– 30 % : l’action Worldline rentre dans le top 5 des plus fortes baisses du SBF 120
Bourse

– 30 % : l’action Worldline rentre dans le top 5 des plus fortes baisses du SBF 120




Alors qu’il s’agissait d’une des meilleures capitalisations du CAC 40, le champion des paiements Worldline a lourdement chuté cette année en décevant le marché à plusieurs reprises. La performance commerciale et opérationnelle n’est pas à la hauteur de la croissance du marché. Nous revenons dans cet article sur le parcours boursier de l’action Worldline et sur ses perspectives.

Les performances de Worldline déçoivent, la Bourse sanctionne

Graphique du cours de bourse de l’action Worldline

evolution-cours-Bourse-action-Worldline-2020-2021

Analyse du parcours boursier de l’action Worldline

Advertisementetoro action en Bourse
L’action Worldline est en baisse de près de 35 % depuis le début de l’année 2021. On notera la chute de 20 % à la suite de la publication du 27 octobre, jugée décevante par les investisseurs.

La baisse a commencé durant la fin du mois de juillet avec une première publication – celle des résultats du premier semestre – jugée décevante au niveau de la performance opérationnelle. L’excédent brut opérationnel progressait d’un peu moins de 6 % à 531 millions d’euros alors que les analystes espéraient 547 millions d’euros. Le 27 juillet, l’action Worldline perd près de 9 %, en lanterne rouge de l’indice CAC 40.

Le titre Worldline s’engage alors dans une dynamique baissière (couloir en gris sur le graphique) dont il sortira par le bas le 27 octobre 2021.

En effet, Worldline publie alors ses résultats du troisième trimestre. Douche froide pour les investisseurs. Le chiffre d’affaires s’élève à 960 millions d’euros, bien en dessous des prévisions des analystes qui le situaient au niveau de 1,3 milliards d’euros selon le consensus Bloomberg. Même si le groupe juge cette croissance “robuste”, le marché en attend plus de la part d’une industrie du paiement en pleine expansion. L’action du groupe de solutions de paiement a chuté jusqu’à 12 % dans les premières minutes de cotations le mercredi 3 novembre et perdra près de 16 % à la clôture. Le lendemain, le groupe rechute de 5 %.

Worldline a annoncé également un nouveau plan de développement sur la période 2022-2024 avec de nouveaux objectifs qui ne semblent pas convaincre le marché. Le groupe attend une croissance organique de 9 % à 11 % chaque année, une amélioration de la marge d’excédent brut opérationnel en hausse de 400 points de base, pour atteindre finalement 30 % du chiffre d’affaires en 2024.

Que peut-il se passer maintenant pour Worldline ?

Quels sont désormais les facteurs susceptibles d’influer sur le cours de l’action Worldline à la hausse ou à la baisse ?

Worldline-specialiste-paiement-facteurs-influent-cours-Bourse

Worldline : s’agit-il seulement d’un écart de parcours ?

Le bureau d’études Jefferies explique que l’activité de Worldline de services aux commerçants a sous-performé la croissance du marché adressable d’environ 100 à 200 points de base. C’est un écart rare pour la société qui a l’habitude d’afficher une croissance du revenu au moins en adéquation avec son marché adressable. Jefferies considère en outre que même si les perspectives du quatrième trimestre restent difficiles, le faible niveau de valorisation de Worldline intègre en grande partie la baisse potentielle de ses bénéfices. Une opportunité, donc ?

Un risque de pertes de parts de marché pour Worldline ?




Le marché du paiement est en pleine expansion, mais la concurrence est féroce, notamment du côté des nouveaux acteurs technologiques américain qui sont de redoutables machines à croissance : Strike, Stripe, Adyen, Checkout ou encore Square. Ainsi, le moindre écart de performance en comparaison à la croissance de marché favorise ces derniers acteurs et renforce encore plus leur pénétration du marché, au détriment de Worldline ! Cependant, UBS estime pour sa part que les inquiétudes concernant l’affaiblissement de la position de Worldline sur le marché sont « exagérées ». En outre, toutes les valeurs traditionnelles boursières liées au paiement ont baissé dans le sillage de la déception de Fiserv et de Visa. Ces baissent devraient d’ailleurs être favorable à Worldline par rapport à ses parts de marché.

Un effet Media Bashing qui accentue la baisse de l’action Worldline

Après une telle sanction boursière, il est courant d’observer la publication de notes et d’études négatives qui visent à justifier la baisse du titre. Les analystes tentent de trouver des explications rationnelles et de revoir à la baisse leurs objectifs. De nos jours, une grande partie des échanges boursiers sont assistés par des programmes de suivi algorithmique qui s’appuient sur ses publications pour adapter leur stratégie. Ils ont donc tendance à alléger leur position en se fondant seulement sur la baisse du titre, parfois sans justification sur les niveaux de valorisation. Cela joue en faveur d’un rebond de moyen terme.

Découvrir aussi notre article 12 conseils pour bien investir en Bourse

Conclusion : Accumulez, mais ne vous précipitez pas




L’action Worldline se paie encore plus de 26 fois les résultats. Nous invitons donc les investisseurs value à ne pas se précipiter. Le titre Worldline est encore relativement cher. La zone des 55 € correspond à une zone de support intéressante (clôture du 23 mars 2020), mais le titre Worldline l’a cassé à la baisse et a clôturé le vendredi 5 novembre à 53,3 €. Une bonne zone d’achat de l’action Wordline pourrait se situer autour des 50 €.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.