Action Safran : analyse Bourse du leader français de l’aéronautique

Le 16 juin 2020

safran-analyse-en-bourse-leader-aeonautique

Retrouvez notre analyse en Bourse de l’action Safran, l’équipementier aéronautique et spatial de référence coté au CAC 40. Cours de Bourse, ambition, stratégie, activités, conséquence financière de la crise du Covid-19 et analyse technique de l’action Safran.

Safran : spécialiste de l’aviation, la défense et l’espace

Safran est un groupe international de haute technologie qui opère dans les domaines de la propulsion, des équipements aéronautiques, de l’espace et de la défense. Implanté sur tous les continents, le groupe emploie plus de 95 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 24,6 milliards d’euros en 2019.
safran-forces-faiblesses-challenges

Cours Safran : cours de l’action Safran en Bourse

L’ambition de Safran :  devenir l’équipementier de référence en aéronautique

Motoriste reconnu tant dans le domaine civil que militaire, Safran ambitionne de devenir l’équipementier de référence de l’aéronautique mondiale d’ici 15 ans, notamment en augmentant sa compétitivité et en jouant un rôle de leader dans « l’avion plus électrique ». Safran a pour ambition de rester un motoriste complet et un acteur clé dans le secteur de la propulsion en investissant dans de nouvelles technologies, tout en tirant parti de la croissance de ses activités de services portées par une importante base installée de moteur civils.
AdvertisementToutes les actions à 0 % de commission sur etoro*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro action en Bourse

Stratégie et secteurs d’activité de Safran

Pour chacun de ses domaines d’activité, Safran affiche ses ambitions.

L’équipement aéronautique

Trois principes animent le groupe dans ce domaine : renforcer encore sa compétitivité par l’innovation, proposer à ses clients des offres globales, se positionner comme leader de la fourniture d’équipements pour l’avion plus électrique (roulage électrique, hybridation des sources d’énergie de secours…), faire levier sur les technologies de pointe dans la défense et l’électronique (compétences dans les domaines de la navigation, la maîtrise de la trajectoire et le pilotage, l’électronique embarquée et les logiciels critiques, l’acquisition et la gestion des données de vol, les systèmes intégrés pour des missions).

Les intérieurs de cabine

Dans le domaine des intérieurs de cabine, Safran dispose d’un large portefeuille de solutions modulaires et de lignes de produits (sièges, toilettes, cuisines et chariots, systèmes de divertissement…) avec pour mission d’assurer la sécurité et le confort des passagers et de maximiser l’efficacité et la différenciation pour les compagnies aériennes. Leader en termes de capacité d’intégration et d’innovation, Safran se positionne comme un leader de la cabine connectée, améliorant l’expérience utilisateur (passager, membre d’équipage), tout en permettant de renforcer la proximité avec les compagnies aériennes.

La propulsion

Dans le domaine de la propulsion, Safran développe une position de motoriste complet. Il fournit une gamme complète d’architectures propulsives. Le groupe prépare aussi les futures architectures, définissant les technologies de demain. Safran dispose enfin d’une large base installée de moteurs civils, qui offre des perspectives de croissance et rentabilité attractives grâce aux activités de support et d’après-vente associées.

Covid 19 et aviation ne font pas bon ménage

Avant la crise, le groupe affirmait que les perspectives de son marché étaient positives à long terme. En effet, Safran estimait que les livraisons de nouveaux avions commerciaux atteindraient 39 000 appareils au cours des 20 prochaines années (soit une croissance de 80 % de la flotte mondiale) afin de répondre à la demande passager qui devait doubler sur la même période.

Qu’en est-il après le Covid ? Certes, le secteur aérien se relèvera, mais on a du mal à croire à un scénario d’évolution aussi florissant. Les experts s’accordent désormais unanimement sur le fait que les nouvelles livraisons d’avions seront très durablement en baisse, et au-delà de 2020.

Les premiers effets de la crise se sont matérialisés en mars, dans toutes les activités (baisse organique de 20,4 % par rapport à mars 2019). À court terme, les compagnies aériennes et les entreprises de l’industrie aéronautique bénéficient de l’aide des pouvoirs publics pour les soutenir financièrement. En parallèle, le groupe a pris des mesures d’adaptation des effectifs et de réduction d’investissements et des dépenses R&D.

Consulter aussi notre dossier Comment investir en période de récession ?

Produits et services Safran

safran-analyse-en-bourse

Source : médiathèque Safran – photographe : Adrien Daste

Safran est un groupe international de haute technologie opérant dans les domaines de l’aéronautique (propulsion, équipements et intérieurs), de la défense et de l’espace. Implanté sur tous les continents, le groupe emploie plus de 95 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 24,6 milliards d’euros en 2019.

Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés, décrits ci-après.

