Livret Distingo : 3% pendant 4 mois + 80€ offerts*
Que signifiera pour les investisseurs l’engagement de la France à atteindre ses objectifs environnementaux ?

Que signifiera pour les investisseurs l’engagement de la France à atteindre ses objectifs environnementaux ?

Lorsqu’un investisseur place de l’argent en bourse, il achète des actions d’une entreprise en particulier. Ainsi, il peut décider de placer son argent dans des entreprises qui prennent en compte les enjeux environnementaux.

Aujourd’hui, le monde entier est conscient de l’urgence climatique et de l’impact négatif de la pollution sur l’environnement. Pour participer à la sauvegarde de l’environnement, de nombreuses entreprises repensent leur modèle économique afin de réduire les impacts négatifs des activités sur l’environnement. Conséquence de cette prise de conscience collective : les entreprises qui prennent en compte l’environnement dans leurs critères extra-financiers sont de plus en plus nombreuses. Ainsi, on constate une forte croissance du nombre d’entreprise dans le secteur des énergies renouvelables, du recyclage et des traitements de déchets. Cette reconversion offre de nombreuses possibilités d’investissements en énergie renouvelable. Notons également que la France encourage le développement des énergies vertes afin de limiter les conséquences du réchauffement climatique et se conformer à l’accord de Paris.

La poussée de la France vers l’énergie verte

Quand on parle d’énergie verte, il s’agit d’une énergie produite à partir de sources d’énergies renouvelables. Cela peut être de l’énergie hydraulique, solaire, éolienne ou encore l’énergie issue de la biomasse, c’est-à-dire du biogaz ou du bois.

Sachez que l’énergie verte est aujourd’hui en plein essor en France et dans plusieurs pays du reste du monde. D’ailleurs, selon le bilan actuel, 20 % de l’électricité produite en France provient déjà de sources renouvelables.

Toutefois, l’objectif des dirigeants est d’atteindre les 50 % d’ici 2030.

La part de l’énergie renouvelable dans la production de l’électricité en Europe

part-energies-renouvelables-production-electicite-France-201-2020

Source : Statista

Pour atteindre ses objectifs, la France a mis en place plusieurs procédures, allant des aides aux logements qui optent pour l’amélioration des performances énergétiques jusqu’aux aides aux entreprises qui investissent dans les énergies renouvelables. En France comme en Europe, des décisions sont prises qui permettront d’atteindre les objectifs environnementaux.

Les décisions clés de la COP 26 contre le réchauffement climatique

La COP 26 est une conférence des Nations Unies qui porte sur le climat. C’est l’occasion de mettre au point un certain nombre d’actions afin de faire face aux changements climatiques.

L’une des principales décisions de cette conférence est de réussir à maintenir le réchauffement climatique sous 2° (de préférence 1,5°) à l’horizon 2100. Cette décision importante a permis de fixer des étapes au plan mondial sur les agissements contre le réchauffement climatique. En plus de cela, de nombreux pays ont signé des déclarations sur les voitures à zéro émission de carbone et des poids lourds ayant un fonctionnement basé sur les combustibles fossiles.

Autre point décisif de la rencontre : « Lors de la COP, pour la première fois il a été écrit qu’il fallait réduire notre dépendance aux fossiles », a souligné Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. À cette fin, 39 pays, dont la France, ont signé un accord pour mettre fin au financement public étranger des projets d’énergies fossiles à partir de 2022.

L’objectif est d’orienter les flux financiers internationaux pour soutenir le développement de technologies propres.

Par ailleurs, Maxim Manturov, responsable de la recherche sur les investissements chez Freedom Finance Europe, affirme que : « Plus de 100 pays, couvrant plus de 85 % des forêts du monde, se sont engagés à mettre fin à la déforestation d’ici 2030. Ils ont approuvé les lignes directrices du marché mondial du carbone – un développement qui avait été retardé après la COP21 à Paris. Ces règles ont apporté normalisation et clarté. D’autres accords étaient de bon augure pour l’avenir. Les pays devront revenir régulièrement sur le sujet pour actualiser leurs objectifs et stratégies de réduction des émissions. Il y aura également une amélioration de la comparabilité des objectifs climatiques et une plus grande attention à leur égard. »

Énergie verte : une opportunité pour les investisseurs

energies-verte-opportunite-investisseurs

Source : Statista

L’utilisation des énergies renouvelables devient de plus en plus importante et passe devant les énergies fossiles. En conséquence, les entreprises d’énergie renouvelable (ENR) comprenant l’éolien, la biomasse, le solaire, le thermique, l’hydrogène et l’hydroélectricité sont en pleine expansion. Entre 1990 et 2019, la capitalisation boursière des sociétés du secteur des énergies renouvelables a progressé de 84 % ! Ainsi, l’énergie verte devient une industrie en plein essor et surtout un marché dynamique qui peut trouver une place dans votre portefeuille d’investisseurs.

Par ailleurs, notez que l’indice large Stoxx Europe 600 affiche un gain de +27,6 %, les 12 grandes entreprises du secteur des énergies renouvelables affichent un gain moyen de +44 %. Neoen est l’entreprise la plus performante d’Europe avec une croissance de +63,1 %. Voici autant de possibilités pour diversifier votre portefeuille d’investissement et tenter de générer de la performance.

Surtout, investir dans les énergies renouvelables, c’est placer une partie de votre capital dans le domaine éthique : on parie ainsi sur un avenir durable, on rend son investissement « plus vert » et, à son tour, on fait un geste utile pour la nature. En fait, l’urgence climatique est l’affaire de tous. Vous pouvez donc vous constituer un portefeuille financier intéressant tout en participant à une cause noble.

Lire aussi notre article Comment investir dans l’ISR ?

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.