Or : à quoi sert-il et comment cette matière première est utilisée ?

Le 20 septembre 2019

investir-turbo-valeur-bourse

or-utilisations-matiere-premiere

Café de la Bourse vous présente les secteurs les plus consommateurs d’or dont l’utilisation est loin de se limiter au domaine financier. Découvrez les utilisations du précieux métal, classées des plus « gourmandes » aux plus « frugales ».

Les applications de l’or sont parfois étonnantes, comme la réflexion des rayonnements solaires dans l’aérospatial, ou encore son utilisation dans le secteur médical sous forme de sels injectables pour le traitement des pathologies rhumatoïdes.

L’or a de multiples propriétés qui en font un métal extrêmement prisé. Il est conducteur, inoxydable et très ductile. Facile à travailler, il peut être transformé en fil, finement pressé en feuilles, mélangé à d’autres métaux pour former des alliages, fondu et sculpté en une infinité de formes.

Diagramme de la demande mondiale d’or entre 2010 et 2018

or-demande-mondiale-2010-2018

Source : Gold.org

La demande mondiale d’or est relativement constante au cours des neuf dernières années avec de légers pics en 2011 et 2012. Elle s’est établie à 4 397,8 tonnes courant 2018 dont 2 241,3 tonnes pour le secteur de la bijouterie et 1 164,4 tonnes pour le secteur de l’investissement.

L’an dernier 656,3 tonnes provenaient de la demande des banques centrales et 334,8 tonnes pour les secteurs technologiques, industriels et à moindre mesure, pour le secteur médical et dentaire.

Découvrez les principaux domaines consommateurs d’or et leurs applications.

10 secteurs qui utilisent et transforment l’or

or-secteur-industriel

L’or utilisé en bijouterie pour sa durabilité

Demande en 2018 : 2 241,3 tonnes.

Inoxydable, brillant, malléable, l’or est le métal favori des bijoutiers depuis des millénaires. De nos jours, la majeure partie de l’or produit est utilisé par la bijouterie. En effet, ce secteur a représenté 51 % de la demande globale d’or en 2018.

L’or pur étant trop souple pour être utilisé en l’état, les bijoutiers l’intègrent à des alliages de cuivre, d’argent ou de platine pour accroître sa dureté et sa durabilité.

L’or physique : les pièces et les lingots

Demande 2018 : 1 095,1 tonnes.

Les premières pièces d’or ont été frappées sous l’ordre du roi Crésus de Lydie, en l’an 560 avant Jésus-Christ. C’est ici l’origine de la monnaie fiduciaire.

Rare, précieux, durable, facile à transporter et à diviser en plus petites unités, l’or a acquis au fil de l’histoire le statut de monnaie de réserve et d’échange. On retrouve également l’or sous forme de fameux lingots de 1 kg dont le prix est actuellement de 42 930 €*.

Pendant longtemps, la monnaie papier des gouvernements était adossée à des réserves d’or. L’or utilisé comme réserve de change est stocké sous forme de lingots, peu chers à produire et faciles à transporter.

La France possède plus de 2 400 tonnes d’or stockées à Paris dans un lieu nommé « la souterraine », une salle de 11 000 m2 appartenant à la Banque de France.

Les banques centrales mondiales sont à l’origine d’une demande de 656,3 tonnes l’an dernier.

Acheter des lingots d’or

L’or utilisé dans l’électronique pour les composants

Demande en 2018 : 268,4 tonnes.

La principale utilisation industrielle de l’or est le secteur de l’électronique, où il est apprécié surtout pour sa conductibilité électrique. Quasiment tous les composants électroniques contiennent une petite quantité d’or : smartphones, ordinateurs, télévisions, etc.

La demande d’or issue du secteur téléphonique se mesure en dizaines de tonnes dans la mesure où les utilisateurs de smartphones renouvellent leurs mobiles au gré des sorties de nouveaux modèles.

Paradoxalement, la présence de ces quantités infinitésimales d’or dans les composants électroniques, conduit à d’immenses pertes d’or pour l’économie. Des centaines de millions de téléphones sont produits chaque année et chacun contient environ 0,50 $ d’or. La durée de vie moyenne d’un téléphone mobile est d’environ deux ans, et peu d’entre eux sont recyclés en fin de vie.

