Pourquoi l’action Atos chute en Bourse ?

Le 04 mai 2021

pourquoi-action-Atos-chute-Bourse

Cette semaine, Café de la Bourse s’est intéressé à Atos, le leader français de la transformation digitale et de la cybersécurité. Le groupe multiplie les déconvenues depuis le début d’année 2021. Nous revenons dans cet article sur les malheurs du groupe Atos : entre des résultats financiers en demi-teinte et des potentielles erreurs de comptabilité sur certaines de ses filiales, l’action Atos a chuté en Bourse jusqu’à devenir la plus petite capitalisation du CAC 40 et remettre en question sa place dans l’indice boursier. Faut-il en profiter pour se positionner sur l’action Atos ?

Atos : des résultats annuels et trimestriels décevants

atos-resultats-trimestriels-annuels-decevants

L’action Atos a fortement chuté à la mi-avril après la publication de résultats trimestriels décevants. Le chiffre d’affaires s’est avéré en dessous des attentes, s’élevant à 2,7 milliards d’euros, en baisse de 3,9 % en organique et de 1,9 % à taux de change constants par rapport à la même période l’an dernier, une baisse jugée significative par les analystes suivant Atos comme JP Morgan ou Barclays. En conséquence, le titre Atos a fortement chuté en Bourse, d’environ 6 %, à l’annonce des résultats le 20 avril 2021.

Ces résultats trimestriels donnent suite à une publication de résultats annuels 2020 déjà décevante. Alors que la pandémie a encouragé les transformations numériques des entreprises, il semble qu’Atos n’en ait pas profité à la hauteur de ce qu’attendait le marché. Sur l’ensemble de l’exercice 2020, le chiffre d’affaires s’élève à 11,8 milliards d’euros, en recul de 3,5 % en organique, et en recul de 2,3 % à taux de changes constants. En parallèle, son concurrent Capgemini affiche une hausse du chiffre d’affaires de 12,2 % sur l’année 2020. La marge opérationnelle d’Atos a elle aussi diminué fortement, de 14 %, pour atteindre 1 milliard d’euros contre 1,16 milliard d’euros lors de l’exercice précédent.

Atos a annoncé des objectifs annuels ambitieux, dont une hausse du taux de marge opérationnelle comprise entre 40 et 80 points de base comparativement à l’exercice 2020, et une progression du chiffre d’affaires comprise entre 3,5 à 4 % à taux de changes constants. Ces prévisions semblent très difficiles à atteindre étant donné qu’Atos n’a jamais connu une telle croissance lors des dernières années. L’entreprise devra donc mettre les bouchés doubles ou triples pour les réaliser.

Lire aussi notre article sur Les meilleures actions PEA de 2021

Atos : des erreurs dans la comptabilité de filiales américaines

Advertisementetoro action en Bourse
« Au cours de nos travaux d’audit, nous avons identifié dans deux entités du groupe situées aux États-Unis (Atos IT Solutions and Services Inc. et Atos IT Outsourcing Services LLC), plusieurs points de faiblesse du contrôle interne relatif au processus d’élaboration de l’information financière et à la comptabilisation du chiffre d’affaires conformément à la norme IFRS 15, qui ont conduit à constater plusieurs erreurs comptables ainsi qu’un risque de contournement des contrôles ». Voici la déclaration des commissaires au compte d’Atos début avril 2021, se référant aux comptes de l’exercice 2020. Les entités concernées par ces réserves représentent environ 11 % des revenus annuels.

Il semble dès lors que le lien de confiance ait été rompu entre l’entreprise et ses actionnaires. Malgré la tentative de la direction de rassurer les investisseurs en soulignant que, hormis cette réserve, le reste des comptes étaient certifiés, l’action Atos a chuté en Bourse de près de 15 % à l’annonce de la publication. Il faut dire que la direction d’Atos avait déjà suscité l’incompréhension du marché auparavant, avec une annonce d’offre d’achat sur l’américain DXC Technology, très loin de la stratégie d’acquisition de petites entreprises spécialistes de la cyber sécurité et de l’intelligence artificielle. En outre, le prix annoncé était jugé très élevé par le marché, à 10 milliards de dollars. Le titre Atos avait alors abandonné 13 %.

Faut-il investir dans l’action Atos en Bourse ? Notre avis




La faible progression du début d’année rend les objectifs 2021 compliqués et instille le doute sur la capacité du groupe Atos à les atteindre. D’un autre côté, à la suite des baisses successives liées aux annonces décevantes, les multiples de valorisation paraissent très attrayants. Atos se paie environ 8x ses bénéfices annuels, rendant le titre très compétitif du point de vue de la valorisation en comparaison avec les autres ESN (Entreprise de Services du Numérique) comme Capgemini.

Pour l’instant, le marché semble plutôt sanctionner l’action Atos pour l’enchaînement de ces mauvaises nouvelles. Pourtant, Atos dispose des actifs pour être un leader de la transition digitale sur le long terme, avec notamment une capacité à intégrer opérationnellement des entreprises acquises. Après une chute de 25 % de l’action Atos en un trimestre, la zone des 55 euros pourrait être un bon point d’entrée sur le titre Atos. Sur le long terme, Atos devrait retrouver son équilibre de gestion après le départ de Thierry Breton en 2019.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet - Twitter

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur sur BFM et sur B Smart ainsi que co-fondateur du Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading cac-40-indice-bourse

Comment investir sur le CAC 40 ?

Découvrez le cours du CAC 40 ainsi que l’analyse de son historique et de ses grandes tendances, son mode de calcul, sa composition, mais aussi […]

Devenir rentier
Bourse et Trading
Bourse et Trading Comment investir nouvelle action CAC 40 Eurofins Scientific