L’avenir est dans les PME

Le 14 mars 2014

investir-turbo-valeur-bourse

PME et ETI dominent l’actualité. Lancement du PEA-PME, création de l’indice CAC® PME… les petites entreprises suscitent toutes les convoitises.

Investir dans les PME

Le constat est désormais bien ancré dans les esprits : les petites et moyennes entreprises connaissent de graves difficultés à se financer. C’est pour répondre à ce problème majeur que le Gouvernement a lancé un ensemble de mesures, parmi lesquelles la création d’un PEA spécifiquement dédié aux PME et ETI et, plus largement, la loi du 2 janvier 2014 habilitant le Gouvernement à simplifier et sécuriser la vie des entreprises.

Depuis le 5 mars 2014, vous pouvez officiellement ouvrir un PEA-PME et y placer des titres de PME et ETI cotées de moins de 5 000 salariés et générant un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1,5 milliard d’euros ou un total de bilan de 2 milliards d’euros maximum. Et si les entreprises choisies croissent au-delà de vos espérances et des critères ci-dessus, vous pouvez néanmoins les conserver. Vous pouvez également loger dans votre PEA-PME des parts de fonds communs de placement qui investissent dans les PME-ETI, à hauteur de 50% minimum en actions. Quant à la fiscalité de cette nouvelle enveloppe, elle est identique à celle du PEA classique : une  exonération fiscale des plus-values et dividendes au bout de cinq années de détention, hors prélèvements sociaux.

CAC PME : un indice boursier pour les PME

Preuve que les PME ont le vent en poupe, NYSE Euronext, après l’ouverture de l’espace EnterNext dédié aux PME-ETI, a de son côté inauguré un nouvel indice consacré à cette catégorie d’entreprises : le CAC® PME (FR0011710375). Premier d’une nouvelle famille d’indices, le CAC® PME vise à accompagner la réorientation de l’épargne en actions vers les petites et moyennes structures. Calculé en temps réel, il suit les performances de 20 à 40 entreprises françaises éligibles au PEA PME, cotées sur les marchés d’Euronext et d’Alternext à Paris. Sa composition se base sur le montant des volumes échangés localement, mais le poids de chaque valeur est plafonné à 7,5%. Anthony Attia, Président Directeur général d’Euronext Paris, estime que le CAC® PME “est un véritable support d’investissement, composé de valeurs sélectionnées parmi les plus liquides des marchés d’Euronext et d’Alternext à Paris et issues de secteurs très diversifiés ».

Les investisseurs institutionnels n’ont pas attendu ces différentes mesures pour s’intéresser aux PME-ETI. Une étude menée par Actifin – communication corporate et financière – et Tradinfo – marketing financier – en collaboration avec EnterNext révèle en effet que 47% des investisseurs interrogés détiennent au moins 25% de PME-ETI – et même 75% pour les investisseurs français – dans leur portefeuille d’actions et que près de 94% sont prêts à renforcer ou à maintenir ces investissements.

Contrairement aux idées reçues, les investisseurs institutionnels sont majoritairement prêts – 52% – à investir dans des sociétés présentant une capitalisation inférieure à 150 M€. 55% des investisseurs interrogés ne requièrent aucun flottant minimum et 48% ne retiennent pas le volume d’échange minimum quotidien comme critère d’investissement.

Le seul léger bémol tient à la qualité de la communication stratégique et financière de la part des PME-ETI. C’est là un point sur lequel les nouveaux investisseurs particuliers en PME devront se montrer vigilants. Point d’investissement sans compréhension du modèle et des perspectives de développement de la société visée.

Nadège Bénard

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


francais-et-bourse-reconcilier
arnaque-escroquerie-finances
cours-bourse-matieres-premieres-investir
cryptomonnaies-gare-arnaques-sites-blacklistes