Fonds thématique : la consommation responsable à l’honneur chez Credit Suisse

Le 15 juillet 2020

credit-suisse-fonds-thematique-consommation-responsable

Découvrez le fonds thématique Responsible Consumer Fund du Credit Suisse, autour de la consommation responsable. Dans cet article, Gilles Dard, Managing Director, responsable de la banque privée pour la France de Credit Suisse, nous présente le « Responsible Consumer Fund », le fonds thématique de Credit Suisse portant sur la consommation responsable.

L’environnement : un enjeu majeur pour l’investissement

fonds-thematique-consommation-responsable-environnement
Dissocier la croissance économique de l’empreinte environnementale est l’un des défis les plus critiques et les plus complexes auquel l’humanité ait à faire face aujourd’hui. D’ici 2050, il nous faudra trois planètes pour assurer notre style de vie actuel, mais nous n’en avons qu’une à disposition ! En outre, la plupart des discussions relatives au climat se concentrent bien trop sur l’aspect énergétique sans accorder d’importance aux émissions liées à notre mode de production et de consommation, alors que celles-ci représentent 45 % des émissions totales de CO2 par an. Nous devons donc repenser la façon dont nous produisons notre nourriture, organisons nos villes et recyclons les biens que nous utilisons.

Développement durable n°12 : consommation et production responsables

L’objectif de développement durable n°12 (parmi les 17 objectifs que se sont fixés les États-membres de l’ONU) encourage une consommation et production responsables, en d’autres termes « Faire plus et mieux avec moins ». Ainsi, en utilisant les ressources naturelles et l’énergie de manière efficace, les bénéfices en matière de bien-être découlant des activités économiques peuvent augmenter, tout en réduisant la dégradation de notre planète. L’accent est mis sur le fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement dans son ensemble, en impliquant tous ses intervenants, du producteur au consommateur final. La consommation et production responsables incluent donc la gestion et utilisation durables des ressources naturelles, la réduction du gaspillage alimentaire mondial chez les détaillants et les consommateurs et tout au long des chaînes de production et d’approvisionnement ainsi que la gestion des déchets et produits chimiques dans le respect de l’environnement.

Notre société amorce une transition vers des modes de consommation et production responsables, stimulée par des facteurs de répulsion (épuisement des ressources, pression réglementaire) et des facteurs d’attraction (demande croissante des consommateurs). Les consommateurs adaptent leur comportement de consommation, notamment les millenials, dont 75 % prennent en compte l’impact environnemental de la nourriture qu’ils achètent. Plus généralement, 50 % des consommateurs sont prêts à payer plus pour des produits responsables. Les gouvernements mettent aussi en place de nouvelles réglementations ; depuis les années 1970, les lois environnementales ont notamment été multipliées par 38.

Consommation responsable : les mentalités changent et évoluent

En réponse à ces changements, les entreprises innovent avec de nouveaux produits et services, par exemple en travaillant à la création d’emballages entièrement durables pour 2025 au plus tard, ou en se concentrant sur l’industrialisation durable, notamment en exploitant des usines avec zéro déchet.

Face à la demande croissante des consommateurs et des investisseurs, à la pression grandissante des régulateurs et à la raréfaction des ressources, le secteur des biens de consommation est prêt à être bouleversé. Les entreprises qui s’adapteront rapidement à cette nouvelle réalité devraient tirer profit de leur position de pionnières.

La consommation responsable, une opportunité pour les investisseurs

Pour les investisseurs, ceci représente une réelle opportunité.

En 2019, les ventes des produits durables ont progressé 5,6 fois plus vite que celles des biens non durables selon une étude du Center for Sustainable Business de l’Université de New York.

D’autres secteurs vont aussi bénéficier de cette transition, on estime notamment à USD 8400 mrd l’opportunité en nouvelles capacités de l’éolien et du solaire et à USD 480–750 mrd l’opportunité dans les transports publics d’ici 2050. Globalement, la transition vers une économie circulaire peut générer une croissance du PIB mondial de USD 4500 mrd d’ici à 2030.

