FTSE 100 : faut-il investir sur l’indice britannique en 2021 ?

Le 18 février 2021

FTSE-100-faut-il-investir-indice-britannique-2021

Découvrez notre analyse de l’indice britannique du FTSE 100 (ou “footsie” pour les intimes), composé des plus grandes entreprises de la Bourse de Londres. Vous souhaitez vous positionner sur l’indice britannique ? Actualité et impact du Brexit, analyse technique et perspectives 2021, on vous dit tout pour investir aujourd’hui Outre-Manche.

FTSE 100 : quelle réaction de l’indice Footsie après le Brexit ?

Une hausse de 3 % ! Voilà quelle a été la réaction du Footsie après la sortie officielle du Royaume-Uni de l’Union Européenne, au premier janvier 2021 après une période de transition de 11 mois. La chute des marchés mondiaux après le référendum de 2016 paraît loin. Le Footsie a d’ailleurs déjà en ce début d’année 2021 dépassé ses niveaux de juin 2020, comme l’ensemble des indices européens. Comment imaginer cela sachant que plus de 700 millions de livres sterling d’investissement provenaient de l’Europe en 2019 selon une étude statista « UK foreign direct investment (FDI) position in Europe 2006-2019 » publiée en janvier 2021 ?

Comme une majorité d’indices boursiers, le Footsie a connu en 2020 une année noire à -14,3 %, la pire depuis 2008. Les annonces de vaccin (et notamment la distribution prioritaire de AztraZeneca – Oxford au Royaume-Uni) ont enflammé les marchés britanniques et mondiaux, ramenant l’optimisme sur les perspectives économiques. La Banque d’Angleterre, d’ailleurs, a confirmé cet optimisme en laissant ses taux d’intérêt inchangés à 0,1 % et en soulignant que les vaccins promettaient une bonne année 2021 sur le plan économique.

En outre, les risques liés au Brexit ont été partiellement atténués par l’accord commercial entre le Royaume-Uni et l’UE qui prévoit des échanges dédouanés pour « tous les biens qui respectent les règles d’origine appropriées », avec donc un effet mineur sur les chaînes de production.

Certes, ce qu’il fallait éviter, c’était le No Deal. Mais même avec un accord, les modalités opérationnelles semblent impacter les entreprises britanniques. « Un nombre croissant de petits exportateurs souffrent avec la hausse des coûts d’acheminement, les déclarations de douanes, la règle d’origine, des frais et la TVA » a mis en garde Mike Cherry, président de la FSB, fédération britannique des petites entreprises. En outre, l’accord est assez léger sur la partie services, et la finance a bien sûr un poids important dans l’économie britannique.

Footsie : quel scénario 2021 pour l’indice boursier britannique ?

FTSE-100-reaction-indice-apres-Brexit

Royaume-Uni : une bonne reprise économique en perspective ?

Les économistes parient sur une reprise massive du PIB. Le Center for Economics and Business Research (CEBR) estime que l’économie britannique connaîtra une croissance de 8 % cette année. Dans le même temps, le Fonds monétaire international (FMI) estime que l’économie mondiale croîtra de 5,5 % en 2021, ce qui pourrait contribuer à donner une impulsion au FTSE, qui tire une bonne partie de ses revenus de l’étranger.
Découvrez toutes nos analyses dans notre section trading avec IG

Un rebond des valeurs cycliques au sein de l’indice FTSE 100 ?

Le FTSE a une exposition limitée à des secteurs tels que la technologie, et une exposition plus importante dans des secteurs cycliques tels que la banque, les mines et l’énergie. Ces secteurs pourraient retrouver des couleurs lors d’un retour de la croissance économique. Citons particulièrement les minières avec le retour des dynamiques de ventes en Chine et l’augmentation des prix du cuivre et du fer. On peut aussi citer les pétrolières. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) prévoit que la demande de pétrole augmente, avec 5,9 millions de barils supplémentaires cette année selon les prévisions de CNBC. Les actions de Shell et BP ont plongé et chacune d’elles a enregistré d’énormes pertes. On les attend sur la scène du rebond !

Consulter également notre dossier Comment investir dans le pétrole en Bourse ?

Le Footsie est-il l’indice boursier du monde d’avant ?

Quelle place pour les dinosaures de la bourse de Londres dans le nouveau monde post-covid ? La crise du COVID-19 a accéléré l’adoption de la technologie et du digital. Or, le FTSE 100 est composé de vieilles entreprises, avec des modèles d’affaires du passé, essayant de promouvoir encore des produits ou services du siècle précédent. Le témoin le plus célèbre : le voyagiste Thomas Cook, déclaré en faillite en 2019. Quel avenir pour les Rolls Royce, Sainsbury, Morrisons… ?

Analyse technique et graphique du Footsie

Graphique d’évolution du cours de l’indice FTSE 100 de fin 2019 à début 2021

FTSE-evolution-indice-depuis-Brexit

(Sources : Café de la Bourse, graphique construit sur IG, données à titre indicatif)

Analyse technique du Footsie

Depuis la mi-novembre 2020, le Footsie oscille dans le couloir délimité par le support des 6 300 points et par la résistance des 7 000 points – mouvement observé d’ailleurs par une majorité d’indices européens. Les indicateurs techniques sont au vert mais sans réelle indication tranchée. L’indice est au-dessus de sa moyenne mobile à 20 jours mais la MACD forme un angle quasi nul avec sa ligne de signal, témoignant du manque de tendance. Le RSI est en zone neutre. Pas vraiment de signaux francs sur le court terme, donc. Sur le moyen terme, la moyenne mobile à 50 jours est au même niveau que celle à 20 jours, ne donnant aucune tendance significative.

Investir sur le FTSE 100 : comment se positionner sur l’indice britannique ?

Il est difficile de se décider sur l’indice global, sans réelle tendance technique ni grandes nouvelles économiques. Cependant, certaines valeurs du FTSE 100 n’ont pas rebondi et présentent donc un bon potentiel de hausse. Nous avons cité les valeurs minières et pétrolières, notamment BP, Shell et Rio Tinto, mais il y a aussi les financières comme Barclays ou encore Aviva. De potentielles belles affaires à faire de l’autre côté de la Manche ?

Découvrir aussi notre dossier Comment devenir un trader Bourse ?

Turbo Bourse FTSE 100

Pour tirer parti des fluctuations haussières et baissières du FTSE 100, vous pouvez choisir d’utiliser un produit dérivé du type Turbo call ou Turbo put.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Toute activité de trading comporte des risques. Le service d’exécution d’ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Les Turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet - Twitter

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur Bourse sur BFM et co-fondateur de Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Crypto monnaie crypto-monnaie-bitcoin-investir
Bourse et Trading
Bourse et Trading qu-est-ce-que-dividende-comment-investir-actions-a-dividendes
Bourse et Trading quelles-sont-IPO-francaises-plus-attendues-seconde-partie-annee