2,3 millions de Français ont fui la Bourse en 3 ans

2,3 millions de Français ont fui la Bourse en 3 ans




2,3 millions de Français ont fui la Bourse en 3 ans image

C’est l’exode. 2,3 millions de Français ont déserté la Bourse depuis fin 2008. Seuls un Français sur 10 pensent que c’est le bon moment d’investir sur les marchés actions. C’est ce que montre une étude TNS Sofres pour la Banque Postale et Les Echos.

La vague de départ a commencé avec la chute de Lehman Brothers, puis l’exode a continué, sur fond de crises financières à répétition et de crise de l’euro. A mars 2012, seuls 8,5% des Français investissent en Bourse, alors qu’ils étaient 13,8% il y a trois ans et demi.

La Bourse, c’est « risqué »

91% des français pensent que les actions sont un investissement « risqué », et 56% que c’est un investissement « très risqué », contre 80% et 33% respectivement en juin 2007.

2,3 millions de Français ont fui la Bourse en 3 ans

Cette tendance ne devrait pas évoluer dans l’autre sens puisque seulement 5% des Français se disent « incités à acheter des actions », contre 16% l’année dernière. La période électorale, l’instabilité de la zone euro a refroidi les ardeurs des investisseurs, même expérimentés.

Les obligations elles aussi perçues comme « risquées »

Le regard des Français sur les obligations a aussi évolué avec la crise de la dette souveraine. 81 % les jugent « risquées », alors qu’ils n’étaient que 74 % à la même période en 2011, et 63 % il y a 5 ans.

La star des placements « non risqués » : l’immobilier

Les Français sont 76% à estimer que l’investissement immobilier, dans une résidence principale ou secondaire, est « peu risqué ».

Il n’y pas à dire, l’aspect tangible de la pierre rassure. Un retournement du marché immobilier pourrait bien les faire changer d’avis sur la pierre.