Finance : l’ambiguïté des Millennials

Le 08 décembre 2017

calci patrimoine SCPI LF Europimmo pave 2019

millenials-finance-ambivalence

Focus sur les Millennials : une génération dont le profil financier ne colle pas tout à fait à ce que l’on pourrait penser.

Mais qui sont-ils vraiment ? Il n’existe pas de définition générale et partagée par tous. Les Millennials ou « Génération Y » désignent la part de la population née entre 1980 et 2000. Aujourd’hui, ces citoyens âgés de 18 à 37 ans sont près de 106 millions en Europe. L’étude réalisée par Natixis Investment Managers montre que ces individus hyperconnectés n’ont pas le profil que vous croyez.

Les digital natives ont le même comportement que leurs parents

Selon l’enquête menée par Natixis, seuls 55 % des Millennials interrogés sont prêts à prendre des risques pour atteindre leurs objectifs financiers. Ce constat pourrait impacter la rentabilité de leurs investissements, notamment en cas d’inflation. En effet, pour atteindre la rentabilité annuelle qu’ils espèrent de 8,8 %, les jeunes citoyens européens devront s’exposer davantage aux actions et à la volatilité des marchés. Toutefois, la majorité d’entre eux disent privilégier la sécurité à la performance en cas de contrainte. Tout porte à croire que les Millennials ne semblent pas prêts à accepter l’exposition au risque nécessaire. Finalement, les Millennials adoptent un profil prudent, tout comme leurs parents.

Autre constat de l’étude : les Millennials font plus confiance à leur famille qu’à leur smartphone. Cette observation peut paraître étonnante alors que les 18-37 ans sont connus pour privilégier le digital comme canal d’information. Pourtant, 78 % des individus interrogés font confiance à leur famille, leurs amis ou leurs collègues pour prendre des décisions financières.

Enfin, il apparaît que 63 % des Millennials ont de fausses idées sur la gestion passive. S’ils ont bien intégré que la gestion passive offre la même performance que le marché mais à moindre coût. La majorité des jeunes citoyens interrogés pensent que les fonds indiciels sont moins risqués. En réalité, ce n’est pas le cas, les investissements passifs, par nature, ne font que répliquer des indices de référence et ne proposent aucune gestion du risque. Cette incompréhension est également visible dans le fait que deux tiers des Millennials pensent qu’en cas de baisse des marchés, la gestion passive peut les protéger.

On notera en outre que 72 % des Millennials estiment que les gérants de portefeuille facturent des frais trop importants pour des produits qui parfois ne font que répliquer l’indice de référence. Mais la génération Y reste attachée à la gestion active puisque 65 % d’entre eux s’attendent à ce que la composition du fonds dans lequel ils ont investi soit très différente de celle de l’indice de référence, et 66 % préfèrent confier leur argent à un expert afin qu’il puisse identifier pour eux les meilleures opportunités d’investissement.

Découvrir notre article Les gestions active et passive

Investissements : la génération Y peine à investir

Les Millennials sont attirés par les produits risqués mais peu osent franchir le pas lorsqu’il s’agit d’investir. C’est ce que montrent les résultats de l’étude publiée en novembre 2017 par le groupe industriel Air Liquide et Infopro Digital, la société organisatrice du salon Actionaria consacré à l’investissement dans les entreprises. La réticence des Millennials à investir dans les entreprises, outre le risque, est liée à une méconnaissance des sociétés et des démarches à suivre pour mener à bien cet investissement. 39 % des Millennials disent méconnaître les démarches pour investir en entreprise, précise l’étude. Mettre l’accent sur l’éducation financière est une étape nécessaire et qui permettrait aux Millennials de mieux comprendre le risque, les avantages et inconvénients liés à chaque option d’investissement.

Les jeunes citoyens européens interrogés dans le cadre de l’étude Natixis estiment que l’investissement doit avoir du sens. Les Millennials seraient donc davantage intéressés par les investissements respectueux des questions environnementales, sociales et de gouvernance mais les Millenials sont aussi attirés par les investissements alternatifs.

Autre constat souligné par l’étude Natixis : les 18-37 ans se posent dès à présent des questions sur le financement de leur retraite. Effectivement, 71 % des sondés indiquent que son financement leur incombe directement. Parmi les sources de financement citées : l’épargne personnelle et salariale, celle de leur conjoint ou bien la vente d’un bien immobilier ou d’une entreprise. 42 % comptent aussi sur la contribution de leurs descendants pour financer leur retraite.

Ainsi et contrairement aux idées reçues, les Millennials ne sont pas attachés au seul volet numérique. La plupart souhaitent bénéficier des recommandations d’un conseiller ou de leur famille pour prendre les bonnes décisions en matière de placement. Toutefois, s’ils souhaitent pouvoir assurer le financement de leur retraite, les Millennials devront être davantage formés et accompagnés. Inscrivez-vous à notre formation gratuite et recevez nos 5 ebooks sur l’investissement

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


bill-gates-microsoft-informatique
jack-ma-alibaba
apple-tim-cook
investir-token-blockchain