Fonds ODDO BHF Avenir Europe : les petites et moyennes capitalisations européennes à l’honneur

Le 21 novembre 2020

fonds-petites-moyennes-capitalisations-europeennes-Oddo-BHF

La crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus aura eu des conséquences majeures sur les marchés boursiers mondiaux et aura particulièrement touché les petites et moyennes entreprises. Est-il encore pertinent d’investir sur les small et midcaps actuellement ? Quel état des lieux peut-on dresser des PME européennes aujourd’hui ? Retrouvez dans cet article les réflexions et convictions de Pascal Riégis, Co-Responsable Global de la Gestion Actions Fondamentales & Responsable Gestion Actions Petites & Moyennes Capitalisations Européennes chez Oddo BHF.

Que recouvre la thématique petites et moyennes entreprises européennes ?

L’équipe de gestion que je dirige depuis 18 ans investit au sein d’un univers d’investissement de 3 000 valeurs, composé des sociétés de la zone euro ayant une capitalisation boursière comprise entre 150 millions et 10 milliards d’euros.

Notre philosophie d’investissement est de trouver au sein de cet univers de sociétés de taille moyenne celles qui deviendront les multinationales de demain.

Nous focalisons notre expertise fondamentale, la recherche de créateurs de valeurs afin de sélectionner les meilleures sociétés cycliques et les non-cycliques pour dénicher les futurs champions à travers une sélection d’une cinquantaine de titres.

Notre fonds phare ODDO BHF Avenir Europe est un fonds d’actions européennes investi dans les valeurs de moyennes capitalisations avec le même processus d’investissement depuis 2003, qui affiche 2,7 milliards d’euros d’encours. Il y a environ 6,2 milliards d’euros dans les différents fonds ouverts ou par délégation que nous gérons sur cette classe d’actifs (au 30/09/2020). Le fonds présente néanmoins un risque de perte en capital.

Quel est l’objectif du fonds ODDO BHF Avenir Europe ?

Logo_ODDO_BHF_AssetManagement

L’objectif du fonds est d’être positionné sur les plus belles valeurs moyennes, des sociétés qui prospèrent dans les phases d’expansion et résistent mieux que leurs concurrents dans les phases de récession.

Nous avons une gestion de convictions qui vise à sélectionner aujourd’hui les grandes valeurs de demain : des petites & moyennes entreprises de la zone euro, au rayonnement international et bien établies sur leurs marchés.

Le fonds est diversifié par secteur mais présente tout de même des biais sectoriels induits par la philosophie de gestion. Le turnover est faible et la détention moyenne des titres de 2-3 ans.

Consulter également notre article Comprendre les cycles boursiers pour mieux investir

Un fonds PME labellisé ISR pour investir sur les petites et moyennes capitalisation en tenant compte des critères ESG

Dès 2003, nous avons intégré des exclusions sectorielles dans notre processus d’investissement. Le fonds n’ayant jamais investi sur le tabac, l’alcool, les jeux d’argent, l’industrie du charbon, du nucléaire, et nous avons toujours évité les entreprises controversées ou celles qui n’étaient pas compatibles avec nos convictions. Nous excluons de notre univers d’investissement les sociétés les moins bien notées en termes ESG, représentant environ 20 % de notre univers d’investissement. Ainsi, il était naturel de demander la labellisation du fonds que nous avons obtenu en 2019.

Nous avons la chance de travailler avec une équipe ESG, dirigée par Nicolas Jacob, responsable de la recherche ESG chez ODDO BHF AM, qui nous apporte une vision précise et indépendante de notre univers grâce à des outils de scoring propriétaire.

L’intégration de critères ESG stricts dans un processus d’investissement est un vrai défi et nous tenons à faire encore plus. Parmi les sociétés éligibles, nous nous interdisons d’avoir plus de 10 % du portefeuille dans les actions ayant la notation la plus faible en termes ESG (notation 1, sur un barème de 1 à 5).

Quels sont les principaux leviers de croissance des petites et moyennes entreprises européennes ?

leviers-croissance-petites-moyennes-capitalisations-europeennes

Nous sommes convaincus que le segment des valeurs moyennes contient de nombreuses sociétés résilientes qui selon nos analyses devraient participer à la future reprise de manière dynamique.

Nous regardons, en ce qui nous concerne, des entreprises ayant une activité internationale et disposant de forts avantages concurrentiels qui vont jouer un rôle moteur après la crise.

Les entreprises dans lesquelles nous investissons ont toutes des Free Cash Flows positifs, sont capables d’autofinancer leur croissance et même d’être rentables même en période de récession.

Quels sont les principaux risques d’un investissement dans les petites et moyennes entreprises européennes ?

Le fonds est exposé aux facteurs de risques habituels pour les fonds actions, notamment en termes de volatilité. Il faut donc accepter la volatilité qui caractérise les marchés actions et garder une perspective de long terme.

Mars et avril de cette année ont ainsi constitué une occasion de nous renforcer sur des entreprises de très bonne qualité à des niveaux de valorisation extrêmement attractifs, par exemple sur Worldine* (géant français des services de paiement) ou Eurofins Scientific* (laboratoires d’analyse).

Dans un monde en mouvement, où les incertitudes prévalent, seuls les champions courent devant. Les sociétés de moyenne capitalisation peuvent encore croître de manière significative, même dans une économie mondiale en ralentissement, car elles sont suffisamment agiles pour bénéficier de niches en expansion, des nouvelles tendances, de nouvelles géographies dynamiques. Le fait de construire un portefeuille autour des meilleures d’entre elles devrait, selon nous, permettre de continuer à performer sur la durée d’investissement recommandée, tant en termes absolus que relatifs.

Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire et économique sur les petites et moyennes entreprises européennes ?

L’année 2020 constitue en effet un test grandeur nature sur la santé et la capacité des petites et moyennes entreprises européennes à se relever de ce choc économique.

Nous sommes convaincus que les sociétés de moyennes capitalisations peuvent encore croître de manière significative, même dans une économie mondiale en ralentissement, car elles sont suffisamment agiles pour bénéficier de niches en expansion, des nouvelles tendances, et de nouvelles géographies dynamiques.

Nous pourrons voir l’émergence de nouveaux champions ou des acteurs ayant saisi l’opportunité de la crise, je pense par exemple à Biomérieux*, une position de long terme du fonds, qui a été l’une des premières entreprises du portefeuille à développer un test biomoléculaire fiable et en quantité industrielle pour le COVID-19, et ce dès avril.

Dans le secteur des technologiques, et même si la compétition est difficile, certains ont profité du plein développement du télétravail et des prises de commande à distance. Nous voyons donc que les moyennes capitalisations qui s’adaptent à ce monde en perpétuelle mouvement sont aujourd’hui les mieux positionner pour devenir les leaders de demain.

Découvrir aussi notre dossier complet 12 conseils pour investir en Bourse

*Les valeurs citées ne sont pas des recommandations d’investissement.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Pascal Riégis

Pascal Riégis

Gérant - ODDO BHF AM - Site internet

Pascal Riégis est co-Responsable Global de la Gestion Actions Fondamentales & Responsable Gestion Actions Petites & Moyennes Capitalisations Européennes chez ODDO BHF AM.

Pascal Riégis est diplômé d’économie et de l’ESC Pau. Il est membre de la SFAF (Société Française des Analystes Financiers).

 

 

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading OPA-operation-avantageuse-actionnaire
Bourse et Trading societes-americaines-bourse-forts-dividendes
Bourse et Trading worldline-analyse-bourse
Trader produits dérivés analyse-dow-jones-indice-boursier