Rejoignez +31 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site

Coca-Cola : analyse en Bourse du leader du soda au Cola

Le 30 novembre 2018

anticiper-marche-analyse-technique-300250

analyse-coca-cola

SCPI LF Europimmo Calci Patrimoine banniere pave

Café de la Bourse vous présente l’analyse du géant mondial des sodas : Coca-Cola. Découvrez notre chapitre sur les origines de Coca-Cola, sa stratégie de diversification, et ses marques actuelles. Ensuite, nous aborderons la rentabilité de la société via une bouteille de Coca-Cola, ainsi que son statut d’aristocrate du dividende. Puis l’étude des rapports financiers de Coca-Cola, ses principaux ratios, et son parcours boursier depuis 2001. En conclusion, nous nous demanderons s’il peut être judicieux ou non d’investir dans Coca-Cola ?

Les investisseurs à la recherche de rendement sur le long terme peuvent s’intéresser aux actions Coca-Cola. Coca-Cola est l’une des plus grandes sociétés au monde capitalisant actuellement 210 milliards de $, plaçant le groupe à la 23ème place des plus grandes capitalisations boursières au monde en date du 21 novembre 2018.

Coca-Cola courant 2017, c’est 35,41 milliards de $ de chiffre d’affaires et 1,28 milliard de $ de bénéfice net. Le business de Coca-Cola est basé sur les volumes : plus de 110 milliards de bouteilles de 1,5 litre, vendues courant 2017. Le cours de Bourse actuel de Coca-Cola est de 48,73 $, proche de son record historique de 50,66 $ atteint le 19 novembre 2018. La société possède une longue histoire car sa création remonte à 1886 et son introduction en Bourse a eu lieu en 1919.

Infographie : dates et chiffres clés de Coca-Cola

analyse-coca-cola

 

35,4 Milliards de $ : chiffre d’affaires 2017.

1,2 Milliard de $(1) : bénéfice 2017.

210 milliards de $ : capitalisation boursière au 21 novembre 2018.

110 milliards(2) : nombre de bouteilles vendues courant 2017.

1886 : invention du Coca-Cola.

Coca-Cola : son histoire, ses produits et marques de boissons

Origines de Coca-Cola

Le véritable créateur de Coca-Cola est l’Américain John Pemberton, un pharmacien qui développa la formule en 1886. John Pemberton tomba malheureusement malade et les hommes d’affaires Asa Griggs Candler et Frank Robinson sautèrent sur l’occasion pour lui acheter sa création pour seulement 2 300$ en 1887.

Il n’aura pas fallu longtemps à Coca-Cola pour devenir la boisson ultra populaire et présente dans les habitudes de consommation des Américains. Fin 1890, cet objectif était déjà accompli. Le début des années 1920 a marqué l’arrivée en France de la marque Coca-Cola. Elle a ensuite connu une forte croissance de ses parts de marché tout au long de son histoire et s’est mondialement développée pour devenir le leader mondial du soda.

Savez-vous qu’au Mexique l’eau potable est rare et donc plus chère que le Coca ?

Produits Coca-Cola

Dans les années 60, Coca-Cola a débuté une stratégie de diversification dans d’autres types de boissons telles que les jus de fruits, et plus récemment, les cafés.

Cette stratégie de diversification s’est amplifiée depuis 2017. En voici quelques exemples :

  • 1960 : acquisition du groupe de jus de fruits Minute Maid en 1960.
  • 1983 : prises de contrôle des marques Thums up (Inde), Barq’s (marque de boisson américaine à base de caféine) et Odwalla (marque américaine de jus de fruits).
  • 2007 : achat de Jugos del Valle (marque de jus de fruits commercialisée au Mexique et au Brésil).
  • 2012 : Aujan Industries Company (Moyen-Orient).
  • 2015 : positionnement renforcé en Afrique via Coca-Cola Beverages Africa.
  • 2013 : prise de contrôle sur la marque Innocent via l’achat de Fresh Trading.
  • 2018 : acquisition de la marque française de boissons fruitées Tropico.
  • 2019 (finalisation) : rachat des cafés britanniques Costa pour 3 milliards de £.

Les marques de Coca-Cola :

marques-coca-cola

marques-coca-cola-soda

produits-coca-cola

coca-cola-boissons

Source : https://www.coca-colacompany.com/packages/brands

Rentabilité de Coca-Cola

L’unité de base du groupe Coca-Cola est nommée « unit case ». Il s’agit d’un lot de 5,68 litres de boisson. Courant 2017, l’entreprise américaine a vendu 29,2 milliards lots « unit case », soit presque 166 milliards de litres.

Ces volumes ont généré un chiffre d’affaires de 35,41 milliards de $ pour le groupe et 1,25 milliards de $ de bénéfice net. Soit 3,53 % de marge bénéficiaire au titre de 2017. Notons que les marges 2016 et 2015 étaient supérieures (15,60 % et 16,63 %).

