Le marché du jeu vidéo : que peut-on attendre des stocks pour la fin de 2022 ?

Le marché du jeu vidéo : que peut-on attendre des stocks pour la fin de 2022 ?

Le marché du jeu vidéo ne s’est jamais aussi bien porté. Entre les sorties récentes et les best-sellers dont le succès ne dément pas, l’industrie du gaming se développe dans une ambiance toujours plus propice à l’innovation.

Alors qu’en janvier dernier, Microsoft annonçait le rachat d’Activision pour 68,7 milliards d’euros, on peut tout à fait imaginer que cette acquisition ouvre la voie à d’autres fusions : ses concurrents pourraient décider de suivre ce chemin et de développer leur offre. Aidés par une vie quotidienne des utilisateurs désormais plus casanière, par plus de temps passé à la maison, les valeurs des stocks de grosses entreprises de jeux vidéo risquent bien de continuer d’augmenter.

Les jeux pour mobiles, une valeur sûre

Mais les jeux mobiles aussi pourraient et devraient connaître une croissance exponentielle, et leur stock avec eux. On pense par exemple aux jeux de stratégie en ligne, majoritairement multi-joueurs.

Les jeux médiévaux, par exemple, à l’image de Vikings : War of Clans, qui connait un succès massif sur les téléphones portables, se développent à grande vitesse et laissent présager une année 2022 très positive, grâce à l’émergence de plateformes nouvelles et d’usages novateurs.

L’expérience utilisateur joue aussi une grande part dans le succès attendu des entreprises de jeu vidéo : effectivement, ces dernières s’attardent de plus en plus sur la volonté d’offrir au joueur une expérience parfaite et immersive. Détails, gameplay, visuels, tout est pensé et travaillé pour immerger le consommateur au maximum.

Jeux de guerre moderne ou plongée dans le monde des Vikings, armée de Spartes ou de pirates, design futuriste ou volontairement rétro, les applications ludiques se multiplient ou se consolident et attirent toujours plus de joueurs, qui n’hésitent pas pour certains à investir directement dans les achats in-app pour enrichir leur expérience.

Pas étonnant donc que certaines estimations prévoient une hausse de 400 millions de joueurs d’ici à 2023. Les actions devraient donc continuer à monter, sauf surprise, pour le dernier trimestre 2022. La banque danoise Saxo Bank publiait même en novembre 2021 une liste thématique de trente valeurs du secteur, assurant son optimiste quant à la croissance du milieu, grâce notamment au développement de la réalité virtuelle et de l’intelligence artificielle, ainsi qu’aux nouvelles habitudes de consommation des ménages.

Et les petits nouveaux dans le marché du gaming ?

Relatif nouvel arrivant dans le domaine, le eSport n’est pas en reste question croissance : l’équipe américaine FazClan, l’une des plus populaires au monde, a fait son entrée en bourse sur le NASDAQ en octobre 2021. Il y a fort à parier que d’autres équipes suivront, il convient donc de garder un œil de ce côté-ci des stocks d’eSport.

Autre nouveau venu que l’on commence à mieux cerner, le Metaverse, lui, demande tout de même plus de prudence; encore au stade de nouveauté et très médiatisé, il est sage d’observer les développements du domaine avant d’investir. De ce côté-là, il faut donc probablement s’attendre à un développement en hausse mais moins fulgurant que ses confrères des jeux mobiles ou des jeux de consoles, déjà bien installés dans le marché technologique. À surveiller aussi : l’entrée des NFT dans l’univers du jeu vidéo. La plateforme Ultra, nouvelle concurrente de Steam, propose désormais de lier gaming et NFT, en hébergeant entre autres un portefeuille de cryptomonnaie, avec Ultra Wallet et une plateforme de jeux alimentée par blockchain, avec Ultra Games.

En résumé, pour la deuxième moitié de l’année 2022, il est donc raisonnable de s’attendre à une consolidation des actions de sociétés maitresses, mais aussi à des surprises et à des rachats pas forcément évidents. Ce qui est sûr, c’est que l’action du jeu vidéo se porte bien et que rien n’annonce une chute, au contraire. Les mastodontes du jeu vidéo continuent à produire des opus très attendus et les nouvelles maisons à surprendre et innover : pas de quoi s’inquiéter de ce côté-là. À voir maintenant comment les différents acteurs et concurrents se répondront, et sauront s’adapter à un univers en constante expansion.

Sources des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.