Consulter aussi notre article OPCVM : 10 critères pour choisir un fonds

Le Responsible Consumer Fund de Credit Suisse

credit-suisse-fonds-thematique

Ainsi, en lançant le Responsible Consumer Fund en Novembre 2019, Credit Suisse avait pour ambition de rendre l’objectif de développement durable n°12 accessible aux investisseurs. Ce fonds investit partout dans le monde dans des sociétés engagées dans la promotion de modèles de consommation et de production responsables.

L’univers d’investissement autour de la consommation responsable

L’univers d’investissement est composé de quatre sous-thèmes : l’alimentation durable, les systèmes urbains durables, les chaînes d’approvisionnement durables et les styles de vie durables.

L’augmentation des rendements agricoles fait notamment partie de la thématique de l’alimentation durable. Étant donné les ressources limitées, les pratiques agricoles actuelles ne sont pas viables. Zoetis, dont les solutions innovantes en matière de santé animale aident à répondre à la demande croissante de protéines dans le monde, est un exemple de modèle commercial que l’on trouve dans le fonds.

Des sociétés de vêtements utilisant des matériaux recyclés ou des sociétés actives dans la production de semi-conducteurs qui réduisent la consommation électrique des appareils électroniques sont d’autres exemples de modèles faisant partie intégrante de l’univers d’investissement. Le fonds offre ainsi une exposition diversifiée aux sociétés qui se sont engagées à comprendre les impacts environnementaux et sociaux des produits et services produits tout au long de leur chaîne de valeur. Il inclut également des sociétés qui utilisent leur capacité d’innovation pour concevoir des solutions qui peuvent à la fois habiliter et inspirer des personnes à choisir un style de vie durable, pour réduire les impacts et améliorer le bien-être.

La crise du Covid 19 a accéléré le besoin de consommer responsable

Au cours des derniers mois, l’épidémie de coronavirus a mis en lumière les faiblesses de notre système de consommation actuel. La fermeture des frontières et le confinement ont provoqué d’importants changements dans les habitudes de production et consommation globalement, notamment en mettant l’accent sur la production locale. Les consommateurs ont maintenant expérimenté d’autres moyens de consommer et de vivre, favorisant ainsi une transition accélérée vers une consommation et production plus responsables.

Loin de reléguer le développement durable au deuxième plan, la récente crise sanitaire et économique n’a fait qu’accélérer les tendances existantes de consommation responsable. Ainsi, en mai, l’accent a été mis sur une reprise verte pour une « meilleure reconstruction », en particulier après la présentation de la proposition d’un Green Deal de la part de l’Union européenne, proposition qui donne la priorité à la numérisation, aux infrastructures vertes, aux bâtiments écologiques, à la mobilité durable, aux énergies renouvelables, à l’hydrogène, à l’économie circulaire et à l’agriculture.

Source des images : Freepik et Credit Suisse

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Gilles Dard

Gilles Dard

Managing Director - Credit Suisse - Site internet

Gilles Dard est Managing Director, responsable de la banque privée pour la France de Credit Suisse.

Il a rejoint Credit Suisse en décembre 2015.

Depuis 2012, Gilles Dard était en charge chez Julius Baer de Private banking pour l’Europe Continentale, avec en outre la responsabilité de mener à bien l’intégration des opérations européennes de Bank of America/Merrill Lynch Wealth Management dans le Groupe. Auparavant, Gilles Dard a multiplié les rôles de senior leader et client-facing chez Merrill Lynch pendant plus de dix ans, notamment en tant que Responsable Emerging Europe, Africa and Continental Europe. Au total, il cumule plus de vingt ans d’expérience dans les métiers de la Banque Privée en Europe et sur les marchés émergents.

Il a commencé sa carrière en Management Consulting chez Coopers & Lybrand à New York. Gilles Dard est titulaire d’un MBA HEC Paris et d’un Bachelor of Science in Business Administration de la Boston University School of Management.

#

Derniers Dossiers


Devenir rentier
Bourse et Trading fonds-thematique-schroders-changement-climatique
Crypto monnaie et Fintech celebrites-investir-crypto-monnaie
Produits Financiers dossier-phare-fonds