Cette faible marge bénéficiaire 2017 est due à deux facteurs :

  • Une baisse de chiffre d’affaires malgré des volumes de ventes stables (-5,49% entre 2015 et 2016 et -15,41 % entre 2016 et 2017).
  • Une imposition exceptionnelle à hauteur de 5,56 milliards de $ au titre de 2017 (contre 1,58 milliards de $ pour 2016 et 2,24 milliards de $ pour 2015).

Découvrez une démonstration des coûts unitaires moyens de Coca-Cola. L’exemple donné est une bouteille de Coca traditionnelle car elle est la boisson la plus vendue du groupe.

Les chiffres indiqués sont à considérer sous forme de moyennes car le groupe ne vend pas que du Coca-Cola, il détient aussi les marques Fanta, Minute Maid, Sprite, etc.

Du fait d’une taxation exceptionnellement élevée au titre de 2017 comme mentionné ci-dessus, nous avons retenu les coûts de 2016.

rentabilité coca-cola

Coca-Cola : aristocrate du dividende

Coca-Cola fait partie des aristocrates du dividende, il s’agit de grandes sociétés versant des dividendes en croissance continue sur le très long terme.

Dividendes de Coca-Cola depuis 2003

dividendes coca-cola

Actuellement l’action Coca-Cola cote 48,73 $. Son dernier dividende annuel versé au titre de l’année 2017 est de 1,56 $, l’action présente donc un rendement de 3,37 %.

Le 10 aout 2012, l’action a opéré un stock plit 2-1, c’est à dire que son cours de Bourse a été divisé par 2, cela n’a pas eu d’impact pour l’actionnaire car il ne s’agit pas d’une opération capitalistique dilutive ou relutive.

Analyse des rapports financiers et valorisation en Bourse de Coca-Cola

Chiffre d’affaires et bénéfices Coca-Cola

Chiffre d’affaires de Coca-Cola  entre 2008 et 2017 (en milliards de $)

chiffre-affaires-coca-cola

Le chiffre d’affaires de Coca-Cola est en tendance haussière entre 2008 et 2012, puis connaît une tendance décroissante depuis 2012 passant de 48 milliards de $ à 35,4 milliards de $ en 2017.

Bénéfices de Coca-Cola entre 2008 et 2017 (en milliard de $)

bénéfices coca-cola

Les bénéfices de Coca-Cola oscillent entre 5,8 milliards de $ (2008) et 9 milliards de $ (2012). L’année 2010 a été particulièrement bénéficiaire.

Le bénéfice 2017 de Coca-Cola a été impacté par une imposition de 5,56 milliards de $ au titre d’une taxation exceptionnelle de 82,5 %(3) de son bénéfice net.

Bilan du groupe Coca

Au sein de son dernier bilan semestriel clos le 29 Juin 2018, Coca-Cola dispose d’actifs totaux à hauteur de 89,59 milliards de $ et de capitaux propres à hauteur de 20,18 milliards de $, soit 4,74 $ par action.

A l’actif de son bilan, Coca-Cola dispose de 20,6 milliards de $ au titre de « Equity method investment ». Il s’agit de la valorisation des actifs des filiales de Coca-Cola.

La société dispose de 13,82 milliards de $ de trésorerie et équivalents de trésorerie.

Les immobilisations corporelles (biens physiques destinés à être conservés sur le long terme) de Coca-Cola s’élèvent à 7,69 milliards de $. Nous notons une part conséquente d’actifs intangibles à hauteur de 16,53 milliards de $, dont 6,68 milliards de $ pour ses marques et 9,86 milliards de $ de Goodwill.

Les passifs de Coca-Cola sont de 69,42 milliards de $ et comprennent principalement des dettes financières à hauteur de 46,8 milliards de $ ainsi que de dettes fournisseurs à hauteur de 10,8 milliards de $.

Ratios financiers de Coca-Cola

A son cours de Bourse de clôture du 21 novembre 2018 établi à 48,73 $, Coca-Cola présente une rentabilité bénéficiaire de 0,59 % car son BPA (Bénéfice Par Action) 2017 est de 0,29 $.

Le bénéfice 2017 de Coca-Cola a été impacté par une taxation exceptionnelle de 82,5 %, nous retiendrons donc son BPA 2016 comme plus représentatif des activités normales de Coca-Cola. Sur cette base de 2016, Coca-Cola présente une rentabilité bénéficiaire de 3,09 % car son BPA 2016 est de 1,51 $.

Coté valorisation bilancielle, les capitaux propres de Coca-Cola sont de 4,74 $ par action, en dessous du cours de Bourse actuel de 48,73 $.

Les capitaux propres tangibles de Coca-Cola sont de 0,86 $ par action, très en dessous du cours de Bourse actuel de 48,73 $.

Le ratio d’endettement financier sur capitaux propres de Coca-Cola est de 232 %. Ce ratio est très élevé si calculé sur ses capitaux propres tangibles. Ces ratios sont strictement issus du rapport financier Coca-Cola de 2017 et il est important de souligner que pour une société de ce type, il faut tenir compte d’une valeur supplémentaire élevée concernant sa notoriété, ses marques protégées sous brevets, et son avantage concurrentiel de leader mondial du secteur des boissons.

