4 questions à se poser avant d’acheter une action

Le 30 janvier 2017

calci patrimoine SCPI LF Europimmo pave 2019

Il existe un certain nombre de questions que les investisseurs couronnés de succès se posent systématiquement avant chaque décision d’investissement. Des questions que les néophytes et boursicoteurs du dimanche tendent à ignorer, ce qui explique leurs gains moindres. Café de la bourse vous révèle dans cet article les 4 grandes questions à toujours se poser pour réussir ses investissements. Même si ces 4 questions ne vous assureront pas à tous les coups des gains considérables, elles vous permettront de vous maintenir dans la bonne direction afin de prendre les décisions les plus réfléchies et éclairées, et donc, les plus fructueuses possibles.

Quels facteurs déterminent le prix de cette action ?

Le prix des actions individuelles sont soumis à différents facteurs et leurs cours de bourse ne reflètent que très rarement leur valeur « intrinsèque ». Il faut bien avoir en tête que le prix d’une action ne dépend pas seulement de la société en elle-même mais aussi de « l’humeur » des marchés et de sa position dans son secteur d’activité. En effet, le prix de l’action d’une société est fortement affecté par les activités de ses concurrents directs notamment dans le domaine des nouvelles technologies où « le premier prend tout ».

En outre, au sein même de l’entreprise dont vous envisagez d’acheter des actions, de nombreux facteurs peuvent orienter les prix à la hausse comme à la baisse : la démission de l’un des principaux dirigeants, la sortie d’un nouveau produit révolutionnaire, le résultat d’une longue bataille juridique qui opposait la société à l’un de ses fournisseurs ou encore une nouvelle réglementation qui impacte directement le marché sur lequel se situe l’entreprise en question.

Les facteurs de fluctuation des prix sont nombreux et il est important au moment du choix des actions ou au moment de vendre des actions de bien comprendre ce qui influe réellement sur le cours du titre afin de déterminer si le prix affiché vous paraît juste ou surévalué (idéal au moment de vendre) ou sous-évalué (situation particulièrement intéressante dans le cas d’un achat).

Retrouvez plus de conseils dans notre dossier 8 conseils pour bien débuter en bourse

Cette société est-elle la plus attractive du secteur ?

Bien souvent, les actionnaires individuels ont tendance à investir dans leurs entreprises favorites qu’ils connaissent et chérissent. Le lien avec la société est affectif avant d’être réfléchi et financier et ils occultent généralement les autres entreprises du secteur pour se consacrer à leur société favorite. L’investisseur réfléchi considèrera lui toutes les sociétés d’un même secteur avant de choisir d’investir dans l’une ou l’autre. Vous pouvez apprécier l’entreprise A, ses produits, en être un client, mais lui préférer l’entreprise B pour vos investissements boursiers si vous vous rendez compte que cette dernière a des marges bénéficiaires supérieures et nettement moins de dette à long terme. Ne raisonnez pas en terme de sociétés à acheter ou non mais en terme de secteur dans lequel investir ou non et sélectionnez ensuite la ou les meilleures sociétés du marché.

Prenez également en compte le poids important des concurrents indirects sur la santé de la société dans laquelle vous souhaitez investir. Par exemple, si vous souhaitez investir dans McDonald’s, vos concurrents directs sont Quick et Burger King. Mais vos concurrents indirects sont peut-être ceux qui attireront le plus votre clientèle à votre détriment : restaurant japonais, cantines bios et restaurants issus du mouvement « bistronomie » qui surfent sur la tendance « manger sain », bio, moment de convivialité et de plaisir qu’est le repas avec un cadre agréable et un service à table. Gardez toujours un oeil sur la concurrence directe d’une entreprise, mais n’oubliez jamais non plus la concurrence indirecte, bien souvent la plus grande source de menace potentielle.

Que puis-je attendre de cette action en terme de gain et à quel horizon ?

C’est sans doute la question la plus évidente et aussi la plus importante à se poser avant d’acheter telle ou telle action. C’est en tous cas celle qu’un investisseur aguerri comme Warren Buffet se posera. L’anticipation de la performance de l’actif est fondamentale dans tout achat. Pensez-vous que l’action X aura un rendement proche de 3% ou alors pensez-vous que le prix de l’action sera multiplié par 2 ou 3 rapidement ? Et à quel horizon exactement ? Dans 2 ans ? 5 ans ? 10 ans ?

C’est en s’étant posé ces questions et en ayant émis des hypothèses plausibles (on ne sait jamais exactement ce que l’avenir nous réserve) que vous pourrez déterminer ou non s’il faut acheter le titre en question.

Si vous prévoyez que le cours de l’action devrait largement augmenter mais d’ici 3 à 6 mois, cela vous laisse le temps de voir venir et vous n’êtes pas obligé de vous précipiter. À l’inverse, si votre anticipation prévoit une augmentation du cours de l’action très rapidement (d’ici la fin du mois et la sortie du rapport annuel avec de très bons chiffres par exemple), vous devrez agir vite.

Acheter cette action me permet-il de me diversifier ?

On n’achète pas des actions uniquement pour leur potentiel de hausse spectaculaire. Acheter des actions peut aussi être un moyen de couvrir certaines positions prises sur les marchés financiers.

La couverture implique l’achat d’un actif qui agira de façon opposée à certains de vos autres avoirs. Prenons un exemple. Si la Fed, la banque centrale américaine, et d’autres banques centrales à leur tour augmentent ou prévoient une augmentation des taux d’intérêt, les bancaires devraient en profiter tandis que les métaux précieux devraient eux chuter. Si vous possédez une part importante de bancaires dans votre portefeuille, il serait judicieux d’investir dans l’or ou l’argent. Si les banques centrales n’augmentent pas les taux d’intérêts comme cela était prévu, vous verrez certes vos actions du secteur bancaires baisser mais verrez, en revanche, les actions des sociétés de métaux précieux monter.

Plusieurs méthodes de couverture existent. Chaque approche est conçue pour minimiser les pertes potentielles et protéger votre portefeuille de la volatilité. C’est ce que l’on appelle la diversification. Cela consiste à multiplier les actifs détenus au sein d’un même portefeuille pour réduire la volatilité, c’est à dire le risque du portefeuille.

Cette liste de question à se poser avant d’investir en Bourse est bien évidemment non exhaustive mais elle devrait déjà vous permettre de devenir un meilleur investisseur en changeant votre façon de voir les entreprises qui vous intéressent.

Télécharger aussi gratuitement notre ebook 81 conseils pour réussir ses investissements en bourse

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


bourse-investir-warrant
licornes-internationales-societes-startups
crypto-monnaie-bitcoin-investir
bitcoin-ethereum-ripple-cryptomonnaie