Rejoignez +25 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez le guide 13 placements anti-crise


Tout ce qu’il faut savoir sur les bénéfices

Le 02 novembre 2017

banniere-ass-vie_300-250

SCPI 300-250

Vous ne deviendrez pas un gourou de la Bourse si vous ne comprenez pas la notion de bénéfice. Découvrez dans cet article ce que représentent les bénéfices. Comment sont calculés les bénéfices ? Quand sont-ils communiqués ? Pourquoi les investisseurs s’y intéressent tant ? Comment les entreprises les utilisent-elles ?

Que représentent les bénéfices d’une entreprise ?

Que sont les bénéfices d’une entreprise ?

Les bénéfices d’une entreprise sont tout simplement ses gains. Prenez le chiffre d’affaires d’une société, soustrayez-y les coûts nécessaires pour fabriquer ces produits, et voilà, vous obtenez les bénéfices.

Bien évidemment, tout devient plus compliqué dès qu’on rentre dans les détails de la comptabilité mais, derrière le jargon financier, ce qui est important est bien de mesurer combien une entreprise gagne.

Le bénéfice par action (BPA)

Pour comparer les bénéfices de différentes entreprises, les investisseurs et les analystes se servent souvent du ratio Bénéfice par Action (BPA). Le BPA se calcule en divisant le montant restant des bénéfices, destiné aux actionnaires par le nombre d’actions en circulation. Le BPA est donc une façon de définir un bénéfice “par tête”.

Prenons deux entreprises : Fepa SA et Gempa SA. Les bénéfices des deux entreprises s’élèvent à 1 million d’euros. Fepa SA a un million de titres en circulation sur le marché, tandis que Gempa SA n’en a que 100 000. Fepa SA a donc un BPA de 1 euro par action (1 million d’euros / 1 million de titres), tandis que la société Gempa SA a, elle, un BPA de 10 euros par action (1 million d’euros / 100 000 titres).

Consulter également notre dossier Les ratios importants de l’analyse fondamentale

La saison de publication des résultats financiers

La saison de publication des résultats est à Wall Street ce que le bulletin scolaire est à l’élève. Les entreprises sont “évaluées” plusieurs fois par an, à une fréquence variable selon le marché. La loi oblige les entreprises cotées en Bourse à publier régulièrement leurs résultats financiers. La plupart des sociétés suivent le calendrier civil, mais chaque entreprise peut décider de publier ses résultats selon son propre calendrier fiscal.

Au cours de la période de publication des résultats, le BPA reçoit une attention toute particulière. Les investisseurs examinent les résultats financiers dans leur globalité, et s’intéressent aussi aux calculs des analystes boursiers qui dressent des prévisions de résultat pour chaque entreprise cotée. Des sociétés d’études rassemblent ensuite ces calculs pour publier un consensus.

Lorsqu’une entreprise dépasse les attentes des analystes, cela pousse presque toujours le cours de l’action vers le haut. A contrario, si les résultats sont moins bons que prévus, le cours de l’action chute généralement. C’est pour cela que la saison de publication des résultats est une période particulièrement volatile sur les marchés.

Pourquoi les investisseurs s’intéressent tant aux bénéfices des sociétés

Les investisseurs s’intéressent aux bénéfices parce que ce sont les principaux déterminants des prix des actions. Parfois, une entreprise dont le prix de l’action monte en flèche est le signe que les investisseurs s’attendent à de gros bénéfices dans le futur. Évidemment, rien ne garantit que leurs attentes se réaliseront.

La bulle internet est un exemple parfait d’investisseurs trop optimistes déçus par des bénéfices minuscules (voire inexistants dans ce cas). Quand l’expansion d’internet a débuté, tout le monde s’est enthousiasmé devant les fantastiques perspectives de ces sociétés internet, et les prix de leurs actions se sont envolés.

Avec le temps, ils se rendirent compte que nombre de ces sociétés internet ne dégageraient jamais de bénéfice et le cours de leurs actions s’est effondré.

Comment l’entreprise utilise ses bénéfices

Lorsqu’une entreprise fait des bénéfices, elle a deux possibilités : perfectionner ses produits et en développer d’autres, ou alors, si elle estime ne pas pouvoir réinvestir ce bénéfice de manière rentable, redistribuer l’argent aux actionnaires en distribuant un dividende ou en rachetant ses propres actions.

Dans le premier cas, l’actionnaire fait confiance à l’entreprise dans l’espoir qu’en réinvestissant les bénéfices, la valeur actionnariale augmentera. Dans le second cas, l’actionnaire utilise l’argent de son dividende comme bon lui semble.

Aucune formule n’est meilleure que l’autre. Cela dépend. Si le management de l’entreprise peut réinvestir les bénéfices avec un bon taux de rentabilité, alors il vaut mieux faire ainsi.

Sinon, il vaut mieux que les dirigeants redistribuent les bénéfices aux actionnaires pour que ces derniers soient récompensés pour leur participation et, pourquoi pas, investir ailleurs avec une bonne rentabilité.

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


dossier-phare-crowdfunding

Investir dans les produits structurés

Les produits structurés peuvent trouver leur place dans les portefeuilles des investisseurs particuliers à moyen long terme, à condition d’être bien compris, car ce sont […]

Apple-cle-succes