Rejoignez +31 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site

Après deux levées de fonds, la messagerie Telegram créé sa crypto monnaie

Le 12 avril 2018

anticiper-marche-analyse-technique-300250

Telegram lance cryptomonnaie blockchain

SCPI LF Europimmo Calci Patrimoine banniere pave

Le géant russe de la messagerie cryptée, fort du succès de son Appli et après avoir mené deux levées de fonds réussies lance sa propre cryptomonnaie : le Gram. Retour en infographie sur l’itinéraire de la société Telegram, son ambition en termes de monnaies virtuelles et de positionnement dans l’écosystème de la blockchain.

Alors que le scandale Facebook Analytica éclabousse les géants du web américain, Telegram enchaîne les levées de fonds et annonce son intention de lancer sa propre cryptomonnaie et de devenir un acteur influent de l’ecosystème Blockchain. Il faut dire que les problèmes de fuite des données ne concerne pas vraiment la société à l’avion de papier qui rappelait en 2016 dans les colonnes de L’Obs : « Ce qui rend Telegram unique est que nous n’avons jamais livré le moindre octet de données personnelles à quelque organisation que ce soit. Y compris à un gouvernement. »

Résultat : des utilisateurs toujours plus nombreux, une densité de messages envoyés par jour toujours plus importante, et des ambitions qui dépassent maintenant le simple positionnement en tant qu’application de messageries, malgré une opacité des résultats financiers comme de la technologie derrière l’offre de services qui fait dire à ses détracteurs qu’il s’agit de « sécurité par l’obscurité ».

Telegram : l’appli de de messagerie en quelques chiffres

Telegram en quelques chiffres Telegram en quelques chiffres

2 : le nombre de fondateurs de la société. Il s’agit des frères Dourov : Nikolaï pour la partie technique et Pavel pour la partie marketing.

100 000 : nombre d’utilisateurs actifs de la messagerie en 2013, année de sa création

200 millions : nombre d’utilisateurs actifs de la messagerie en mars 2018

1,7 milliards : en dollars, le montant de la levée de fonds réalisé en février et mars 2018

0 : c’est le nombre de publications du chiffre d’affaires de la société qui sur son site Internet affirme qu’elle n’aura jamais « pour objectif final d’être profitable »

3 à 5 milliards : estimation de la valorisation de Telegram par Pavel Dourov, l’un des cofondateurs, d’après des offres de rachat émanant de grands noms de la Silicon Valley

Gram : la future crypto monnaie de référence ?

Pour lancer sa cryptomonnaie : le Gram, Telegram a eu recours a deux levées de fonds de type ICO (Initial Coin Offering), en février et mars 2018, aux termes desquelles elle a levé plus de 1,7 milliards de dollars.

Adosser une cryptomonnaie à un réseau social peut rapporter gros. L’enjeu est de taille quand on pense au précédent représenté par WeChat dont la fonction de paiement a quasiment balayé l’argent papier en Chine.

Notez aussi que la blockchain Telegram qui garantira la confidentialité des transactions devrait séduire de nombreux utilisateurs, surtout dans les pays autoritaires comme l’Iran par exemple où Telegram est déjà très utilisé pour échanger de manière confidentielle et sécurisée. La firme à l’avion de papier pourrait bien devenir aussi un moyen de paiement à l’abri des contrôles du régime. En effet, la monnaie numérique est « destinée à multiplier les échanges de toutes sortes via l’application Telegram, des discussions mais aussi du commerce » souligne Les Echos.

Blockchain : après le bitcoin et l’ethereum… le TON ? ( Telegram Open Network)

La lancement de Gram est un moyen pour Telegram d’équiper sa messagerie d’un moyen de paiement certes, mais aussi de lancer sa propre blockchain, appelée TON pour Telegram Open Network. Selon ses concepteurs, il s’agira d’une blockchain troisième génération, la technologie blockchain derrière le Bitcoin représentant la première et Ethereum la seconde. Conséquences attendues : un protocole moins énergivore et capable de traiter plus de données en un minimum de temps. C’est en effet une gestion de « millions de transactions simultanément » que devraient permettre le TON selon le media Clubic. De quoi s’imposer comme le leader en la matière ? En tous les cas, c’est l’ambition affiché par Telegram qui souhaite devenir « le plus gros réseau blockchain au monde ».

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


chute-actions-bourse
pernod-ricard-bourse
courtier-en-ligne-bourse
hausse-taux-interet