Rejoignez eToro qui propose le crypto-trading depuis 2013. Votre capital est à risque*
À quoi s’attendre pour la Bourse turque en 2023 après une année exceptionnelle ?

À quoi s’attendre pour la Bourse turque en 2023 après une année exceptionnelle ?

Fait surprenant, la Bourse d’Istanbul a explosé l’année dernière en triplant de valeur alors que les investisseurs étrangers ont boudé la Bourse turque et que la majorité des grandes places financières ont chuté en 2022. Tandis que la tension monte à l’approche des élections et que les perspectives de l’économie turque sont faibles, cette belle performance peut-elle se reproduire en 2023 ? Faut-il investir sur les actifs turcs en Bourse ? Café de la Bourse vous répond dans cet article.

Qu’est-ce que l’indice BIST30 de la Bourse Turque ?

La Bourse turque ou Borsa Istanbul (BIST) comprend plusieurs indices boursiers regroupant de nombreuses actions d’entreprises du pays. Parmi les indices les plus populaires, on retrouve le BIST30 qui regroupe les 30 plus importantes entreprises cotées par capitalisation boursière.

L’indice BIST30 a gagné plus de 190 % en 2022

L’année dernière, l’indice BIST30 a fait partie des meilleures performances de 2022 alors que l’indice boursier a gagné près de 192 %. Depuis le début de l’année 2023, l’indice BIST30 a perdu plus de 3 %, mais il avait perdu jusqu’à 16 % le 12 janvier. La configuration technique actuelle est-elle positive ou négative sur l’indice BIST30 de la Bourse turque ?

Analyse graphique de l’indice BIST30

Indice BIST30

Source : TradingView

Après avoir atteint ses plus hauts historiques dans les premiers jours de 2023, l’indice principal turc a perdu du terrain avant de se reprendre et de flirter avec ses plus hauts une nouvelle fois avant de chuter de nouveau. Un double sommet pourrait être en train de se former, indiquant ainsi le début d’une importante chute des prix de l’indice BIST30 à venir, alors que le RSI et la MACD sont relativement neutres.

Pourquoi la Bourse turque a-t-elle explosé en 2022 ?

L’un des facteurs les plus importants ayant soutenu le marché turc l’année dernière est la demande de la population turque qui a cherché par tous les moyens à protéger ses économies de l’impressionnante inflation et de la forte chute de la livre turque qu’a connu le pays.

L’Institut statistique turc a révélé que l’augmentation annuelle des prix à la consommation (IPC) pour le mois de décembre 2022 était de 64,27 %, ce qui représente une baisse par rapport à l’augmentation de 84,39 % enregistrée en novembre 2022. Après avoir atteint un niveau record en 24 ans au-dessus des 85 % en octobre, l’inflation a diminué pour le deuxième mois consécutif en décembre, mais elle reste tout de même extrêmement élevée.

La banque centrale turque (prétendument indépendante, mais qui est fortement influencée par Erdogan) a réduit ses taux d’intérêt en 2022 malgré la forte inflation pour soutenir l’économie turque, alors que le pays avait déjà baissé ses taux en 2021 de 17 % à 14 %. En 2022, les taux directeurs sont passés de 14 % à 9 %, ce qui a clairement pesé sur la livre turque qui a atteint des niveaux historiquement bas en 2022 en perdant plus de 30 % sur l’année. La monnaie continue de perdre du terrain en 2023.

Ainsi, la baisse de la valeur de la devise locale à l’international alors que le gouvernement s’est opposé à la détention de devises étrangères, ainsi que la forte hausse de l’inflation, a fortement impacté le pouvoir d’achat des ménages turcs qui se sont tournés vers le marché boursier local pour chercher à faire des profits et à protéger leurs économies. En investissant massivement dans les actions turques, les habitants ont soutenu la forte hausse de la Bourse turque en 2022.

Bourse Turque : les choses pourraient être bien différentes en 2023

Le contexte d’élection est l’un des grands changements de cette nouvelle année, ajoutant de nouvelles incertitudes sur un contexte économique et politique déjà fragile.

Cette année, des élections présidentielles et législatives se tiendront le 14 mai 2023 et beaucoup se demandent si Recep Tayyip Erdogan, qui est à la tête du pouvoir depuis 2003, va pouvoir le rester pour les 5 prochaines années et poursuivre sa politique économique peu orthodoxe.

Ce rendez-vous électoral est donc crucial pour le futur du pays et la résolution de sa crise économique. Comme nous l’avons vu, la livre turque est toujours sous pression en ce début d’année, ce qui n’aide pas les ménages avec leur pouvoir d’achat.

Faut-il investir dans le marché boursier turc en 2023 ?



Les investisseurs étrangers ont un certain nombre de raisons de considérer la Turquie comme une destination d’investissement à long terme.

Les perspectives économiques du pays sont soutenues par des données démographiques favorables avec une population relativement jeune et en expansion de 85 millions de personnes. De plus, la Turquie est en bonne position pour tirer parti des perspectives d’exportation sur les marchés en expansion du Moyen-Orient, alors que les exportations jouent un rôle de plus en plus important dans l’économie du pays.

Malgré tout, le futur macroéconomique est plus qu’incertain avec les bénéfices des entreprises locales qui sont menacés en raison de la croissance continue des préoccupations économiques, tant locales qu’internationales, et des risques liés à la devise locale, sans oublier l’incertitude croissance à l’approche des élections. Ainsi, la trajectoire actuelle du marché turque ne semble pas pouvoir être maintenue cette année.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.