « distribution ».

Très vite, et parce que les parts de marché dans l’alimentaire et sur une zone géographique donnée ne sont pas extensibles, les enseignes développent des stratégies particulières d’expansion. Ces stratégies se fondent sur l’acquisition d’une taille critique, grâce à l’internationalisation, la croissance externe et la diversification au-delà de l’alimentaire. Ainsi, les géants internationaux comme Walmart, Carrefour ou encore Lidl ont grossi au fil des années et se sont installés dans le monde entier.

Évolution de la grande distribution : proximité et accessibilité pour les consommateurs

La grande distribution est en pleine mutation depuis les années 2000. Les enseignes historiques françaises comme Casino, E.Leclerc, Carrefour, Système U, ou encore Auchan, quittent leur terrain de jeu de compétition historique, c’est-à-dire la taille, à la recherche d’autres facteurs différenciants. En effet, les grands hypers de périphéries séduisent moins. Les consommateurs valorisent aujourd’hui la proximité et la praticité. En résultent les succès du drive ou des ventes en ligne, ou de petits commerces de produits frais ou encore issus de l’agriculture biologique. Nous détaillons par la suite ces tendances structurantes du marché.
Découvrez toutes nos analyses dans notre section trading avec IG

Analyse Porter du marché de la grande distribution

analyse-porter-grande-distribution

Une consommation de proximité

Les grandes enseignes qui avaient déserté les centres villes pour la périphérie révisent leur choix. Depuis quelques années, nous avons assisté à la démultiplication des petites supérettes de quartier. Des commerçants individuels, souvent franchisés par des grands noms de la grande distribution, ont ouvert des épiceries pour répondre à cette demande croissante de proximité des consommateurs.

Une consommation éthique et responsable

Outre la proximité, la distribution se transforme pour répondre aux attentes marquées pour une consommation plus éthique et responsable. Encore marginale ces dernières années, cette volonté de consommer plus vert et plus sain, dans une démarche écoresponsable, s’est plus que jamais accélérée depuis l’éclatement de l’épidémie de Covid-19, où la consommation alimentaire a bénéficié d’une attention plus prononcée. Si elle a largement contribué à l’émergence des enseignes spécialisées dans l’alimentation bio, cette prise de conscience collective a aussi été parfaitement intégrée par les acteurs de la grande distribution qui ont tous intégré et développé une offre bio dans leurs rayons.

Une consommation transparente et de qualité

Les consommateurs sont en attente de plus de transparence et d’éthique de la part des marques. Des paramètres importants de l’équation d’achat tels que la protection de l’environnement, le bien-être animal et, bien sûr, la sécurité alimentaire sont exigés des marques. Les prix bas et promotions se retrouvent souvent au second plan.

Les consommateurs sont aujourd’hui plus enclins à payer plus cher pour un produit meilleur.

En outre, l’information est complète et accessible par le biais d’applications mobiles permettant de s’informer sur la composition, la provenance et autres impacts des produits de consommation.

Le digital et le drive

Le digital amène une disruption sans demi-teinte à la grande distribution, notamment grâce au drive. Ce dernier séduit de plus en plus : il est peu cher, flexible, écologique et déployable dans toutes les enseignes. C’est un nouveau terrain de jeu pour les distributeurs, avec deux enjeux principaux : défendre leurs parts de marché en s’imposant face aux concurrents et partir à la conquête des parts de marché en installant des drives, là où il n’y en avait pas, ou mieux, là où il n’y a pas de magasins.

