Hydrogène, HRS : que penser de l’emballement du secteur en Bourse ?

Le 15 février 2021

hydrogene-HRS-que-pense-emballement-secteur-Bourse

Hydrogen-Refueling-Solutions (HRS) est entrée en fanfare sur le marché Euronext Growth, signant d’excellentes premières cotations et voyant ainsi son titre progresser de 70 % en 4 jours seulement. De manière générale, l’hydrogène a actuellement la cote en Bourse ! En témoignent les performances de l’autre pépite tricolore McPhy Energy (x7 sur les 12 derniers mois). Que penser de HRS ? Cette euphorie pour l’hydrogène est-elle justifiée ? Notre avis dans cette analyse.

Présentation de Hydrogen-Refueling-Solutions : le spécialiste des stations de recharge de véhicules à hydrogène

Fondée en 2004, Hydrogen-Refueling-Solutions (HRS) est un pionnier de la mobilité hydrogène. La croissance du transport à hydrogène nécessite un développement important et rapide du réseau de stations de ravitaillement et c’est exactement la proposition de valeur de HRS : l’entreprise conçoit et fabrique des stations de ravitaillement en hydrogène pour des véhicules de tout type : voiture, camion, trains, bus etc.

HRS dispose d’un large parc de 34 stations situées majoritairement en Europe avec 32 stations, et deux stations supplémentaires en Californie. Selon son site officiel, il s’agit de 17 % du parc européen.

Analyse Bourse de l’action Hydrogen-Refueling-Solutions, pionnier de la mobilité hydrogène dont le chiffre d’affaires croît de manière exponentielle

Advertisementetoro action en Bourse
Hydrogen-Refueling-Solutions vise un chiffre d’affaires (CA) de 10 millions d’euros sur son prochain exercice (clôturé fin juin 2021) selon la plaquette de présentation de son introduction en Bourse. C’est quatre fois plus que son CA de l’exercice précédent (2,5 millions d’euros). Les ambitions de HRS ne s’arrêtent pas là et le groupe souhaite doubler son chiffre d’affaires sur l’exercice suivant pour atteindre 85 millions d’euros sur l’année 2025. Le carnet de commande s’élève déjà à 4,3 millions d’euros, et 14 stations sont actuellement en négociation pour un montant total de 17,4 millions d’euros.

Côté rentabilité, le résultat opérationnel devrait être positif dès cet exercice

L’introduction en bourse Hydrogen-Refueling-Solutions est tout simplement la plus importante de l’histoire d’Euronext Growth, avec 84 millions d’euros levés et qui se rapprocheront des 100 millions d’euros en cas d’exercice intégral de l’option de surallocation.

Pourquoi cette euphorie boursière sur le secteur de l’hydrogène et que faut-il en penser ?

investir-Bourse-societes-secteur-hydrogene
Les sociétés du marché de l’hydrogène cartonnent en Bourse depuis quelques mois. Les investisseurs sont convaincus des promesses de cette industrie et des belles perspectives de croissance… Et peu importe le positionnement sur la chaîne de valeur ! En effet, qu’il s’agisse de McPhy Energy, fabricant d’électrolyseur qui a vu son cours multiplié par 7 sur les 12 derniers mois, FuelCell Energy, l’américain producteur de piles à combustibles qui a fait x13 l’année dernière, ou finalement Hydrogen-Refueling-Solutions, le spécialiste des stations de ravitaillement pour véhicules et son entrée en bourse flamboyante, 2020 semble avoir propulsé l’hydrogène au sommet !

Découvrir aussi notre article 3 actions prometteuses pour 2021 en Bourse

L’hydrogène : un moteur de la relance et un pilier majeur de l’objectif de neutralité carbone




Il faut dire que l’hydrogène propre candidate à un rôle majeur vers la neutralité carbone, en fournissant des solutions décarbonées dans les industries les plus difficiles comme le transport longue distance, l’acier, les produits chimiques, le chauffage et le stockage d’énergie à long terme.

Les États l’ont bien compris et mettent le paquet sur l’hydrogène. Le gouvernement français a présenté un plan à 7,2 milliards d’euros d’ici 2030 selon le journal Les Echos pour en faire l’énergie phare de la France décarbonée, avec la création de 50 000 à 100 000 emplois d’après le projet de loi de finances pour 2021. L’Allemagne, elle, consacrera 9 milliards d’euros à l’investissement dans l’hydrogène, d’après la radio France Info, pour devenir le champion mondial. La commission européenne a annoncé un objectif d’investissement entre 180 et 470 milliards d’euros d’ici 2050. Nous sommes donc sur le papier au début de cette révolution de l’hydrogène !

Secteur de l’hydrogène en Bourse : des sociétés surévaluées, une bulle en formation ?

Seulement, quand on regarde les niveaux actuels de valorisation boursière de ces sociétés comparés à leurs résultats fondamentaux actuels, il y a de quoi être effrayé.

McPhy Energy enregistrait une perte nette de -6,3 millions d’euros en 2019 et sa capitalisation boursière s’élève début 2021 à 950 millions d’euros ! De son côté HRS vaut 664 millions d’euros, quand la société perd 1 million d’euros par an. En outre, citons Ceres Power, ITM Power, NEL ASA, etc. toutes ces sociétés valent des millions en Bourse mais aucune ne gagne de l’argent actuellement et aucune certitude n’existe sur la pérennité de ces sociétés en termes de financement.

Ajoutons que l’hydrogène comporte son lot de défis à résoudre. On pourrait presque crier au “Green Washing”. L’hydrogène dit « gris » est produit à partir d’énergies fossiles, et l’hydrogène dit « vert », produit par électrolyse de l’eau, nécessite un fort apport énergétique également. Son développement à grande échelle sera long et en contradiction avec l’urgence de la relance économique. On se questionne aussi sur sa destination “grand public” quand des technologies concurrentes comme les moteurs électriques commencent à se populariser, questionnant donc la pertinence de « la voiture à hydrogène ».

On pourrait donc crier à la bulle car des milliards sont sur la table et la valeur pas encore au rendez-vous. Soyez prudents sur les marchés !

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet - Twitter

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur Bourse sur BFM et co-fondateur de Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading amazon-analyse-Bourse-geant-mondial-e-commerce
Bourse et Trading francaise-des-jeux-tout-connaitre-action-FDJ-Bourse
Bourse et Trading pourquoi-fintechs-mieux-valorisees-que-banques
Crypto monnaie cryptomonnaies-monnaies-virtuelles-suivre-2021