La propulsion : moteurs d’avions, hélicoptères et satellites

Safran conçoit, développe, produit et commercialise, seul ou en coopération, des moteurs pour les avions, les hélicoptères et les satellites, civils et militaires.

L’équipement aéronautique  : conception, vente, maintenance et vente de pièces détachées

Cette activité recouvre la conception, la production, la vente, la maintenance, la réparation et les services afférents aux équipements aéronautiques ainsi que la vente de pièces détachées. On peut citer entre autres les systèmes d’atterrissage et de freinage, les systèmes et équipement moteur ou les chaînes électriques à bord des avions.

Technologie de pointe : systèmes complexes des aéronefs

L’activité recouvre tant les équipements et systèmes de haute technologie assurant les fonctions essentielles des aéronefs que les systèmes complets pour une sécurité accrue en vol et au sol. Cette activité rassemble des technologies de pointe autour de cinq lignes de produits : les systèmes de sécurité, les systèmes électriques et solutions pour cockpit, les systèmes de contrôle, les systèmes de gestion des fluides et les solutions de divertissement à bord.

Analyse fondamentale de Safran, grand groupe industriel et technologique




Le groupe anticipe le gros de l’impact financier du Covid au deuxième trimestre. Néanmoins, les impacts se sont déjà fait sentir dès le début d’année.

Chiffre d’affaires Safran pour 2020

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020 ressort à 5 781 M€, en baisse -8,8 % par rapport au 1er trimestre 2019. La baisse touche toutes les activités, en commençant par l’équipement des aéronefs (-15,0 %), la propulsion (-11,8 %), et enfin l’équipement aéronautique et défense (- 2,9 %).

Les impacts de la crise du Covid-19 constatés en mars (-20,4 % du chiffre d’affaires par rapport à mars 2019) se sont nettement amplifiés en avril. La baisse de l’activité sur le mois d’avril, est de l’ordre de -50 % pour le groupe, par rapport à avril 2019. La baisse attendue du chiffre d’affaires au 2ème trimestre pourrait être en adéquation avec celle observée en avril.

Allègement des coûts et des investissements

Safran a abandonné ses objectifs de début d’année et a commencé un programme important de réduction des coûts pour faire face à la crise.

Le groupe a adapté les effectifs aux besoins de l’activité telle que confirmée par les clients. L’activité partielle concerne tous les pays où ces mesures sont possibles : 35 % au niveau mondial (40 % en France) au 18 mai 2020. Safran a également réduit le nombre de contrats à durée indéterminée pour toutes les activités du groupe et ne renouvellera pas les contrats courts.

Le groupe réduit les investissements (CAPEX) de près de 60 % des nouveaux engagements par rapport à 2019. Il baisse de 30 % les dépenses de R&D par rapport à 2019 et souhaite réduire les coûts opérationnels (OPEX) de plus de 20 % par rapport à 2019.

Trésorerie de Safran

Au 30 avril 2020, la trésorerie et équivalent de trésorerie s’élevaient à 3,248 Mds€ (donnée non-auditée). Safran dispose d’une ligne de crédit de 2,52 Mds€ (non tirée) qui reste disponible jusqu’en décembre 2022.

Analyse technique de Safran : spécialiste aéronautique coté au CAC 40

Bourse : évolution du cours de l’action SAFRAN

cours-safran-evolution

Baisse de l’action Safran de – 66 % en mars, rebond de 76 % depuis le point bas et cours de Safran à – 40 % depuis le 15 mars.

Le cours Safran a logiquement et sévèrement corrigé en Bourse depuis le début du confinement et l’arrêt complet du secteur aérien. Le cours a perdu les 2/3 de sa valeur courant mars, avant d’entamer un rebond, le tout dans une grande incertitude sur l’avenir du secteur aérien à court et moyen terme.

La résistance des 103 €, nouvel objectif long terme pour le cours Safran ?

L’action Safran évolue actuellement dans un couloir bordé par le support de 70 € (en bleu sur le graphique) et la résistance des 103 € (en jaune sur le graphique). Le cours de Safran évolue au-dessus des moyennes mobiles à 20 et 50 jours (respectivement en vert et noir sur le graphique), laissant envisager la poursuite d’un rebond vers les 103 €. En revanche, la MACD est en franchissement à la baisse de la ligne de signal, indiquant un signal baissier sur le court terme.

En l’absence de visibilité supplémentaire sur les perspectives du groupe, on ne pourra guère espérer un dépassement des 103€, sur le court et moyen terme.

Inscrivez-vous gratuitement et recevez nos idées d’investissement + en cadeau nos 5 ebooks

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Trader produits dérivés atouts-turbos-courtier-IG-trader-Bourse
ISR fonds-petites-moyennes-capitalisations-europeennes-Oddo-BHF
Bourse et Trading tesla-analyse-bourse-leader-voiture-electrique
Bourse et Trading societes-francaises-forts-dividendes