Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*

Dégradation




Qu’est-ce qu’une dégradation ? Quelles sont les raisons qui conduisent à une dégradation ? Quelles en sont les conséquences ? Toutes nos explications.

Dégradation : un changement négatif portant sur un titre financier

La dégradation est un changement négatif dans la note ou la recommandation d’un titre.

Les acteurs de la dégradation d’un titre

La dégradation d’un titre financier peut être le fait d’un analyste travaillant au sein d’une société d’asset management par exemple. Dans ce cas, la recommandation du titre est revue à la baisse et elle passe par exemple de la position neutre à négative.

La dégradation d’un titre financier peut aussi être le fait d’une agence de notation qui abaisse la note d’un émetteur, signifiant que son risque de faire défaut augmente.

Les raisons de la dégradation d’un titre

On observe cette situation lorsque des analystes constatent que les perspectives d’un titre ont baissé par rapport à ce qui était recommandé au départ, principalement à cause d’un changement tangible et fondamental dans les opérations de la société, ses perspectives d’avenir ou son secteur.

Les analystes recommandent certains titres pour donner à leurs clients ou investisseurs une idée générale de la performance à laquelle ils peuvent s’attendre. Ces recommandations sont modifiées quand la base sur laquelle ces conseils reposent changent, tels que le cours de l’action ou la publication de nouvelles données sur l’état financier de l’entreprise.

Les conséquences d’une dégradation

En Bourse, une dégradation est très souvent sanctionnée par une chute des cours. Lorsqu’un analyste financier, un cabinet d’étude, une société d’asset management renonce à un conseil d’achat par exemple, le titre en question peut connaître une baisse importante.

Sur le marché obligataire, lorsque la dégradation émane d’une agence de notation qui abaisse le titre d’un émetteur, le rendement de l’obligation a tendance à s’apprécier. En effet, la société ayant plus de risque de faire faillite, elle paie une surprime due à l’existence plus prégnante de ce risque. Son endettement lui coûte donc plus cher.

Inscrivez-vous à notre formation gratuite et recevez nos 5 ebooks sur l’investissement