Carrefour : analyse Bourse du géant de la grande distribution proche des consommateurs

grande-distribution-france-etats-unis-analyse
Carrefour est le n° 1 européen et le n° 2 mondial de la grande distribution. C’est un acteur généraliste dont l’activité s’organise autour de 3 types de magasins :

  • les hypermarchés : détention, à fin 2019, de 1 207 magasins sous l’enseigne Carrefour ;
  • les supermarchés : détention de 3 412 magasins sous les enseignes Market et Bairro ;
  • les commerces de proximité et le commerce électronique : exploitation d’un réseau de 7 193 magasins de proximité (enseignes Express, City, Contact, Montagne, Proxi, 8 à Huit, etc.), de 413 magasins Cash & et de sites de commerce électronique (Carrefour, Ooshop, Quitoque, etc.).

L’activité est principalement en France (48 %) mais aussi en Europe (29 %), Amérique latine (20,3 %) et Asie (2,7 %).

Carrefour est un acteur innovant qui se positionne clairement sur le segment porteur de proximité. Comme parfait exemple, l’accord trouvé début juin 2020, pour l’acquisition de Wellcome Taiwan, une opération qui lui permet de mettre la main sur 224 magasins de proximité à Taïwan.

Indicateurs de performance de Carrefour

Chiffre d’affaires : 72,4 milliards d’euros

Capitalisation boursière : 11,9 milliards d’euros

Résultat opérationnel : 1,06 milliard d’euros

Résultat net : 1,1 milliard d’euros

Cash : 4,47 milliards d’euros

Walmart : analyse Bourse du géant américain de la grande distribution à petits prix

Walmart Inc. est le 1er groupe mondial de la grande distribution. C’est un mastodonte international dont l’activité se répartit comme suit :

La distribution aux États-Unis et à Porto Rico (76,3 %) : activité assurée, à fin janvier 2019, au travers des enseignes Walmart (73,3 % du CA ; distribution généraliste à prix réduits ; 4 769 magasins, dont 3 570 supermarchés, 386 magasins discounts et 813 magasins de proximité) et Sam’s Club (26,7 % ; 599 entrepôts accessibles uniquement aux adhérents situés aux États-Unis) ;

La distribution à l’international (23,7%) : 5 993 points de vente situés au Mexique (2 442), en Amérique centrale (811), au Royaume-Uni (633), au Brésil (465), en Chine (443), en Afrique (436), au Canada (411), au Chili (371), au Japon (332), en Argentine (92) et en Inde (22).

Walmart axe sa stratégie sur le prix en en faisant son axe de différentiation majeur par sa stratégie « EDLP » : Every Day Low Price. Autrement dit « les prix bas tous les jours, sans événement particulier ».

Indicateurs de performance de Walmart

Capitalisation boursière : 344 milliards de dollars

Chiffre d’affaires : 464 milliards de dollars

Résultat opérationnel : 18,4 milliards de dollars

Résultat net : 13,5 milliards de dollars

Cash : 8,5 milliards de dollars

Consulter aussi notre dossier Trading : comment devenir un trader Bourse ?

Faut-il investir dans l’action Carrefour ou dans l’action Walmart ?

Walmart et Carrefour sont deux valeurs en Bourse sur lesquelles il est possible d’investir. Ces deux actions assurent une certaine stabilité dans les temps actuels de forte volatilité. Pour un investissement en faveur d’une distribution agressive sur les prix, il est possible de privilégier Walmart. Pour un investissement sur la proximité avec les consommateurs, il est possible de privilégier Carrefour.

Produits dérivés secteur grande distribution

Dans cette crise où les marchés sont volatils, choisissez votre stratégie pour trader à la hausse ou à la baisse le secteur de la grande distribution, via par exemple les produits dérivés d’IG du type CFD ou produit barrière.

Découvrez l’offre de trading d’IG

banniere IG 728x90

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Toute activité de trading comporte des risques. Le service d’exécution d’ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.

76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

#

Derniers Dossiers


Trader produits dérivés atouts-turbos-courtier-IG-trader-Bourse
ISR fonds-petites-moyennes-capitalisations-europeennes-Oddo-BHF
Bourse et Trading tesla-analyse-bourse-leader-voiture-electrique
Bourse et Trading societes-francaises-forts-dividendes