Rejoignez +31 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site

Réseaux sociaux : Facebook veut-il créer sa crypto monnaie ?

Le 15 mai 2018

anticiper-marche-analyse-technique-300250

Facebook veut il creer sa propre cryptomonnaie

SCPI LF Europimmo Calci Patrimoine banniere pave

Après le russe Telegram ou le chinois WeChat, ce pourrait bien être au tour du réseau social américain de créer sa propre crypto-monnaie. Alors qu’une équipe dédiée à la Blockchain travaille au sein de la société qui brasse des millions de données, une crypto-monnaie maison pourrait voir le jour pour une utilisation sur le Marketplace.

Une équipe dédiée à la blockchain chez Facebook

Le réseau social de Mark Zuckerberg compte désormais une équipe spécialisée dans la technologie Blockchain, ce registre numérique et décentralisé qui sous-tend les cryptomonnaies comme Bitcoin et Ethereum. Cette équipe dédiée à la Blockchain travaille au développement de plusieurs applications reposant sur cette technologie. Elle pourrait en effet être utilisée pour aider Facebook à vérifier l’identité des comptes et à chiffrer les données.

Mais le développement d’une crypto-monnaie pourrait bien aussi faire partie de ces applications, surtout si l’on en croit les révélations du media américain Cheddar et les rumeurs relayées sur les sites spécialisés américains par des personnes proches du dossier sans qu’aucun nom ne soit cité. Le mystère reste donc entier car la société a de plus préféré botter en touche via un communiqué énigmatique : « comme bien d’autres entreprises, Facebook explore les moyens de tirer parti de la puissance de la technologie de la chaîne de blocs. [Notre] nouvelle petite équipe explorera de nombreuses applications différentes. Nous n’avons plus rien à communiquer ». Seule certitude : l’équipe est menée par David Marcus, ancien patron de PayPal, vice-Président de l’Appli Messenger (une Appli Facebook), mais surtout membre du conseil d’administration de CoinBase, plateforme d’achat et vente de devises virtuelles parmi les plus importantes.

Des millions de données accessibles depuis le réseau social

Facebook malgré le récent scandale Facebook Cambridge Analytica continue à s’imposer comme le premier réseau social mondial, devant son concurrent WeChat qui vient de dépasser la barre du milliard de membres en mars 2018. Le scandale de l’utilisation des données personnelles et l’audition de Mark Zuckerberg, son fondateur, devant le sénat américain n’a eu que peu (voire pas du tout) de retentissement sur les chiffres du groupe qui affiche une santé insolente, tant en nombre d’utilisateurs que de profits.

Infographie Facebook : un réseau social en pleine forme

Infographie Facebook

Sources des chiffres : Le Blog du modérateur

1,449 milliards : utilisateurs actifs quotidiens de Facebook

2,2 milliards : utilisateurs mensuels de Facebook

13 % : pourcentage de hausse des utilisateurs mensuels et quotidiens sur un an

5 milliards de dollars : bénéfice net de Facebook pour Q1 2018

11,97 milliards de dollars : chiffre d’affaires de Facebook pour Q1 2018

300 millions : utilisateurs qui utilisent quotidiennement les statuts WhatsApp, le nombre d’utilisateurs quotidiens de Stories Instagram est identique.

On comprend donc l’intérêt d’une crypto-monnaie pour ce réseau social aux allures de multinationale hégémonique. Le nombre de membres a atteint une taille suffisamment critique pour que la création d’un jeton maison soit pertinente et que son utilisation puisse s’imposer sur le réseau social et ses filiales bien sûr mais également au-delà. L’énorme base d’utilisateurs de Facebook est indéniablement une force pour imposer ce qui sera le FaceCoin ?

Facebook Marketplace aux États-Unis bientôt accessible avec une crypto monnaie ?

Les utilisations d’une crypto-monnaie Facebook pourraient être nombreuses. On pense en effet à une utilisation du coin sur la Facebook Marketplace, cette plateforme maison lancée en août 2017 et qui concurrence Le Bon Coin ; aux États-Unis peut-être en premier puis partout dans le monde. L’avantage en effet de ne plus adosser les transactions sur une monnaie fiduciaire serait une simplification des échanges à l’international. Mais rappelons que Facebook, c’est aussi WhatsApp, Instagram ou encore Oculus et une cryptomonnaie ayant cours sur le réseau social Facebook pourrait aussi se décliner sur ses multiples filiales.

Bien que Facebook, à l’instar de Google et Twitter ait affiché une position plutôt hostile à l’égard des devises virtuelles en interdisant la publicité des crypto-monnaies sur son réseau, la donne semble avoir changer. Sauf si, comme de nombreux commentateurs le prédisaient à l’époque, la décision de Facebook était en réalité motivée par le lancement d’une crypto-monnaie maison qui n’aura ainsi pas à subir la concurrence d’autres jetons. De quoi bouleverser totalement le secteur des cryptomonnaies lorsque le FaceCoin sortirait !

Ce qui est certain, c’est que ce projet ne devrait pas aboutir dans l’immédiat. En effet, en février dernier David Marcus avait précisé lors d’une interview que Facebook n’avait pas prévu d’intégrer la crypto-monnaie dans ses applications de sitôt. En cause : les difficultés techniques que rencontrent les crypto-monnaies à l’heure actuelle : « Les paiements utilisant des devises virtuelles sont pour le moment très chers, très lents » avait déclaré David Marcus, soulignant que lorsque tous ces problèmes seraitnt résolus, « peut-être ferons-nous quelque chose ».

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


chute-actions-bourse
pernod-ricard-bourse
courtier-en-ligne-bourse
hausse-taux-interet