Pourquoi la France se fait payer pour emprunter

Pourquoi la France se fait payer pour emprunter




Pourquoi la France se fait payer pour emprunter

La France a emprunté hier près de 6 milliards d’euros, à taux négatifs. Une première dans l’histoire du pays. Comment est-ce possible ? Est-ce une bonne nouvelle ?

L’Agence France Trésor a placé pour 3917 milliards d’euros d’emprunt à 3 mois à -0,005%, et pour 1993 milliards d’euros d’emprunts à 6 mois à -0,006%. Autrement dit, les investisseurs paient le gouvernement français pour le privilège de lui prêter. Pour chaque 10 euros prêtés pour 6 mois, les investisseurs seront remboursés … 9,994 euros.

La France se fait payer pour emprunter. Bonne nouvelle, non ?

Oui …

Oui, parce que c’est un signe que la France inspire encore confiance, en tous cas plus que l’Espagne ou l’Italie. La situation de l’économie française étant moins délicate que celle de l’Espagne et de l’Italie, il est quasi impossible que la France fasse défaut dans les six prochains mois. Les investisseurs y voient donc une opportunité de placer leur argent sans risque.

Oui parce que cela montre que les investisseurs considèrent encore que la France fait partie du « nord » de l’Europe, au même titre que l’Allemagne. Ils savent qu’ils vont perdre un peu d’argent mais c’est le prix qu’ils sont prêts à payer pour la sécurité de leur placement.

… et non

Non, parce que ces taux négatifs sont le symptôme des écarts grandissants qui existent entre les économies de la zone euro. Par-delà les Pyrénées, l’Espagne paie trois fois plus cher ses emprunts, alors qu’elle a la même monnaie !

Et fondamentalement, on place son argent pour espérer un retour sur investissement, pas pour perdre de l’argent.

Cette situation est malsaine. Elle est le témoin des inquiétudes profondes des investisseurs sur l’économie mondiale en général, et la zone euro en particulier.

Pourquoi des obligations d’état et pourquoi celles de la France ?

Placement « faute de mieux »

Dans le contexte actuel, les placements sûrs offrant une rentabilité correcte se raréfient. La Bourse est perçue comme un placement trop risqué, l’immobilier est trop cher, tous ceux qui peuvent se diversifier dans les métaux précieux l’ont déjà fait, alors on se reporte sur ce qui reste : les emprunts d’état. C’est donc bien un placement du désespoir, « faute de mieux ».

La France lève efficacement l’impôt

Si la dette française se vend si bien, c’est aussi parce que la France est connue pour lever l’impôt avec une efficacité hors pair. L’administration fiscale française est une des plus performantes du monde. Tellement performante qu’elle forme les inspecteurs fiscaux dans certains pays.

Obligations obligées

Certains investisseurs sont tenus contractuellement de détenir une certaine quantité d’obligations au sein de leurs portefeuilles, ce qui profite automatiquement aux obligations d’état.

Laurent Curau.