Bannière livret epargne distingo


Ralentissement économique à venir ? Quelle stratégie adopter ?

Le 21 mai 2019

bourse-valeur-turbo-societe-generale

ralentissement-economique-strategie

bforbank bourse 300X250

Les marchés vivent l’un des plus longs cycles de hausse de leur histoire. Depuis la crise financière majeure de 2008, la croissance est au rendez-vous mais la situation va-t-elle encore durer longtemps ? Découvrez les convictions et anticipations de Pictet AM et l’allocation d’actifs permettant de tirer parti de la situation.

Marchés financiers : pas de récession mais un ralentissement économique global s’annonce

Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet Asset Management, est formel : « On ne va pas vers une récession mais vers un ralentissement économique marqué dans les 18-24 mois ». Il souligne au passage que le cycle actuel est « particulièrement long ».

De nombreux analystes, confiants, pointent une croissance relativement élevée, une amélioration continue du chômage, une augmentation des salaires mais pas vraiment d’inflation, une situation quasi-idyllique qui incite la Fed à prolonger le cycle économique. Mais chez Pictet AM, on se montre beaucoup plus pessimiste (réaliste ?) et le conseiller en stratégie d’investissement alerte sur un ralentissement du cycle économique global.

Pour étayer sa thèse, il souligne un fort ralentissement en termes de croissance des bénéfices (proche de 0 pour l’année 2019), ce qui devrait avoir un impact non négligeable sur l’ensemble des marchés. Il ajoute que l’augmentation des salaires, qui s’accélère en Europe et aux États-Unis notamment, pose deux problèmes majeurs : les marges des entreprises sont réduites car elles éprouvent des difficultés à embaucher à des prix satisfaisants, ce qui impacte négativement la croissance bénéficiaire, cela limite aussi la marge de manœuvre des banques centrales.

Notez aussi que l’incertitude autour de la guerre commerciale sino-américaine gangrène les marchés, plus que les mesures en elles-mêmes. En effet, pour Frédéric Rollin, même si l’effet direct sur la croissance des taxes à l’importation est relativement faible pour les entreprises concernées, l’incertitude actuelle peut faire pression sur les marchés encore quelque temps.

Le cycle économique a duré longtemps mais aujourd’hui, on constate des signes de ralentissement importants. Il s’agit néanmoins d’un ralentissement et non d’une récession car les consommateurs sont fortement employés, bénéficient de hausses de salaire et sont relativement peu endettés. Autant de points positifs qui devraient permettre à la croissance mondiale de ne pas entrer en récession.

Allocation d’actifs : comment placer son argent d’après Pictet

Le cash est à l’honneur chez Pictet. Le célèbre groupe d’Asset Management suisse affiche une sous-pondération globale depuis avril et conserve une position vendeuse. Plusieurs raisons expliquent cela : les tensions sino-américaines et leurs répercussions sur les places boursières, des marchés légèrement plus chers que leurs moyennes historiques et, bien sûr, l’anticipation d’un ralentissement économique dont nous avons parlé précédemment. Résultat : « on préfère les liquidités qui occasionneront des pertes certaines mais limitées aux actions dont les pertes et les gains seront incertains ».

placement-investissement-economie

Et si vous souhaitez investir en actions tout de même ? Chez Pictet AM, on préfère les actions européennes aux actions US, le rendement des actions européennes étant plus favorable et les actions américaines étant très largement plus chères et moins bien payées pour le risque. Mais c’est indéniablement du côté des émergents qu’il pourra être judicieux d’investir. En effet, on constate chez Pictet AM, des tendances de détérioration des indicateurs pour les économies avancées tandis que les émergents semblent tirer leur épingle du jeu, notamment grâce à la Chine. Et, cerise sur le gâteau, cette amélioration des émergents n’a pas encore été prise en compte par les marchés et les niveaux de valorisation sont encore relativement faibles. Sans compter que les devises des émergents sont toujours sous-valorisées par rapport au dollar !

En matière de secteur, Frédéric Rollin rappelle son attachement au secteur de l’eau et de la santé (Pictet dispose de fonds sur ces thématiques), deux marchés à forte croissance structurelle et relativement peu cycliques. Il ajoute que le secteur de la santé a récemment souffert des déclarations de Bernie Sanders qui souhaite rogner les marges des grandes entreprises du secteur pour garantir un accès à la santé au coût moins élevé à tous les citoyens américains. Son accession à la présidence (et même son investiture du parti démocrate) étant très hypothétique, le secteur devrait se reprendre.

Consulter notre article Comment investir dans les biotechs ?

Enfin, on pourra aussi se positionner sur le High Yield court terme pour profiter du marché de crédit dans la zone euro, beaucoup moins corrélé au marché américain et beaucoup moins sensible aux mouvements globaux. Les rendements sont relativement intéressants (2,40 %) et le taux de défaut relativement faible.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


bourse-turbo-produit-financier
epargne-precaution-argent-budget
societes-francaises-riches-fortunees
ingenico-paiement-analyse-bourse