Investir dans le capitalisme inclusif : découvrez le megatrend sociétés anxieuses de Credit Suisse

Le 07 juin 2021

investir-capitalisme-inclusif-megatrend-societes-anxieuses-Credit-Suisse

Reto Hess, Senior Research Analyst chez Credit Suisse, nous présente la thématique d’investissement Sociétés anxieuses – Capitalisme inclusif qui mise sur des sociétés dont l’objectif est de favoriser l’accessibilité aux services de base et aux besoins élémentaires de la population.

La thématique d’investissement Sociétés anxieuses – Capitalisme inclusif, qu’est-ce que c’est ?

Au cœur de la Supertrend « Sociétés anxieuses – Capitalisme inclusif » de Credit Suisse se trouve la frustration populaire. Cette frustration populaire se concentre principalement sur des problématiques internes, notamment les inégalités en matière d’accès aux services de base ou aux opportunités.

Nous avons identifié trois sujets de préoccupation spécifiques : le caractère inaccessible des besoins fondamentaux tels que le logement, les soins de santé ou une alimentation nutritive, les mutations rapides de l’environnement de travail et les inquiétudes concernant la sécurité personnelle.

Lorsque nous avons lancé les Supertrends en 2017, les populations étaient en colère et le populisme et le protectionnisme étaient en hausse. Depuis la pandémie, nous avons le sentiment que la population est plus anxieuse et que la collaboration peut être améliorée. Cependant, les principales préoccupations des citoyens sont restées les mêmes et se sont accélérées en raison de la pandémie. Proposer des réponses concrètes à ces inquiétudes clés pourrait contribuer à calmer le jeu et à atténuer une partie du stress.

Toutefois, comme les gouvernements dépensent déjà massivement et que les déficits publics montent en flèche, nous pensons que le rôle du secteur privé – investisseurs et entreprises – est plus important à l’avenir. Heureusement, les solutions du secteur privé sont nombreuses et les entreprises réagissent de manière innovante pour répondre à ces problèmes clés.

Quel est l’objectif de la Supertrend Sociétés anxieuses – Capitalisme inclusif de Credit Suisse ?

objectifs-Supertrend-Societes-anxieuses-capitalisme-inclusif-Credit-Suisse

L’objectif des Supertrends de Credit Suisse est d’identifier les tendances sociétales qui ont un impact durable sur les sociétés et donc sur les marchés financiers. Dans un deuxième temps, nous identifions les entreprises qui sont exposées positivement à ces tendances et qui pourraient en bénéficier à plus long terme.

Pour la thématique des « Sociétés anxieuses », la frustration des gens est au centre des préoccupations. L’objectif est de déterminer pourquoi la population est frustrée.

Une raison importante est que les besoins de base sont de plus en plus inaccessibles pour de nombreuses personnes. L’augmentation des prix des logements en est un bon exemple. En 2019, une petite famille de trois personnes devra débourser l’équivalent de plus de 10 ans de son revenu annuel pour acheter un appartement de 60 mètres carrés dans une capitale ou un centre financier, contre moins de 7 ans en 1995, selon l’OCDE.

Ce que nous essayons de découvrir, c’est comment rendre le logement moins cher. Les entreprises qui proposent une solution pour réduire le coût du logement devraient bénéficier d’une forte demande.

Capitalisme inclusif – Sociétés anxieuses  : quels sont les principaux leviers de croissance de cette thématique ?




Les gouvernements, mais aussi les entreprises, subissent une pression accrue pour apporter des solutions aux principales préoccupations des citoyens. La forte progression des partis populistes a été un signal d’alarme clair pour les dirigeants politiques, qui doivent proposer des solutions pour améliorer la situation des personnes, et pas seulement faire des promesses.

De leur côté, les entreprises ressentent la pression des investisseurs pour exercer leur responsabilité sociale. Compte tenu de l’importance croissante accordée aux critères ESG, nous pensons que les entreprises qui contribuent à améliorer la situation des personnes ou qui prennent l’égalité très au sérieux ont un avantage.

Sociétés anxieuses – Capitalisme inclusif : quels sont les principaux risques qui pourraient menacer cette thématique ?

Le plus grand risque est une récession économique qui affecterait négativement la capacité des gouvernements et des entreprises à investir. En outre, un déficit public énorme ou une forte hausse des taux d’intérêt seraient également négatifs.

Quelles conséquences peut-on attendre de la crise sanitaire et économique sur cette thématique ?

Cette thématique est plus importante aujourd’hui qu’elle ne l’était avant la pandémie de COVID, car les principales préoccupations des citoyens se sont accentuées.

L’accessibilité financière a clairement souffert des conséquences économiques et, sur la base de l’expérience des épidémies précédentes, les inégalités vont très probablement augmenter.

En outre, l’adoption de la technologie au travail s’est accélérée pendant la pandémie avec un recours accru à l’automatisation.

Enfin, nous pensons que le nombre de personnes qui se sont senties moins en sécurité après la pandémie de COVID a montré que la plupart des gouvernements n’étaient pas adéquatement préparés à une pandémie.

Source des images : Freeepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Reto Hess-Credit Suisse

Reto Hess

Senior Research Analyst - Credit Suisse - Site internet - Twitter

Reto Hess est Senior Research Analyst chez Credit Suisse, au sein du département Investment Solutions & Products (IS&P). Il dirige l’équipe Single Security Research Equity basée à Zurich. L’équipe a en charge les actions européennes et nord-américaines ainsi que de la recherche thématique, y compris les « Supertrends » de Credit Suisse.

Reto a débuté à Credit Suisse en 2008 en tant qu’analyste pour les entreprises des secteurs des biens d’équipement et de l’automobile. Il est désormais responsable du secteur industriel et de la Supertrend « Anxious societies – Inclusive capitalism ». Il est titulaire d’un Master of Art de l’Université de Zurich et analyste financier agréé (titulaire des qualifications « Chartered Financial Analyst » et « Chartered Alternative Investment Analyst »).

#

Derniers Dossiers


Crypto monnaie crypto-monnaie-bitcoin-investir
Bourse et Trading
Bourse et Trading qu-est-ce-que-dividende-comment-investir-actions-a-dividendes
Bourse et Trading quelles-sont-IPO-francaises-plus-attendues-seconde-partie-annee