Livret Distingo : 3% pendant 4 mois + 80€ offerts*

Actifs toxiques




Actif toxique : définition

Un actif toxique est un actif financier qui perd de sa valeur, jusqu’à devenir illiquide lorsque le marché secondaire sur lequel il se trouve vient à disparaître. En effet, ils ne peuvent être revendus et sont responsables de lourdes pertes infligées au porteur.

La crise des subprimes : la naissance des actifs toxiques

Le terme « actif toxique » fut inventé durant la crise financière de 2008-2009 (la fameuse crise des subprimes) sur les titres adossés à des hypothèques immobilières, les obligations sécurisées et les contrats d’échange de défaut de crédit.

Notez que ces actifs toxiques, avant de perdre leur valeur et de devenir illiquides, ont bénéficié de très bonnes notes de la part des agences de notation. C’est pourquoi la vente à découvert de ces actifs a été possible et a permis à la banque Goldman Sachs de tirer profit de la crise des subprimes. Cette stratégie est à la base de l’intrigue du film The Big Short.

Actifs toxiques : les risques encourus par le porteur

Un actif toxique peut provoquer la dépréciation des bilans comptables des institutions qui les détiennent, voire leur faillite. Les actifs toxiques ont provoqué la chute de la célèbre banque Lehman Brothers qui s’est déclarée en faillite en 2008.

Actifs toxiques : les conséquences sur les marchés financiers

La dévalorisation des actifs toxiques peut être telle qu’elle engendre un risque systémique sur les marchés bancaires ou financiers. L’évacuation rapide des actifs toxiques ou la recapitalisation des institutions qui les détiennent est alors nécessaire. Ainsi, en septembre 2008, le Département du Trésor des États-Unis a annoncé un plan de rachat des actifs toxiques. Ce plan entériné par le Congrès et le Sénat en octobre coûte 700 milliards de dollars. Les États-Unis ont ainsi garanti les actifs toxiques de Citigroup et de Bank of America. à l’échelle du globe, en 2009, le FMI a estimé le montant des actifs toxiques à 4 000 milliards de dollars.

Lire aussi notre article Mauvais placement : quoi faire ?

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.