Livret Distingo : 3% pendant 4 mois + 80€ offerts*

Corporate raider




Qu’est-ce qu’un corporate raider ? De quel type d’investisseur s’agit-il ? Quelles sont ses activités ? Ses motivations ? Nos explications.

Corporate Raider : un investisseur achetant un grand nombre d’actions

Un corporate raider, parfois appelé « prédateur d’entreprise » en France, est un investisseur qui lance une offre de rachat ou OPA hostile sur une entreprise dans le but de faire monter en flèche le cours des titres en Bourse de l’entreprise.

Corporate Raider :  un investisseur avant tout

En général, un corporate raider n’est pas un industriel mais un investisseur individuel ou une personne à la tête d’un fonds d’investissement.

Les manœuvres du Corporate Raider

Le raider achète un grand nombre d’actions dans une société dont les actifs semblent être sous-évalués. Pour s’assurer du succès de son offre, il propose aux actionnaires un prix d’achat nettement supérieur au cours de Bourse.

Les motivations du Corporate Raider

L’achat d’actions important donnerait au raider d’entreprise des droits de vote importants, qui pourraient ensuite être utilisés pour impulser des changements dans le leadership et la gestion de l’entreprise. Un raider peut ainsi souhaiter voir certains actifs et certaines activités de l’entreprise cédés, voire même une partie des effectifs supprimée, afin de faire croître la valeur de l’actif. Cela augmenterait en effet la valeur des actions et générerait ainsi un retour massif pour le raider.

Il peut aussi s’agir d’un investisseur détenant déjà un certain nombre d’actions de l’entreprise en question qui, déçu que les dirigeants de la société aient auparavant rejeté des offres d’acquisition que le raider avait jugées appropriées et suffisantes, cherche cette fois à rendre possible une vente ou une fusion qu’il juge souhaitable.

Corporate Raider : sujet à controverse

Les Raiders ne sont évidemment pas bien vus par les patrons de sociétés qui souhaitent en garder le contrôle. Cependant, de nombreux garde-fous sont là pour empêcher les Raiders de prendre le contrôle d’une entreprise : le régime de droit des actionnaires, la majorité absolue requise lors du vote concernant certaines décisions, le prix majoré des actions lors d’un rachat par un raider, les fusions stratégiques avec un « chevalier blanc ».

Inscrivez-vous à notre formation gratuite et recevez nos 5 ebooks sur l’investissement