Livret épargne Distingo sans risque 3% pendant 3 mois + 40€ offerts*
Binck Traders’ Cup : le journal de ma participation

Binck Traders’ Cup : le journal de ma participation




Retour sur ma stratégie et l’évolution de mon portefeuille réelle durant la Binck Traders’ Cup, l’événement qui permet de suivre au jour le jour 6 experts sur leur stratégie d’investissement.

Ma stratégie durant la Binck Traders’ Cup

Interview vidéo de Louis Yang par Didier Testot de la Bourse et la Vie dans le cadre de la Binck Traders’Cup

Lorsque Binck m’a demandé de participer à la 2ème édition de la Binck Traders’ Cup, j’ai trouvé très intéressant leur volonté de réaliser un événement axé principalement sur la pédagogie et non sur la performance à tout prix.

Il me paraît important de montrer aux investisseurs particuliers qu’il y a de nombreuses manières d’investir en Bourse en fonction de l’aversion au risque et de l’horizon de placement de chaque investisseur. En effet, à l’heure où les placements « sans risque » livrets et fonds euros rapportent de moins en moins et où le trading court terme et le stock picking sont très chronophages et techniques, je souhaite montrer aux investisseurs particuliers qu’il est possible de générer un rendement intéressant au regard du risque à moyen long terme sans avoir besoin de suivre les marchés financiers au quotidien.

C’est pourquoi la stratégie, que je vais utiliser dans le cadre de la Binck Traders’Cup 2015, est basée sur la diversification via l’investissement dans des fonds à moyen long terme.

Le capital initial de 10 000 euros, fixé par Binck, est loin d’être une somme négligeable mais dans le cadre d’un investissement diversifié ce montant est trop faible. L’utilisation de fonds permet de résoudre en grande partie cette problématique puisqu’en achetant une part d’un fonds indiciel sur le Nasdaq par exemple, on achète en une opération les 100 valeurs de l’indice Nasdaq cela permet donc de diversifier à moindre coût et avec un petit capital.

Cerise sur le gâteau, certains fonds indiciels sur le Nasdaq sont éligibles au PEA alors que les valeurs du Nasdaq ne le sont pas. Depuis que les revenus des valeurs mobilières sont directement taxés au barème de l’impôt sur le revenu (IR), les particuliers éligibles à la tranche marginale d’imposition sont par exemple taxés à 60,5% (45% IR + 15,5% prélèvements sociaux) autant dire que l’utilisation d’enveloppes fiscales avantageuses comme le PEA, le PEA PME, l’assurance-vie et le Perp sont conseillées pour se constituer un patrimoine à l’abri de la fiscalité.

Comme la Binck Trader’s Cup ne dure que 6 semaines, j’utilise une stratégie exclusivement basée sur des OPCVM indiciels cotés en continu sur les marchés réglementés d’Euronext, les ETF ou tracker en Français et je réalise un rebalance de mon portefeuille toutes les 2 semaines, c’est à dire que toutes les 2 semaines je vais ajuster les lignes de mon portefeuille. Ma stratégie consiste ainsi à acheter toutes les 2 semaines les 3 ETF les plus performants de manière équipondérée parmi l’univers défini au regard du contexte macro et micro économique actuel et des anticipations du Café de la Bourse.

Composition de mon portefeuille pour la Binck Traders’ Cup

Diversification classe d’actifs

  • 50% actions(1)
  • 25% obligations(2)
  • 12,5% or
  • 12,5% monétaire

Diversification géographique

  • Europe 37,5%
  • Monde 37,5%
  • Amérique du nord 25%

(1)Au sein de la classe d’actif actions, j’ai privilégié les secteurs de la consommation monde, de la santé monde, de l’agroalimentaire Europe et les valeurs du Nasdaq.
(2)Au sein de la classe d’actif obligations, les obligations corporates Amérique du Nord et les obligations d’états investment grade Europe.

Pour me positionner sur ces thématiques, j’ai sélectionné les 8 fonds les plus performants selon différents critères comme un historique long, des encours importants ou des frais attractifs. J’ai aussi volontairement écarté les short et leverage pour rester sur des stratégies relativement simple.

Et pour valider cette stratégie, je l’ai backtestée sur 9 ans avec comme résultat sur cette période : aucune année négative, un taux de croissance annuel moyen de 13,52% et un rendement global de 219,82% avec une volatilité annuelle de 9% et un maxdrawdown de 10,29%. (Attention, un backtest permet de valider une stratégie mais en aucun cas les performances passées présagent des performances futures. Sinon ce serait une martingale.)

L’évolution de mon portefeuille durant la Binck Traders’ Cup

Semaine du 16 novembre 2015

Au 9 novembre, les 3 ETF les plus performants étaient ceux sur le Nasdaq (ANX), la consommation monde (CODW) et la santé monde (HLTW). J’ai néanmoins du attendre le début de la Binck Trader’s Cup le 16 novembre pour les acheter.

Semaine du 23 novembre 2015

Au 23 novembre, les ETF ANX sur le Nasdaq et CODW sur la consommation monde restent les plus performants parmi mon univers de placements. J’ai donc conservé mes positions sur ces 2 produits. En revanche, l’ETF HLTW sur la santé monde a été moins performant que l’ETF FOOD sur l’agroalimentaire Europe, j’ai donc désinvesti l’ensemble de ma position sur l’ETF HLTW au profit de l’ETF FOOD.

Semaine du 7 décembre 2015

Au 7 décembre, L’ETF FOOD sur l’agroalimentaire Europe reste parmi les 3 ETF les plus performants au sein de mon univers de placements. J’ai donc conservé ma position sur ce produit. Les ETF ANX sur le Nasdaq et CODW sur la consommation monde ont été moins performants que les ETF MTD sur les obligations investment grade et CSH sur le monétaire. J’ai ainsi désinvesti l’ensemble de mes positions sur les ETF ANX et CODW au profit des ETF MTD et CSH (au regard du rendement du marché monétaire actuel et pour minimiser les frais de courtage, je n’ai pas acheté l’ETF CSH mais gardé l’équivalent de la position en cash sur le compte).

Semaine du 21 décembre 2015

Au 21 décembre, Les ETF MTD sur les obligations investment grade et CSH sur le monétaire restent parmi les 3 ETF les plus performants au sein de mon univers de placements. J’ai donc conservé ma position sur ces 2 produits. L’ETF FOOD sur l’agroalimentaire Europe a été moins performant que l’ETF PHAU sur l’or. J’ai ainsi désinvesti l’ensemble de mes positions sur l’ETF FOOD au profit de l’ETF PHAU.

À noter qu’au début de l’événement, mi novembre, j’étais 100% en actions et qu’à la fin de l’événement, fin décembre, je suis désormais à 1/3 en obligations, 1/3 en or et 1/3 en monétaire.

Louis Yang

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.