Un Français sur quatre est prêt à changer de banque dans l’année

Le 15 mars 2018

investir-turbo-valeur-bourse

1 Francais sur 4 pret changer banque

anticiper-marche-analyse-technique-300250

Mécontents des services offerts par leur banque actuelle, de plus en plus de Français se disent prêts à changer d’établissement bancaire. Ils s’orientent davantage vers les banques 100 % en ligne pour leur simplicité et leur accessibilité.

Près d’un Français sur quatre serait prêt à changer de banque dans l’année, relève l’étude du cabinet Bain & Company qui s’interroge justement sur la mobilité bancaire et le comportement des épargnants français dans la banque de détail. L’enquête révèle que les clients des banques commerciales sont les plus insatisfaits contrairement à ceux des banques en ligne.

Banque : les Français insatisfaits de la relation avec leur conseiller et des tarifs

Plus de 15 000 clients français ont répondu à l’enquête menée par le cabinet Bain & Company fin 2017. Mécontents de la relation avec leur conseiller et des tarifs, les clients des banques commerciales ou banques traditionnelles n’hésitent plus à changer d’établissement. Le cabinet de conseil a créé un indicateur mesurant la fidélité client et la satisfaction, le « Net Promoter Score ». Il apparaît qu’en 2017, ce taux était négatif à 3 % tout comme l’année précédente. Les banques en ligne tirent leur épingle du jeu, affichant des scores bien supérieurs : 45 pour ING Direct ; 42 pour Boursorama Banque. Le Crédit Mutuel se distingue également avec un score de 16. Les banques commerciales restent quant à elles dans le rouge, avec un score moyen de -10.

L’insatisfaction des clients français se reflète dans d’autres chiffres. Après leur relation avec leur conseiller, ils se plaignent principalement des tarifs bancaires. Même si selon l’étude, 10 à 15 % des épargnants se disent prêts à payer une banque pour des services financiers et notamment la carte bancaire, les virements internationaux, l’agrégateur de services bancaires. Enfin, 63 % des sondés affirment que la hausse des frais bancaires annoncée par leur banque actuelle pourrait les inciter à changer de banque.

Un intérêt pour les nouveaux produits et services financiers

L’enquête réalisée par le cabinet de conseil américain indique que plus d’un quart des clients ont une appétence pour les produits financiers offerts par les acteurs non traditionnels à l’image de Google, Apple ou encore Facebook. Une enquête mondiale publiée par ce même cabinet en décembre 2017 montre même que les consommateurs font presque plus confiance à Amazon et Paypal plutôt qu’aux banques, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni. 40 % des Millennials prévoient d’acheter un nouveau produit ou service financier d’ici un an, et 70 % d’ici cinq ans, précise cette étude. Ces nouveaux acteurs de la Fintech peinent encore à s’imposer auprès de clients qui restent peu nombreux à utiliser leurs services. Seul Paypal rassemble une proportion significative d’utilisateurs, entre 20 et 25 %.

À côté du pionnier du paiement en ligne Paypal, d’autres marques font la différence comme Compte-Nickel racheté par BNP Paribas, la cagnotte Leetchi acquise par la banque Crédit Mutuel ou bien la plateforme de prêt aux particuliers Younited Crédit. Hello Bank, C-Zam, N26 sont aussi parvenues à s’imposer sur ce marché hyperconcurrentiel en 2017. Si ces acteurs ne représentent qu’une faible part du marché des ouvertures de comptes, ce mouvement montre que les consommateurs se tournent massivement vers les offres alternatives.

Focus sur les meilleures offres bancaires du moment

Parmi les raisons qui poussent les Français à changer de banque, il ne faut pas négliger les offres promotionnelles. Les banques en ligne en proposent régulièrement pour attirer chaque jour davantage de clients.

Monabanq : la banque en ligne accessible sans condition de revenu

Monabanq présente l’avantage de n’exiger aucune condition de ressource contrairement à la plupart des autres banques en ligne. L’ouverture d’un compte bancaire classique Monabanq est accessible aux personnes physiques majeures, déjà titulaires d’un compte bancaire et dont la résidence fiscale se situe en France. La carte bancaire Visa Classique est disponible dès 2 euros par mois. Comptez 5 euros par mois pour obtenir la carte bancaire Visa Premier. La banque offre également jusqu’à 120 euros à leurs nouveaux clients*.
Découvrez l’offre de Monabanq

BforBank : 160 euros offerts actuellement

Bforbank offre actuellement 160 euros à ses nouveaux clients : 80 euros offerts pour une première ouverture de compte courant et 80 euros offerts pour l’ouverture d’un Livret d’épargne*. Si BforBank propose pour le moment le bonus le plus élevé, elle exige cependant 1 600 euros de revenus nets mensuels pour ouvrir un compte bancaire gratuitement.
Découvrez l’offre de BforBank

Boursorama : 80 euros offerts toute l’année

Boursorama offre 80 euros pour l’ouverture d’un compte bancaire classique avec une carte Visa ou Visa Premier gratuite*. Pour en bénéficier, l’épargnant doit justifier pour la carte Visa d’un revenu net de 1 000 euros par mois ou 2 500 euros minimum d’encours sur ses comptes Boursorama (pour la Visa Premier de 1 800 euros de revenu net ou 5 000 euros minimum d’encours).
Découvrez l’offre de Boursorama

*Voir les conditions de l’offre sur le site de la banque.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


investir-pea-pme
fdj-introduction-en-bourse
societes-americaines-forts-dividendes
cheque-de-banque-paiement