Rejoignez eToro qui propose le crypto-trading depuis 2013. Votre capital est à risque*

Arnaque à la bouilloire




Qu’est-ce que l’arnaque à la bouilloire ? Les mécanismes de cette technique de manipulation des cours et les actifs  principalement concernés.

Arnaque à la bouilloire : un technique de manipulation des cours

L’arnaque à la bouilloire ou Pump and Dump est une technique de manipulation des cours. Les escrocs qui la pratiquent distillent de fausses informations pour faire grimper artificiellement le cours d’un actif acheté préalablement et revendu avec une belle plus-value lorsque les petits porteurs victimes de la supercherie ont massivement investis. Le cours de l’actif s’effondre lorsque l’arnaque est révélée, laissant sur le carreau les petits investisseurs qui ont cru faire une bonne affaire.

L’emballement spéculatif peut être conséquent. Le journal Les Echos parle d’une variation des cours allant de 6,5 % à 22,7 % selon le type d’actifs. Cependant, rumeurs et fausses informations ne gonflent pas les cours dans la durée et, en moyenne, le titre s’écroule dans les 5 séances qui suivent son embellie spectaculaire, lorsque les manipulateurs à l’origine de l’arnaque soldent leurs positions en faisant plonger les cours.

Cette pratique a été popularisée par le film de Martin Scorsese Le loup de Wall Street qui a porté à la connaissance du grand public les mécanismes de cette escroquerie.

Pump and dump : les secteurs les plus concernés

Les actifs les plus concernés par la pratique de l’arnaque à la bouilloire sont bien évidemment des actifs peu liquides. Le marché hors cote représente en effet la majorité des cas d’escroquerie de ce type. Moins, réglementé, avec une transparence relativement faible, il est le terrain de jeu privilégié des arnaqueurs à la bouilloire.

Retenez également que les escrocs arrivent d’autant mieux à berner le grand public que le secteur est complexe à appréhender. On peut notamment citer parmi les secteurs les plus touchés par la pratique du Pump and Dump le secteur des services financiers, des mines, des logiciels, de certaines matières premières comme le pétrole mais aussi les énergies alternatives, le secteur pharmaceutique ou encore celui des monnaies virtuelles. Ainsi, en 2018 plus de 175 arnaques à la bouilloire concernant plus de 161 crypto devises pour un volume dépassant les 825 000 euros ont été recensés par le Wall Street Journal.

Les sources de désinformation utilisées par les escrocs dans la pratique de l’arnaque à la bouilloire

Les escrocs ont recours à de très nombreux moyens pour véhiculer rumeurs et fausses informations : notamment les emails, les appels téléphoniques, les lettres d’information et de conseils en investissement mais aussi les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou LinkedIn, de plus en plus influents sur les marchés boursiers. Les faux communiqués de presse, jugés particulièrement crédibles par les investisseurs, sont souvent utilisés.

Les dommages causés par la pratique du Dump and Pump

Les sommes que représentent l’arnaque à la bouilloire sont colossales et les manipulations nombreuses. Ainsi, Thomas Renault chercheur à la IESEG School of management et à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, a mis au jour en France 150 opérations de « dump and dump » entre 2002 et 2015. Une étude allemande recense elle, entre 2002 et 2015 toujours, 421 arnaques à la bouilloire ayant causé près de 505 millions d’euros de perte en Allemagne.

Inscrivez-vous à notre formation gratuite et recevez nos 5 ebooks sur l’investissement