Livret Distingo : 3% pendant 4 mois + 80€ offerts*

Greenback




Qu’est-ce qu’un Greenback ? Retour sur les débuts du dollar américain qui peina à trouver une légitimité au XIXème siècle et gagna finalement sa crédibilité avec la financement de la Guerre de sécession.

Greenback : les billets de dollar américain

“Greenback” est le surnom donné aux billets de dollars américains, en raison de la couleur verte du verso.

Greenback : des débuts controversés

Au milieu du XIXe siècle, “greenback” était un terme péjoratif. Pendant cette période, le Congrès américain n’avait pas le pouvoir de lever des taxes. L’État fédéral n’avait donc pas les moyens financiers de couvrir les billets en circulation et les banques du pays étaient réticentes à accorder au greenback 100 % de sa valeur faciale.

Cinq ans ont été nécessaires pour retirer de la circulation toutes les pièces de monnaies étrangères et concurrencer les pièces frappées par les États individuels. Mais dès le début du XIXe siècle, les États-Unis étaient prêts à retenter l’expérience du papier monnaie. Les billets de banques étaient déjà en circulation depuis quelque temps, mais vu que les banques avaient émis plus de billets que leurs réserves métalliques ne le leur permettait, ces billets s’échangeaient souvent en-dessous de leur valeur faciale.

Greenback : un moyen de financement de la guerre civile américaine

Dans les années 1860, les États-Unis créèrent pour plus de 400 millions de dollars en billets pour financer la guerre de sécession.

Le gouvernement soutint sa monnaie et déclara qu’elle serait utilisée pour rembourser les dettes publiques et privées. Sa valeur fluctua alors au gré des victoires et des défaites du Nord au cours de la guerre.

Les dollars confédérés, émis à la même période, perdirent toute leur valeur à la fin de la guerre.

Télécharger gratuitement notre Ebook Anticiper les marchés financiers