Livret Distingo sans risque à 4% + 80€ offerts*
Café de la Bourse sur BFM pour une chronique Bourse et Réseaux sociaux

Café de la Bourse sur BFM pour une chronique Bourse et Réseaux sociaux




Louis Yang a participé vendredi 14 octobre à Intégrale Bourse de BFM Business présentée par Grégoire Favet, l’occasion pour le fondateur de Café de la bourse de présenter le site et d’expliquer comment suivre la Bourse sur les réseaux sociaux.

Café de la Bourse, un media destiné aux investisseurs particuliers

Café de la Bourse est un site d’informations financières destiné aux investisseurs particuliers et qui prodigue conseils et analyses au travers d’articles, interviews, dossiers, livres blancs (ebook) et vidéos.

« Avec Café de la Bourse, la finance, c’est pas compliqué car on en parle simplement » explique Louis Yang. Café de la Bourse présente des « conseils pratiques et pédagogiques pour gérer son patrimoine, toujours dans une optique de proposer des placements pour tous, quel que soit votre patrimoine, votre profil de risque et votre horizon d’investissement » précise le fondateur du pure player financier.

Pourquoi suivre la Bourse sur les Réseaux sociaux ?

Internet et les réseaux sociaux font désormais parties de notre quotidien, tant sur le plan personnel que professionnel accéléré par le développement des smartphones. C’est un outil qui permet d’échanger facilement avec ses proches, ses clients, ses prospects… Et le secteur de la finance ne fait pas exception à cet essor et intensifie sa présence sur les réseaux sociaux.

Emetteurs de produits financiers, banques et courtiers en ligne, journaux financiers, CGP, traders, assureurs, analystes et investisseurs bien sûr… Tous consultent, tweets et posts sur les réseaux sociaux. Mais tous ces acteurs ne se servent pas des réseaux sociaux de la même façon et n’ont pas les mêmes objectifs : certains veulent diffuser, véhiculer de l’information d’autre obtenir de l’information. Ce qui est certain, c’est l’influence grandissante des réseaux sociaux dans le monde de la finance.

Pour un investisseur particulier, les réseaux sociaux permettent de profiter de l’instantanéité et de la communication direct.

Quels risques à suivre la Bourse sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux présentent des risques d’emballements et de manipulations auxquels l’investisseur particulier doit faire attention. Louis Yang rappelle notamment la publication par Reed Hastings, le patron de Netflix, d’un message sur facebook comprenant des informations à caractère financier sur son entreprise avec un résultat immédiat : l’action Netflix bondissait de 17% en quelques jours.

« Ces affaires ont conduit à faire évoluer la réglementation de la communication financière », explique Louis Yang. « En 2013, le gendarme de la Bourse américain (SEC) a autorisé les sociétés cotées à diffuser des informations via des canaux comme Facebook ou Twitter. À une condition : qu’elles aient au préalable donné aux investisseurs les adresses des pages sur lesquelles trouver les annonces en question ».

L’AMF n’est pas en reste puisque fin 2015 dans l’optique d’enrichir sa doctrine en la matière, elle a lancé une consultation publique sur la communication à caractère promotionnel sur les médias sociaux dont les résultats ont été communiqués en mai 2016. « L’AFPDB a notamment apporté sa contribution en proposant un guide de bonnes pratiques. Son objectif est d’édicter une série de règles et recommandations communes, à destination tant des membres de l’AFPDB ainsi qu’à leurs partenaires et clients investisseurs, sur l’utilisation des réseaux sociaux » souligne Louis Yang.

Comment suivre la bourse sur les réseaux sociaux ?

Twitter : le réseau social de la finance par excellence

Twitter est le réseau social où s’échangent recommandations et publications d’analyses sur les cours. Réseau de prescripteurs, il est indispensable et précieux pour sa réacyivité et sa rapidité.

Pour suivre la finance sur Twitter :

  • Abonnez-vous à différents comptes en rapport avec vos centre d’intérêts : (patrimoine / immobilier/ devises /bourse/etc.) en faisant bien attention à diversifier un maximum les sources afin de profiter de la richesse des réseaux sociaux : presse (généraliste et spécialisée), analystes, économistes, institutionnels (ex : banques centrales, FMI, Banque mondiale, etc.).
  • « Valider » les sources en privilégiant les comptes certifiés et ceux qui possèdent un nombre conséquent de followers. Mais veillez aussi à la qualité des followers (twitter officiel, autres comptes référents).
  • Vous pouvez aussi retrouver le classement des comptes Twitter les plus influents en finance sur Café de la Bourse.
  • Prenez l’habitude d’utiliser des #hashtags (ou mot dièse) dans vos recherches, vous saurez donc ainsi ce que pensent toutes vos sources sur un sujet donné.
  • Et utilisez le  » cashtag  » ( » $ « ) pour filtrer les tweets relatifs aux sociétés cotées.

LinkedIn : le réseau des professionnels de la finance

Réseau professionnel et corporate par excellence est en train de devenir un média social complet et à l’influence grandissante. Au-delà de savoir qui est à quel poste dans quelle société, utilisez Linkedin pour vous informer sur l’actualité économique et financière dans une optique de bonne gestion de vos placements.

Pour suivre la finance sur LinkedIn :

  • Abonnez-vous aux pages des entreprises qui vous intéressent. Les informations sont généralement variées mais toujours intéressantes pour un actionnaire ou un actionnaire potentiel allant de la nomination de telle ou telle personne à un poste clé aux fusions/acquisitions, augmentation de capital en passant par les distinctions reçus, les actualités de la fondation d’entreprise, les dernières innovations, etc. Mais ces pages sont aussi un moyen pour des sociétés de gestion comme CPR Asset Management de publier des analyses des marchés ou des medias comme les Echos de relayer ces principaux dossiers.
  • Il existe sur LinkedIn des groupes plus ou moins ouverts, plus ou moins confidentiels qui permettent de se réunir et d’échanger (virtuellement) autour de thèmes propres à un métier, un secteur. Vous pouvez donc rejoindre un groupe pour bénéficier du contenu qui y est partagé. Les groupes thématiques finance sont nombreux et couvrent un large spectre de sujets allant des introductions en bourse au crowdfunding en passant par le trading, la gestion de patrimoine et les investissements en bourse pour ne citer que quelques thèmes.
  • LinkedIn propose également une fonctionnalité très appréciable pour se tenir informé des grandes tendances du secteur de la finance : Pulse. Cet outil vous permet de consulter tous les contenus partagés publiquement par les membres LinkedIn (notamment influenceurs). Il suffit pour cela de suivre les auteurs qui vous intéressent. Vous pouvez évidemment comme sur chaque réseau social interagir avec les auteurs, partager, commenter, liker ces publications.

Facebook, le plus grand public

Facebook peut aussi être une source d’informations même si le réseau est moins dans l’instantanéité et l’expertise. Vous pourrez ainsi liker les pages des sociétés dans lesquelles vous avez investies pour se tenir au courant de leurs actualités à destination du grand public. Comme les résultats d’une étude ou le lancements de nouveaux produits ou de jeu concours.

Vous pouvez regarder le replay de la chronique de Louis Yang dans l’émission Intégrale Bourse de BFM Business ici :

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.