L’or papier : les produits financiers d’investissement

Demande en 2018 : 69,3 tonnes.

L’or papier lié à la demande d’or relative aux produits financiers est principalement dédié aux ETF ou tracker qui ont pour objectif de suivre le cours d’or.

On retrouve également les certificats, des fonds communs de placement (FCP) spécialisés dans l’or.

L’or utilisé dans le secteur dentaire pour les plombages et couronnes

Demande d’or en 2018 : 15,3 tonnes.

L’or est un métal chimiquement inerte, hypoallergénique et facile à manier. Bien que la céramique soit de plus en plus utilisée, l’or reste présent en dentisterie pour les plombages, les couronnes et autres applications orthodontiques.

L’or apprécié dans le milieu médical

L’or a quelques applications en médecine. Il est notamment utilisé pour le traitement de l’arthrite rhumatoïde et de certains cancers. De nombreux instruments médicaux contiennent de l’or, où il est apprécié pour sa non-réactivité chimique.

L’aérospatial : un domaine où l’or est omniprésent

Si vous investissez des milliards d’euros dans un véhicule spatial qui ne pourra pas être réparé ou entretenu après son lancement, il est évident que vous avez absolument besoin de matériaux ultra-fiables. L’or répond parfaitement à cette nécessité. C’est précisément pour cette raison qu’il est très utilisé par les fabricants de satellites et de véhicules spatiaux.

Il est bien sûr utilisé dans les circuits électroniques. De nombreux composants des véhicules spatiaux sont équipés de panneaux de film polystyrène plaqués d’or afin de réfléchir les rayons infrarouges et ainsi stabiliser la température de l’engin. Sans ce film réfléchissant, il absorberait de grandes quantités de chaleur.

Plus surprenant, l’or est aussi utilisé comme lubrifiant pour les pièces mécaniques d’engins spatiaux. Dans le vide interstellaire, les lubrifiants organiques ou synthétiques classiques se volatiliseraient et se trouveraient dégradés par les intenses radiations qui prévalent au-delà de l’atmosphère terrestre. Parce que l’or présente une excellente résistance au cisaillement, de fines couches sont insérées entre les parties mobiles. Les molécules d’or glissent l’une sur l’autre sans se rompre, ce qui procure l’action lubrifiante.

L’or apparaît donc comme un métal très utile afin d’assurer au mieux les voyages dans l’espace !

L’or utilisé dans la fabrication de certains verres et façades d’immeubles

De petites quantités d’or sont utilisées dans la fabrication de verres spéciaux, comme ceux qui équipent les façades des immeubles modernes. Dispersé à l’intérieur du panneau de verre lui-même ou appliqué en plaquage, l’or sert à réfléchir les radiations solaires, ce qui aide le bâtiment à rester frais en été. À l’inverse, il aide à réfléchir la chaleur interne vers l’intérieur, ce qui permet à l’immeuble de conserver sa chaleur en hiver.

Les feuilles d’or présentes en nombre dans l’art et le mobilier

La grande malléabilité de l’or permet de le presser en feuilles d’un micron d’épaisseur (de finesse, devrait-on dire !). Ces feuilles d’or servent à recouvrir des surfaces très irrégulières, comme les cadres de tableaux, les moulures ou le mobilier précieux.

Il est aussi utilisé pour recouvrir certaines surfaces des bâtiments, où il est apprécié pour ses propriétés anticorrosion. Les applications les plus impressionnantes sont notamment la couverture des dômes de bâtiments religieux, comme ceux de l’église Sainte-Sophie à Kiev.

Argent, platine et palladium : les dérivés et substituts de l’or

Parce que l’or est rare et cher, les industriels cherchent sans cesse des substituts ou de nouveaux procédés qui leur permettraient d’en utiliser moins. Avec des propriétés voisines de celles de l’or, le palladium, la platine et l’argent sont les substituts les plus courants.

51 tonnes d’or ont été consommées courant 2018 par le secteur industriel (hors produits électroniques et numériques) ainsi que pour l’aérospatial, l’aéronautique, et à moindre mesure au sein d’autres secteurs divers et variés.

*Cours du lingot d’or de 1kg au 12/09/19

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


francais-et-bourse-reconcilier
arnaque-escroquerie-finances
cours-bourse-matieres-premieres-investir
cryptomonnaies-gare-arnaques-sites-blacklistes