Action Valneva : quel avenir après une année 2021 de tous les records ?

Action Valneva : quel avenir après une année 2021 de tous les records ?

Café de la Bourse s’est intéressé à Valneva, valeur COVID française en chute libre sur les marchés en ce début d’année 2022. Après une progression exceptionnelle en 2021 grâce à ses avancés prometteuse sur un vaccin français contre le COVID-19, Valneva a perdu plus de 30 % au début de l’année 2022 et semble souffrir de l’apparition du variant Omicron et d’une potentielle fin de la stratégie du “tout vaccinal”. On vous décrypte l’action Valneva dans cet article.

+200 % en 2021 : l’incroyable succès boursier de Valneva

Valneva est une société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins contre des maladies infectieuses. C’est une société franco-autrichienne à la pointe de la technologie qui commercialise notamment les vaccins contre le choléra et l’encéphalite japonaise. Elle dispose d’aujourd’hui d’un large éventail de candidats vaccins en développement clinique : la maladie de Lyme, le COVID-19 et le virus du chikungunya.

C’est particulièrement pour son vaccin contre le Covid que l’action Valneva a explosé en bourse.

Si cinq vaccins contre le Covid-19 ont, pour l’heure, été autorisés dans l’Union européenne (Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Janssen, Novavax), aucun n’a été produit par un laboratoire français et Valneva concentre les espoirs avec Sanofi et Ose Immunotherapeutics. Valneva a déjà signé plusieurs contrats pour son vaccin qui devrait être disponible au printemps prochain. Sur l’année 2021, Valnevas’offre ainsi un bond de 216 % est au sommet de sa gloire, capitalisant alors à 2,5 milliards d’euros.

Lire aussi notre guide pour Investir en Bourse

Omicron viendra-t-il à bout des valeurs Covid ?

Valneva a lourdement chuté en ce début d’année 2022, plombé par la multiplication d’informations qui annonce une immunité collective via le variant Omicron. En effet, celui-ci paraît moins dangereux et beaucoup plus contagieux et pourrait entraîner une forme de vaccination naturelle en atteignant la tant convoitée immunité collective : Omicron stimule l’immunité sans mettre en danger les patients atteints, au même titre que le fait un vaccin classique comme celui que développe Valneva – avec la logistique en moins et un accès plus facile et égalitaire au niveau mondial.

C’est ce phénomène qui est traduit par le jeu de mot anglais sur le nouveau variant dénommé “Omigone”, témoignant de l’éloignement du risque pandémique. Le marché boursier y réagit favorablement sur des secteurs massacrés par la Covid comme le transport ou encore le voyage, mais sanctionne les valeurs COVID avec notamment Valneva en première ligne : le besoin d’un nouveau vaccin paraît superflu dans ce contexte.

Les atouts et risques de l’action Valneva

Même si Omicron peut enrayer les stratégies de vaccination de masse, le vaccin contre le COVID-19 n’en devient pas obsolète pour autant. Les populations à risque sont toujours bénéficiaires d’une protection vaccinale, et Valneva apporte une réponse différente des vaccins à ARN messager fabriqués par les géants pharmaceutiques. Son vaccin VLA2001 est fondé sur la technologie classique de particules inactivées du virus conjuguées à deux adjuvants. Cette nature de vaccin permettra d’assurer la demande notamment parmi les récalcitrants à la technologie d’ARN messager.

En outre, l’action Valneva n’est pas seulement une valeur Covid. Elle est positionnée sur le développement d’autres vaccins tout aussi importants comme la maladie de Lyme ou le Chikungunya. C’est déjà un spécialiste des vaccins dits “du voyage”, fournisseur de l’armée américaine depuis plusieurs années.

À noter cependant que l’action Valneva comporte son lot de risques : déjà, comme toutes les biotechs de recherche, elle est très volatile aux différentes annonces d’avancée cliniques de leur recherche. En outre, Valneva ne génère pas encore de bénéfices : en 2021, pour 110 millions d’euros de chiffre d’affaires, elle enregistrait une perte nette de -65 millions d’euros. À la lumière de ses bénéfices, que penser de sa capitalisation boursière actuelle de 1,73 milliard d’euros ? Affaire (et essais cliniques…) à suivre !

Découvrir aussi notre article Comment investir dans une biotech

AdvertisementToutes les actions à 0 % de commission sur etoro*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro action en Bourse

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.