Actionaria : réconcilier l’investisseur avec l’économie des entreprises

Actionaria : réconcilier l’investisseur avec l’économie des entreprises




Blandine Fischer, commissaire général du salon Actionaria, revient pour Café de la Bourse sur la vocation et les enjeux du Salon Actionaria 2016 ainsi que ses récentes évolutions. Découvrez les ambitions et futurs temps forts de cette 19ème édition qui veut « réconcilier l’investisseur individuel avec la réalité économique des entreprises ».

Pouvez-vous nous rappeler la vocation et l’enjeu du salon Actionaria ?

Il est important de rappeler que le salon Actionaria est un salon unique en Europe et une référence incontournable de l’actionnariat individuel. Depuis près de 20 ans, nous réunissons près de 30 000 personnes autour d’un seul et même thème : l’investissement en entreprise.

Notre vocation vise à associer l’information directe et la pédagogie financière : rendre accessible l’investissement en entreprise à tous, de l’étudiant au retraité. Et notre ambition est d’être un vecteur d’information et de conseil.

Pour cela l’objectif que nous affichons est d’être aussi pédagogique et interactif que possible avec les investisseurs individuels afin de les aider dans leur prise de décision.

Nos visiteurs pourront ainsi, durant les deux jours du salon (les 18 et 19 novembre au Palais des Congrès de Paris), échanger en direct avec des dirigeants d’entreprise, des experts financiers, des gérants… et découvrir un programme complet d’ateliers et de conférences pédagogiques pour les guider dans leurs choix d’investissement que ce soit auprès de sociétés cotées, en direct dans des start-up ou via des plateformes de crowdfunding.

Il est important de souligner que le salon Actionaria est également un événement annuel majeur pour les sociétés. En effet, elles n’ont que rarement l’occasion de rencontrer leurs actionnaires et d’avoir un contact direct avec les investisseurs individuels. Leur intérêt pour le salon se traduit d’ailleurs par la présence chaque année de « grands patrons » qui arrivent à se dégager du temps pour venir sur le salon.

Quelles sont les évolutions de cette édition 2016 ?

Pour cette 19éme édition nous poursuivons le recentrage du salon sur sa mission première, à savoir réconcilier l’investisseur individuel avec la réalité économique des entreprises. A ce titre, nous avons renforcé la présence des entreprises et notamment des PME. En effet, nos visiteurs pourront découvrir près d’une centaine d’entreprises, dont 22 grandes capitalisations, près d’une cinquantaine de Small & Midcaps et près de 30 start-up innovantes à la recherche de capitaux pour financer leur développement.

Ce recentrage s’articule également autour d’un nombre record de 16 réunions d’actionnaires et de 43 Agora des Présidents (plateau ouvert au public où les dirigeants exposent leur stratégie). Ces temps forts permettent à nos visiteurs de mieux comprendre leur cœur de métier, leurs marchés et leurs perspectives de développement et leur rappelle qu’investir dans une PME ou une grande entreprise correspond également à l’adhésion à un projet d’entreprise et à l’accompagnement de son développement sur le long terme.

Par ailleurs, comme les années précédentes, plusieurs tables rondes offriront aux visiteurs un décryptage de certains secteurs comme les « biotech-medtech » et l’immobilier, et des grands débats, animés par des experts, proposeront une analyse des marchés et de l’actualité,  par exemple le vendredi 18 novembre à 10h, les visiteurs pourront participer au débat « Epargnant passez à l’action ! » organisé en partenariat avec les associations et les institutions de la place (AMF, ANSA, F2iC, Havas Paris et l’Observatoire des actionnaires d’avenir).

Nous avons également renforcé notre parcours dédié aux conseils à destination des jeunes professionnels et des étudiants, pour répondre d’une manière concrète à leurs attentes. Ils pourront par exemple découvrir les métiers de la finance, des astuces pour se lancer sur les marchés financiers ou encore les nouveaux modes d’investissement comme la finance participative.

Combien d’exposants et de visiteurs attendez-vous ? Leur typologie a-t-elle évolué ?

Nous prévoyons plus d’une centaine d’exposants. Nous nous félicitons de la présence de plus de la moitié des entreprises du CAC40 et de la croissance significative de la représentativité des PME cotées ou non. Le secteur biotech/medteh sera largement représenté (65% du plateau Small & Midcaps), et  nous sommes heureux d’accueillir de nouveaux entrants tels que Eurazeo ou LafargeHolcim pour les grandes capitalisations.

Nous attendons près de 30 000 visiteurs, notre visitorat reste largement représenté par des hommes (86% des visiteurs) qui ont en moyenne 59 ans et qui détiennent un réel potentiel d’investissement. Depuis 4 ans nous constatons une évolution positive du nombre de jeunes actifs et d’étudiants, fruit des efforts d’adaptation menés sur notre programme.

Quels conseils donneriez-vous à un visiteur du salon pour profiter pleinement d’Actionaria 2016 ?

Notre programme est riche et dense, préparez votre venue. En consultant le programme sur notre site actionaria.com et en nous suivant sur les réseaux sociaux :  Twitter : @actionaria ou en utilisant le #actionaria16 – Facebook et Linkedin

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir votre badge

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.