Remarque : le bénéfice par action 2016 de 1,51 $ au cours de Bourse actuel de 48,73 $ indique une rentabilité bénéficiaire par action de 3,09 %. A ne pas confondre avec la marge bénéficiaire 2016 de Coca-Cola, qui elle est de 15,51 % et se calcule en divisant le bénéfice net 2016 par le chiffre d’affaires 2016.

Bourse : évolution du cours des actions Coca-Cola

Graphique du cours de Coca-Cola depuis 2001 (en $)

cours-coca-cola

Source : Tradingview

Coca-Cola a été introduite en Bourse en 1919. Entre 2001 et 2005, le cours de l’action Coca-Cola a été assez volatil, passant de 31 $ en novembre 2000 à 19 $ au plus bas de juin 2001, pour se reprendre à 26 $ en mai 2004.

En octobre 2004, l’action se situait à nouveau aux alentours des 19 $ pour connaître une belle tendance haussière jusqu’en décembre 2007 (32 $).

La crise boursière de 2008 a impacté l’action Coca-Cola car son cours a touché les 19,50 $ en mars 2009. Depuis ce point bas, l’action Coca-Cola est en tendance haussière long terme et son cours de Bourse est actuellement de 48,73 $.

Coca-Cola en Bourse : faut-il investir dans le spécialiste du soda ?

La réponse est oui, avec de la patience. L’action Coca-Cola est clairement une valeur de haut de liste pour les investisseurs à la recherche de rendement.

Le dividende de Coca-Cola connaît une croissance continue au fil des années et cela est valable sur le très long terme, Coca-Cola fait partie des aristocrates du dividende.

Il pourrait être judicieux d’investir dans des actions Coca-Cola, notamment dans le cadre de nouveaux points bas de cycles boursiers.

Par exemple en janvier 2009, en fin de crise des « subprimes », l’action Coca-Cola était échangée au prix d’environ 22 $. En 2008 la société versait un dividende de 0,82 $ soit 3,73 % de rendement, à première vue ce n’est pas « le rendement du siècle ». Les apparences sont trompeuses car en considération du fait que Coca-Cola augmente son dividende de manière systématique d’année en année sur le très long terme, l’investisseur qui a ses actions au cours de 22 $ en janvier 2009 disposerait à ce jour d’un rendement supérieur à 7 %, car le dividende 2017 de Coca-Cola a été de 1,56 $. Son rendement actuel serait même supérieur à 10 % en cas de réinvestissements des dividendes en actions nouvelles. Et il augmentera très probablement au fil des prochaines années, dans la continuité de sa tendance très long terme.

Donc oui, il peut être profitable d’investir en action Coca-Cola sur un futur point bas en cas de repli des marchés actions, sous réserve de patience.

Vous pouvez ensuite, conserver vos titres durant encore quelques années, et réinvestir vos dividendes, pour profiter d’un bon rendement. L’avantage peut être conséquent car obtenir un rendement stable supérieur à 10 % est rare.

Dans notre exemple, l’investisseur aurait perçu 10,94 $ au titre de l’ensemble de ses dividendes perçus entre 2009 et 2017 soit 49,73 % de son investissement initial de 22 $ par action. Son rendement final 2017 serait donc de 1,56 $ (dividende 2017) * 1,4973 (coefficient de multiplication issu des actions nouvelles perçues des réinvestissements) = 2,3357 $ / 22 $ (prix d’achat en janvier 2009) = 10,62 %.

Ce qui fixerait un objectif de rendement de l’ordre de 7 % au bout de 5 ans si respect de ces conditions :

  • Achat sur un point bas de cycle boursier.
  • Réinvestissement systématique des dividendes perçus en actions nouvelles.
  • Poursuite future de croissance du dividende au même rythme.

Nous notons cependant quelques risques :

  • Une valorisation bilancielle faible par rapport à son cours de Bourse de 48,73 $, en effet ses capitaux propres par action sont de 4,74 $ et ses capitaux propres tangibles par action quasi nuls.
  • Une érosion assez marquée du chiffre d’affaires depuis 2010 malgré des volumes de ventes stables, cependant, cela n’impacte pas le rythme de croissance haussier du dividende (pour le moment).
Lire aussi notre article Analyse en Bourse de Mcdonald’s

(1) fiscalement impacté à hauteur de 82,5 % du bénéfice net 2017, (détails rubriques : la rentabilité de Coca-Cola, et rubrique analyse des rapports financiers).

(2) sur base d’une bouteille de 1,5 Litre, toutes marques confondues. (29,2 milliards « unit-case » de 5,68 Litres, soit 165,86 milliards de Litres, et 110,57 milliards de bouteilles de 1,5 Litre)

(3) dont 53,5 % supplémentaires au 35 % de base au titre de la « Tax Reform Act », et – 6 % au titre des autres taxes. Portant le taux d’imposition global de Coca-Cola à 82,5 % de son bénéfice global au titre de 2017. Cette loi de fiscalité américaine signée le 22 décembre 2017 a notamment pour objectif de surtaxer en une seule fois les bénéfices réalisés à l’étranger au titre des 8 dernières années.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


chute-actions-bourse
pernod-ricard-bourse
courtier-en-ligne-bourse
hausse-taux-interet