Coût et fiscalité d’un OPCVM

Coût et fiscalité d’un OPCVM




Les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) sont un moyen d’investissement simple pour les investisseurs. S’ils peuvent être une bonne alternative à la gestion en direct, ce sont toutefois des produits qui présentent des règles d’entrée et de sortie et de frais qu’il faut connaître.

Pour en savoir plus sur les critères de choix pour investir dans le bon fonds d’investissement, consultez notre article 10 critères pour choisir un fonds d’investissement

Frais liés aux FCP et SICAV

Les fonds commun de placement (FCP) et les  sociétés d’investissement à capital variable (SICAV) sont des véhicules d’investissement dont les responsables gèrent l’argent des investisseurs qui leur confient leur patrimoine. Le gérant est chargé d’acheter et de vendre des actifs rentables sur ce fonds afin d’en augmenter la performance. Les gérants sont rémunérés grâce aux frais imputés annuellement aux actionnaires (SICAV) ou porteurs de fonds (FCP).

Le prix d’achat d’un fonds est égal à sa valeur liquidative + d’éventuels frais d’entrée. Un bon fonds est un fonds qui dépasse au moins les coûts liés à la gestion (logiciels, conférences, structure, équipe, salaires, etc.). A l’achat, le futur client doit porter une attention particulière aux frais effectifs, souvent plus élevés que les frais annoncés. On distingue plusieurs types de frais, à titre indicatif :

  • les frais courants regroupant des frais de gestion rémunérant les services des gérants et de la société de gestion ; des frais rémunérant le dépositaire et le teneur de compte ; des frais de distribution ; des commissions de mouvement facturées à chaque opération au sein du fonds ;
  • les frais de surperformance : si le fonds fait mieux que son indice, frais supplémentaires pouvant varier de 10 et 25% de la surperformance (ce n’est pas systématique)
Vous pouvez retrouver tous ses frais dans le document clé pour l’investisseur ou DICI ainsi que dans le prospectus détaillé.
Pour en savoir plus, consultez notre article Comprendre le prospectus d’un fonds pour bien investir

Les tarifs varient d’une société de gestion à une autre et les frais annuels finaux peuvent grignoter une part substantielle du capital investi et amoindrissent la performance du fonds.

À la souscription d’un fonds, l’investisseur doit se renseigner sur le prix d’achat de parts, les frais de tenue de compte, mais aussi le prix de revente de ses parts. Un fonds qui ne gagne pas ses frais annuels est un fonds à éviter. Pourquoi ? Si le rendement de votre fonds est inférieur de 2% au marché, cela peut paraître insignifiant ; Cela représente presque un cinquième du rendement moyen sur le long terme. Mais sur 10 ans, un investissement de 10 000€ équivaudra à 25 937€ (pour un rendement de 10% par an), mais à seulement à 21 589€ si le rendement annuel n’est que de 8% soit 4348 euros perdus. Étudier les frais réels peut donc permettre de faire d’augmenter ses ressources de façon significative.

Conditions d’entrée et de sortie d’un OPCVM

Les règles de sortie d’un OPCVM sont strictes, même si sortir d’un fonds n’engendre généralement pas de frais (ne pas confondre fiscalité et prix de revente avec frais). La souscription à un FCP ou un SICAV impose souvent une mise de fond d’une durée prédéterminée et si quitter son fonds est gratuit, revendre ses parts peut entraîner des pénalités financières pour le client. En cas de transfert d’argent vers un autre fonds au sein de votre portefeuille, des frais d’arbitrages seront prélevés ; en revanche, les frais d’arbitrages sont souvent deux fois moins chers que les frais d’entrée et même gratuit parfois.

De plus, le détenteur ne peut revendre ses parts qu’à l’émetteur de OPCVM ; le contrat l’interdit de les revendre à un particulier ou à une autre société de gestion. Il y a toujours un spread, c’est-à-dire un écart entre le prix d’achat et le prix de vente.

Fiscalité d’un OPCVM

Les détenteurs d’OPCVM sont soumis aux règles d’imposition s’ils enregistrent une plus-value ou perçoivent un dividende. L’assurance-vie  est une enveloppe qui propose une fiscalité spécifique et plus avantageuse.

Pour en savoir plus sur l’assurance-vie, vous pouvez retrouver notre article Souscrire à une assurance-vie en ligne

Au 1er janvier 2016, le régime de droit commun d’imposition des plus-values de cession sur valeurs mobilières prévoit que la plus-value mobilière est réduite d’un abattement en fonction de la durée de détention des titres puis ajoutée à vos revenus de votre déclaration d’impôt sur le revenu.

Vos revenus des dividendes seront à déclarer au barème de l’impôt sur le revenu, avec un abattement de 40%.

Les prélèvements sociaux, qui s’élèvent à 15,5% demeurent dus dès le premier euro de gain sauf dans le cas de l’assurance-vie, à la condition toutefois qu’il n’y ait pas de retrait.

Pour en savoir plus sur la fiscalité des placements, vous pouvez consulter notre dossier Tout savoir sur vos impôts 2016

Arbitrer un fonds vers un autre peut être fastidieux et générer des frais mais il n’en reste pas moins que ces frais ne devraient pas vous dissuader de sortir d’un fonds, si après calculs, réflexion et analyses vous estimez qu’il n’est pas rentable. Choisissez votre fonds comme si vous investissiez dans des actions individuelles : méticuleusement et intelligemment.

Top courtiers en ligneLes offres du momentVoir offres
courtier-degiro0€ de commission sur des actions françaises, américaines et ETF. Investir comporte un risque de perte*
Découvrez
courtier-bourse-direct431 OPCVM sans frais d'entrée dont 143 éligibles au PEA

0,99 € l'ordre de Bourse, frais de transfert remboursés et formation gratuite. Investir comporte un risque de perte*
Découvrez
fortuneo700 fonds sans frais d'entrée

100 ordres offerts et remboursement de vos frais de transfert jusqu'au 28/02/22. Investir comporte un risque de perte*
Découvrez
bforbank2 000 OPCVM sans frais d'entrée

2000 € de frais de transfert remboursés + ProRealTime offert jusqu’au 17/01/22. Investir comporte un risque de perte*
Découvrez
logo-boursorama-banque +1500 OPCVM sans frais d'entrée

A partir de 1,99 € l'ordre de Bourse. Investir comporte un risque de perte*
Découvrez

Télécharger aussi gratuitement notre guide: 81 conseils pour bien investir en bourse

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.